News, FR

BLS s’explique


Si vous connaissez le FPV Racing, vous avez certainement entendu parlé de Benjamin Lavayssiere, alias BLS. Un des meilleurs pilotes français actuels. Si vous êtes un peu plus ancien, vous savez peut-être aussi que Zigogne et FPV Passion sont issus de la même souche. Inutile d’entrer dans les détails, sachez que désormais les deux entités sont indépendantes mais gardent des origines communes et des liens. J’en ai profité pour joindre BLS et lui demandé de répondre à quelques questions qui devraient intéresser les pilotes que vous êtes. 

Tout d’abord, parlons de tes réglages. J ai entendu beaucoup de choses : que tes rates étaient peu élevés ce qui te permet de piloter en butée de manche et d’être plus précis dans tes prises de virages. Mais j’ai aussi entendu l’inverse ! Qu’en est-il finalement ? 


Pour mes réglages c’est le contraire, j’ai des rates très hautes. Je suis à 1170 degrés/sec sur les 3 axes. J’ai également des commandes très linéaires avec peu d’expo. Je travaille beaucoup avec 20% de la course du manche ( 95% du temps ). Il n’y a que en cas de splitS ou d’enchaînements très rapides (slalom) que je viens toucher très brièvement la butée sur le roll. 

J’ai tenté les rates très bas mais j’ai l’impression de « forcer » pour emmener ma machine là où j’ai envie. Après, chacun ses habitudes, il y a autant d’avantages que d’inconvénients à piloter avec peu ou avec beaucoup de rates.  Je suis très à l’aise comme cela car j’ai toujours eu l’habitude (avion, Helico) de travailler avec précision autour du neutre. 

De plus, cela me permet ( contrairement à ceux qui ont des rates bas ) de rattraper de grosses bêtises avec deux coups de sticks très brefs. Je me sors souvent de très grosses erreurs ainsi.


Ça me fait penser à ta video dans laquelle tu te balances en arrière, à priori sans voir derrière toi. Alors, double camera, énorme chance, camera gopro très inclinée ou connaissance parfaite du spot ? Et combien de crashs avant la réussite ?


Pour la vidéo balançoire, tout le monde s’en doute, il y a une technique particulière qui me permet de réaliser ça. Mais cette technique n’est pas un miracle qui rend la chose simple. Certains pensent que j’ai juste retourné la gopro ou truqué au montage. Cette technique que j’ai trouvée rend même la chose extrêmement complexe au niveau du pilotage. Pour ceux qui me croiront je n’ai fait 4 lipos sur le spot avant de casser un moteur, je me suis crashé une bonne dizaine de fois avant de commencer à sortir des images. J’ai fini cette journée avec les drones de race sur un circuit. C’était une des première fois que je me déplaçais pour faire du freestyle. J’ai de très très gros plans, mais je vais y aller en douceur, j’ai commencé par montrer des choses simples (reverse powerloop). Je devrais sortir prochainement des vidéos assez inédites de ce type de vol. Il y a beaucoup de choses que personne n’a exploité venant tout droit de l’helico 3D comme les figures à base de pyroflip ( figures avec du yaw) mixées à du vol en marche arrière. Et tout un tas de nouveaux mouvements que j’ai imaginé suite à cette première petite session. 

Je cogite encore sur l’écriture de mon vol car dès que l’on s’attaque à la marche arrière, l’improvisation fonctionne de moins en moins. Sauf si on a le temps de recommencer et recommencer.


Comment vois-tu ton avenir de pilote ? Envisages tu une carrière si l occasion se présente ? Tu es encore jeune, où place tu tes priorités ?


Mon avenir de pilote ? Vue comment cela évolue il est très compliqué de faire des pronostiques. Le niveau de chacun évolue très rapidement. Ce n’est pas parce que j’ai bien marché sur quelques courses françaises que je serais aux avants postes sur des courses internationales ou même nationales en 2017. Pour l’instant je m’éclate, j’aime ça et je ne me met aucune pression sur les races afin de passer des moments de plaisir. Mes priorités restent tournées sur ma carrière professionnelle pour le moment. 


La marque Zigogne se fait un nom et commence à être assez populaire. As-tu connu le premier châssis d Alex, la Zigogne 300 ? Pilotais-tu déjà à cette époque ? 


J’ai commencé à connaître zigogne au moment du Darkbolt ou du Racebolt, je ne sais plus… A la période du Planet ( trophée de France ) avec Max-B et son podium. Mais j’avais une vision assez vague sur la marque. Je ne suivais pas l’évolution des châssis car je n’ai quasiment tourné qu’avec des châssis perso à cette époque. 


Quelle motorisation utilises-tu ? Plutot des hauts kv ou bas kv ? Bipales ? Tripales ? Quelle est la config ultime d’après toi ?


Je commence cette saison en F40 pro 2400kv, je préfère les bas KV pour le couple. On a vraiment une impression de précision sur les gaz, une sorte de démultiplication que l’on retrouve moins en haut kv qui donnent une impression d’avoir des gaz moins précis. En therme d’hélice je suis fan des gemfan 5050 tripales en PC (polycarbonate). J’aime bien aussi les 5045 master série de gemfan. La config qui fonctionne vraiment bien chez moi est la suivante : F40 pro, ESC tmotor F30, FC kombini, caméra HS1177 ou runcam Swift, trampHV, lipo Tattu 1550 4S 95C
La race est ton domaine de prédilection mais la video de la  » balancoire  » est elle representative de ton desir d’explorer d’autres aspects du fpv ? 

Les petites vidéos de freestyle sont plus pour le fun, mais je reste focus sur la race sur quoi je prend énormément de plaisir. Le fait d’avoir de l’adrénaline et d’affronter d’autre pilotes est le moteur de cette passion.


Pilotes-tu des ailes ou des avions ? Autrement dit, maîtrises-tu le vol à vue ?


J’ai commencé l’aéromodélisme il y a 11 ans. Je pilote principalement des gros avions de voltige et Hélico 3D. J’avais un niveau très élevé en avion de voltige. Je maîtrise très bien le vol à vue en drone, j’adore me faire quelques vols à vue en fin de journée une fois le circuit démonté. Je teste également toute mes config à vue (performance lipo, moteurs, hélices etc…) c’est assez original mais j’arrive à me faire une idée plus précise en voyant voler mon drone de l’extérieur.


 Je fais pareil pour tester les moteurs  ! Tu voles sur RS 200. Un châssis que je connais un peu pour l’avoir piloté quelques jours puis l’avoir malheureusement expédié contre un mur cruel. Mais j ai encore les sensations dans les doigts et j’en refais d’ailleurs un. Il me semble que tu as qualifie le RS de meilleur châssis que tu n as jamais eu, est-ce vrai ? Tu l as encore allégé, je crois ? 

L’image contient peut-être : plein air

Après un tel choc, seulement un bras et l’aluminium à changer


J’adore le RS200 ! ( Ce n’est pas le pilote sponso qui parle mais le pilote tout court ). 

Pourquoi ? Une réponse détaillée nous permettra de mieux apprécier ton objectivité. 

Déjà il est dans des poids standards pour une machine de course en ayant des atouts énorme :

La caméra est protégée.

La fixation de la cam est très pratique. De plus, contrairement à un support classique qui se plie ou bouge très facilement on est certain que une fois serré, l’angle de tilt est figé. J’ai remarqué que le changement d’angle entre deux vols n’a rien de bon durant les 20 premières secondes, il faut le temps de se réadapter. Surtout si on a l’intention de prendre un départ canon. Quelques degrés suffisent à me déstabiliser et à faire un départ moins clean. 

Je me souviens à Chartres, certains en regardant mon drone ont touché au tilt, je ne l’ai pas recalé comme il faut et cela m’a mi mal à l’aise sur le premier tour d’une des qualif.

Il est robuste (sur des centaines et des centaines de lipos, je n’ai jamais cassé autre chose que des bras et pas tant que ça. Sur mon montage comme on peux le voir sur la photo l’antenne VTX est quasi indestructible

Il a un look très innovant et il est très rigide car il n’est pas monobloc, ce qui permet d’avoir des bons PIDs, même stock, en Betaflight.  

Les bras se changent rapidement.

Avec ce châssis ma logistique d’entretien est plus simple. D’un côté, je monte les arceaux en alu avec tout la partie vidéo. Et de l’autre la partie drone complète avec RX radio etc. Le drone est capable de voler sans l’arceau. 

Du coup, il est extrêmement simple de récupérer la partie vidéo sur un qui aurait un problème d’ESC par exemple pour le mettre sur un autre qui aurait un problème vidéo. Le changement s’opère en moins d’une minute. J’ai juste le + et le de la partie vidéo à recorder. Je ne vois pas un autre châssis assez bien agencé pour faire ça aussi simplement ( à voir précisément dans toute les marques, je ne les connais pas toutes… ).

J’ai tenté d’alléger par curiosité mais il faut que je prenne le temps de faire énormément de tours et faire des moyennes de chronos pour réellement comparer la différence de poids, ce n’est pas flagrant aux manches. Le problème de l’allègement est que je perds tous les atouts que j’ai cités plus tôt.

En résumé

Je pense que vous avez découvert un peu mieux Benjamin. Ce qu’il faut retenir d’après moi, c’est qu’effectivement il reste beaucoup à apporter au milieu du FPV Racing et surtout au niveau du freestyle. Les anciens pilotes d’hélico partent avec une expérience indéniable. Je suis d’ailleurs surpris que personne ne se soit encore essayé à la fonction 3D présente sur tous les ESC sous BL HéliS ainsi que sur les ESC DJI. Il suffit d’un jeu d’hélices 3D ainsi qu’un aménagement spécifique de la caméra et un nouveau monde s’offre à vous ! Je n’en dirai pas plus. 

On remercie BLS d’avoir pris de son temps et d’avoir donné des réponse si claires et, j’en suis certain, que vous avez appréciées. 


Le Team Zigogne est composée de plusieurs pilotes talentueux comme Taz FPV,  Aurélien et MaximeB… Une belle brochette de talents ! 


5 comments on “BLS s’explique

  1. LeJournaliste

    Intéressant. J’arrive un peu tard pour le commentaire, mais la balancoire, etc – MattyStuntz et co font ca depuis qq années en quad – et quelques français aussi d’ailleurs, depuis au moins mi-2016 de ceux que je « connais ».
    Manque de curiosité/info semble-t-il de la part de l’auteur, tourné un peu trop vers la bulle franco-française?
    Je lis avec un sourire la même chose pour le vol 3D, Zoe Fpv est « spécialisée » (ligne de moteur pour ca, etc, ca prend du temps ces conneries à sortir) sur le vol 3D depuis plusieurs années, et essaye de faire des émules (pas l’air de trop décoller). Se tourner vers l’international, peut être, fpv-passion? Benjamin est l’un des plus rapides sur circuit, il est très impressionant en vol. A l’avoir vu à l’oeuvre plusieurs fois, mettre qq secondes aux 2eme qualifiés sans complexe – les 2èmes étant déja des stars -, je dis chapeau. L’écart aux qualifs, quasi systématique, étant tellement impressionant que l’on vient à se demander quel est le truc. Pas à chercher, ses lignes sont incroyables – la signature BLS.

    • Detrompe toi. Manque de curiosite de ta part ? Mais les sujets sur Maztthy et les pilotes internationaux ne manquent pas sur fpv passion. Interview de Gapit FPV, Chad nowak… Je me permets de te repondre ainsi car j ai vu ton adresse et je suis un peu plus critique du coup.
      J ai aussi parle de Zoe mais la 3D ne prend pas en FPV et zoe n est pas une experte à prprement parlé. Je ne despere pas de trouver une solution pour apporter la 3D au fpv et je suis sur u projet special. Helas il me manque du temps… et une piece !
      quant à BLS, il survole la discipline , c est le cas de le dire. Mouhahahah. Pardon… Et merci pour ton com !

    • Detrompe toi. Manque de curiosite de ta part ? Mais les sujets sur Matthy et les pilotes internationaux ne manquent pas sur fpv passion. Interview de Gapit FPV, Chad nowak… Je me permets de te repondre ainsi car j ai vu ton adresse et je suis un peu plus critique du coup.
      J ai aussi parle de Zoe mais la 3D ne prend pas en FPV et zoe n est pas une experte à prprement parlé. Je ne despere pas de trouver une solution pour apporter la 3D au fpv et je suis sur u projet special. Helas il me manque du temps… et une piece !
      quant à BLS, il survole la discipline , c est le cas de le dire. Mouhahahah. Pardon… Et merci pour ton com !

Laisser un commentaire