News, FR

La BannaRace, une course importante. Ou comment organiser un event de FPV Racing.


Dans la liste des événements sur la page FB FPV Passion ( visibles sur l’appli ), vous avez pu remarquer l’apparition d’une course : la Bannarace. Alors non, Luke Bannister ne sera pas là. Et non plus, il n’y a pas de rapport avec les bananes. Sauf bien sûr dans l’esprit vide et malade de votre serviteur. Cette course fruitée officielle compte pour le championnat de France 2017 donc si vous désirez accumuler les points pour la coupe, vous avez intérêt à venir vous frotter les hélices avec les autres pilotes ! Et des pilotes, il n’en manquera pas. Sur les 60 escomptés, une cinquantaine a déjà validé son inscription sur RotorMatch. La dizaine de places restantes trouvera vite preneurs. 

À ce propos, comment organise t’on une course de FPV Racing ? Faut il des compétence spécifiques ? Combien de travail cela représente t’il ? Découvrons le à travers l’expérience de Conan

Conan est prêt

Des pilotes connus, c’est obligatoire ? 

Une carte assez parlante ( source Rotormatch

)

Pour le moment, pas de grand favori à la Bannarace. Mais si on ne trouve pas de têtes d’affiche, on trouvera des têtes sur les affiches. Je m’explique : on rencontre souvent les mêmes pilotes dans le peloton et sur les podiums. C’est normal. Mais cela peut en décourager certains. Alors pour une fois qu’une course laisse la place aux pilotes comme vous et moi, c’est l’occasion de voir émerger de nouveaux talents. Il ne faut pas non plus se bercer d’illusions, le niveau est généralement assez élevé en France. D’ailleurs le lieu géographique de votre course jouera pour beaucoup car il y a des régions dans lesquelles on trouve plus de pilotes que d’autres. Dans le Sud par exemple, c’est un vivier de leaders. Pour autant, le reste du pays n’est pas à plaindre. Et il ne faut pas sous estimer le talent des pilotes locaux. 

Cela dit, une course est avant tout un moment convivial. Une compétition, certes, mais qui laisse aussi la place au plaisir de recevoir. Conan, organisateur, travaille sur la Bannarace depuis plus d’un an. Il a donc prévu les à côté(s). Si vous voulez également proposer votre event, contactez les commerces de types restauration mobile. 

Foodtrucks sucrés salés, sponsors locaux, Rotormatch, Immersion RC prêteront leurs concours d’une façon ou d’une autre si vous savez présenter votre événement intelligemment. Prenez de quoi leur montrer des vidéos de FPV Racing, parlez leur des expériences que vous avez vécu en tant que pilote. 

Bannaffiche

Si on impose le Tramp dans la majorité des races, ce n’est pas à cause d’un complot mondial mais bel et bien car c’est le meilleur système. C’est pourquoi Conan a contacté Immersion RC. Un wound organisateur a donc été fourni pour une meilleure gestion des fréquences. Il est aussi question d’un prix pour les vainqueurs . Quant au circuit, c’est Christian qui s’en charge. Il a une expérience en la matière puisqu’il a dessiné les tracés de Plerguer. On peut dire que c’est un atout en l’occurrence. Si vous voulez proposer une belle expérience à vos pilotes invités, sachez que ce n’est pas si facile : 

Dessiner un circuit, un vrai travail

Si cela promet de belles possibilités, c’est aussi un challenge pour le concepteur de l’épreuve. Il semble cependant apte à relever le défi dans le cas présent, voici ce qu’il m’a expliqué  : 

Je travaille les points techniques obstacle par obstacle. Je dois faire attention à la sécurité par rapport au public mais je dois aussi leur offrir du spectacle. De plus, le circuit doit plaire aux pilotes confirmés comme aux novices. Et tout ça avec les moyens du bord, c’est à dire presque rien 😆 !

Et le plus dur : il faut que le circuit ne soit pas un combat pour les pilotes afin qu’il y ait une vraie course. L’avantage de Bannalec, c’est que le soleil ne devrait pas être gênant. En revanche, le vent sera certainement présent. Je dois aussi jouer sur le dénivelé du terrain ( une quinzaine de mètres ) et travailler en devers de la pente. C’est à dire placer les obstacles sur le haut de la pente pour obtenir un effet 3D.

Le sens du circuit sera anti-horaire pour faire le départ devant le public.

 

J’espère que cela te donne bien l’aperçu du travail à fournir pour réaliser un tracé. Je vais partir sur une maquette en dépron pour le réaliser et utiliser du fil de cuivre rigide pour représenter les obstacles, comme pour Plerguer. 

Oui Christian. Cela me donne une idée de la somme de travail et de compétences nécessaires pour dessiner un circuit. Mais tu sembles bien gérer ! Désormais, les futurs organisateurs savent à quoi s’en tenir. 

 

combien de temps ça prend d’organiser une course ? 

C’est très variable selon la taille de votre événement. Mais après avoir fréquenté pas mal d’organisateurs ( platoniquement, hein ! ), je peux vous dire que passés les 50 pilotes et si vous voulez que votre course soit inscrite au calendrier FFAM, il faut compter un an au minimum.  Bien sûr pour une course entre potes, c’est moins difficile. Quelques flags feront l’affaire pour vous amuser. Mais si vous voulez aller plus loin, il faudra contacter les boutiques, les marques et la fédération éventuellement. Et c’est là que FPV Passion ou d’autres entités peuvent intervenir. Bien que vous puissiez vous débrouillez seul si telle est votre volonté. Sachez que contacter les boutiques lorsqu’on a pas de  » relations  » peut être fastidieux. Je vous conseille d’ailleurs de passer par FB plutôt que par un mail. 

Sachez vendre votre course à vos partenaires si vous désirez un coup de pouce des sponsors. Une boutique sera heureuse de vous prêter des flags si vous en prenez soin et que vous êtes attentif à bien représenter son image sur le terrain. Pour les lots, vous aurez aussi besoin d’un autre coup de pouce. Les commerçants locaux feront un effort si vous ne demandez pas la lune. Et les rillettes, ça fait toujours plaisir !

comment on communique sur son event ? 

  1. La première chose à faire, c’est trouvé un nom. La Bannarace est un mot valise: «  Bannalec + Race « .  
  2. La seconde, c’est une affiche. Telle que vous la voyez plus haut. Un visuel sympathique ne peut qu’aider. Il faut malgré tout qu’il soit en adéquation avec

Ra la vache, ils sont partout ceux la !

l’esprit de votre course. 

  • Un petit coup de main des médias du coin, tels que le Midi Libre ou un autre canard sera enchanté de mettre la région et ses initiatives à l’honneur.
  •  Un petit mail à un site tel que nous ( ou un autre ) pourra donner de la visibilité à votre course / événement. 
  • Sur Rotormatch ( qui pourra prendre les paiements des inscriptions le cas échéant ) ou sur notre appli mobile section événements, mieux vaut multiplier la visibilité. Vous pouvez aussi créer un site dédié,comme l’a fait l’organisation de la Bannarace https://bannarace.wordpress.com/
  • Les réseaux sociaux ne sont pas à négliger. Les groupes comme French 250 par exemple. Et lancer des discussions avec les futurs pilotes est un très bon moyen d’attiser la convivialité. Avant comme après la course d’ailleurs ! 
  • Postez des photos de l’organisation, tenez les gens au courant de vos progrès, écoutez leurs idées. 
  • Une fois la course finie, notez les suggestions. 
  • Les bonnes idées

    • Mika d’Aerial Production me suggérait de suggérer aux gens de laisser tourner un écran avec la vidéo du circuit le jour des qualifications. Cela peut aider à mémoriser le circuit et à réduire le stress des pilotes. 
    • Prévoyez un coin détente. Même si c’est une chaise longue avec 3 personnes dessus, ça facilitera les contacts. Le saucisson peut également aider. Évitez l’ail cependant. 
    • Un logo de votre course, c’est cool. Voir plus bas ou sur l’image de couverture. 

    Trop détendu.

    l’aspect sécurité et autorisations

    Cover artSi vous êtes dans votre club d’aéromodélisme, cela facilitera grandement les choses. Sinon, il va falloir vous adresser aux autorités compétentes. Via la préfecture, la mairie, c’est selon les zones concernées. Mais l’outil qu’il vous faudra à tout prix avoir, c’est Mach 7. Nous reviendrons plus en détails sur cette application. Tout pilote de loisir se doit d’avoir cette appli sur lui. 

    Vous serez en retard ! 

    Sur toutes les courses que j’ai vu ( 1358 précisément ), les qualifications commencent et finissent toujours en retard. Prévoyez le. Il faudra d’ailleurs choisir entre un évent sur un ou deux jours. Si vous avez plus de 40 pilotes, une journée ça sera juste. Super juste même ! Dans tous les cas, mieux vaut lancer les tours de reconnaissance à 8h qu’à 10 h. 

    Du café à gogo, c’est toujours bien aussi. Enfin, si un média comme nous vient à votre course, n’oubliez pas le caviar, les hôtesses ( deux par personnes ), les cadeaux et tout et tout.  Et la petite valise avec les billets.

    donnez les infos utiles longtemps à l’avance. 

    La Bannarace, ce sera les 13 et 14 Mai. Où ? A Bannalec ! Cliquez sur la carte pour savoir où elle aura lieu. Et ne me demandez pas pourquoi ma tête apparaît sur le plan, j’en sais rien. Il est possible que je sois le seul à la voir d’ailleurs.

    Magnifique tentative de cadrage dynamique !

    il reste 8 places ! 


    Laisser un commentaire