découverte

la carte de vol à tout faire F3 V4 Pro, ce que vous ne savez pas.


Ça devait arriver. Après le succès de la Kombini de Furious FPV et l’innovation du Power Cube de TBS, les systèmes électroniques tout en un ont commencé à fleurir un peu partout. On avait déjà vu une carte avec VTX incorporé, puis une FC avec OSD et récepteur radio inclus. Les ESC 4 en 1, qui n’étaient pas du tout populaires il y a encore un an, ont eux aussi envahi le marché. 

Voici que BG propose une carte avec presque tout le nécessaire pour contrôler un multi, hormis le récepteur radio. Et c’est bien dommage car je pense qu’incorporer le récepteur radio est bien plus pertinent qu’inclure un VTX. Et ce pour bien des raisons que nous allons voir ensemble. Mais surtout, vous allez découvrir : 

  1. Ce que propose cette carte, la liste du matériel et ses specs, non indiquées sur BG
  2. Le retour d’un pilote qui vole avec depuis deux mois
  3. Ce qu’elle a dans le ventre. Jusqu’où peut-on la pousser ? 

Pourtant, il faut avouer que cet ensemble est fort pratique. Il ne vous restera plus qu’à souder vos ESC et à brancher un RX Radio pour décoller. Est-ce pour autant 

la solution idéale ? 

Avant d’argumenter, voyons ce que cette carte possède comme caractéristiques : 

  1. Une carte de vol F3 
  2. Un VTX à la puissance réglable : 25mW / 200mW / 600mW avec interrupteur et écran led ! 
  3. Un OSD pour lire les informations à l’écran
  4. Une prise coaxiale pour l’antenne
  5. Un BEC 5 / 12 v 3A
  6. Une PDB
  7. Un Current Sensor pour mesurer la consommation et la puissance
  8. Un buzer pour buzer 
  9. Un port GPS et LED

Pas de récepteur radio. Dommage. On trouve heureusement une alimentation 3.3 v pour les satellittes ou les mini RX et le SBUS / PPM sont disponibles. Mais surtout et comme à son habitude, BG est avare en informations. Quel firmware pour la carte ? Un client a posé la question de l’ampérage max supporté, il est selon BG de 160 A. Des ESC de 35 A max sont conseillés. Quel poids pèse cette carte ? On répond 24 grammes à un autre client. 

Chez BG, mieux vaut lire les FAQ qi on veut des infos ! Je vous conseille donc de le faire. Voici tout ce que vous désirez savoir.

Maintenant que nous avons à peu près toutes les infos, tentons de peser

Le pour et le contre

Comme je vous le disais, il n’y a pas que des avantages à une solution si chargée en composants : 

  • Pas de RX inclus
  • Interdit en compétition ou en course amicale puisque la puissance n’est pas vérifiable sur le terrain et que bien souvent les VTX sont imposés par les organisateurs. 
  • Un composant essentiel tombe en panne et il faut tout changer, à priori rien de démontable
  • PAS d’ESC 40 A ! Ou alors, faudra pas monter à 100 % de gaz. 
  • Des problèmes d’interférences vidéo sont éventuellement à prévoir, pensez au condensateur fourni pour lisser le courant. A souder à l’entrée du courant, vers la XT60.
  • La nappe utilisée avec des ESC 4 en 1, et uniquement dans ce cas, doit être recâblée sinon l’ordre des moteurs est incorrect. Mais c’est aussi un problème inhérent au ESC 4 en 1 . 

Mais malgré ces défauts, cette carte est prometteuse. Et par bien des aspects : 

  • Plus de salade de câbles
  • Moins d’étain, gros gain de poids. Les soudures sont légères indépendamment. Mais au final, ça fait du poids ! 
  • C’est une F3, sous Cleanflight. Donc compatible betaflight
  • Un condensateur est inclus, riche idée ! A placer au niveau de la XT60 en cas d’interférences vidéos si besoin. Cela absorbera les pics de tension et lissera le courant. 
  • Connexion facile via la nappe des ESC 4 en 1. Les cartes de vol les plus récentes comme la Omnibus F4 Pro ( voir photo plus bas )  proposent effectivement une connexion via des connecteurs blancs qui incluent les 4 fils de signal et le + et le moins d’un BEC 5 v ( pas toujours ). Ce n’est pas le cas de la F3 V4, dommage !  
  • Gros gain de temps au montage. Il ne reste plus grand chose à faire à part brancher la camera, les ESC et le récepteur. 
  • Les BEC fournissent 3 A. Ceci dit, ils ont moins d’utilité puisque tout est alimenté ou presque. 
  • L‘interrupteur du VTX est une riche idée. On pourra tester nos machines sans gêner. Vous pourrez aussi, avec une PDB classique, alimenter  votre VTX par le BEC dédié aux LED qui comporte un interrupteur lui aussi.
  • Le GPS s’installe facilement et cette carte conviendra à un UAV
  • LE PRIX est abordable, grosse économie ! 

 

omnibus F4 PRO

le retour de Michel P

Non, Michel n’était pas parti. Mais vole avec la F3V4 depuis un bon moment. Et c’est un testeur né. Voici ce qu’il pense de cette carte à toutAfficher l'image d'origine faire. 

Pas de fils de partout ! La carte est fournie avec un petit condo de 470 uf mais par contre, ce n’est pas un foudre de guerre. C’est son talon d’Achille : maximum 4 et 2 khz. C’est du à l’absence de Bus SPI. C’est comme si sur un PC tu avais un processeur rapide, de la mémoire rapide, mais le tout limité par la carte mère. 
Autre chose, en 600 mW, le VTX donne plus d’interférences que les autres positions de puissance. 
J’ai longuement parlé avec Michel, au téléphone. A l’ancienne quoi ! C’est quand même mois relou que FB, si je puis me permettre. Je le remercie d’ailleurs ( Michel, pas le téléphone ). 

Le 130 de Michel, un Loki version Polaris 

conclusion suggestive

Afficher l'image d'origineLe matériel évolue à une vitesse folle. Et je ne parle pas seulement des processeurs ni des performances globales. La forme évolue aussi et la convergence est décidément une tendance majeure de la technologie. Bien qu’il n’y ait pas que des avantages à un système tout en un, le gain de temps et d’argent sont déjà deux arguments assez percutants. 

En revanche et bien que je ne sois pas électronicien, je me demande pourquoi tous les composants d’un multirotor ont tous des tensions différentes, ce qui oblige à utiliser des BECS qui ne fournissent pas toujours une tension parfaitement lisse, alors que tous ces éléments fonctionnent aussi en 5 v ? Les VTX, les caméras, les RX… Tout pourrait marcher en 5 v. L’innova est un VTX 5 v. Les FC sont en 5v… Peut-être que j’ignore quelque chose… Mais est certain qu’il faudra toujours convertir la tension de la lipo en 5 v ! Il doit bien avoir d’autres solutions… 

Une Dernière chose

Si Michel ne m’avait pas dit qu’un condensateur était fourni et si je n’avais pas fouillé partout sur la page d’achat de cette carte, je n’aurai eu que de maigres informations à me mettre sous la dent. Franchement, BG a de gros progrès à faire à ce niveau. C’est dommage, il me semble que leurs produits s’améliorent peu à peu. Mais à l’heure des cartes 8 khz et 32 dans le cas de la Revolt, les performances de la F3v4 pourraient être meilleures. Cela suffira pourtant à bien s’amuser ! 

vidéo en englais


6 comments on “la carte de vol à tout faire F3 V4 Pro, ce que vous ne savez pas.

  1. Ahhh j’oubliai : faudra impérativement fixer le câble d’antenne et sa prise coaxiale d’antenne avec quelque chose de non conducteur car les vibrations sur le câble feront très vite se désolidariser l’antenne de la prise …
    Utiliser par exemple du caoutchouc d’isolation liquide style « Plasti Dip »

  2. Deux remarques electro-techniques :

    a) le connecteur XT60 déporté sur deux lames de circuit imprimé (PCB) dans lesquelles passe toute la puissance sera vite fragilisé par les crashs; surtout que la jonction est percée d’une multitude de trous métallisés nécessaires au passage du courant ce qui fragilise encore un peu plus ce PCB..

    b) Si vous voulez y connecter 4* ESC individuels et donc 4* cables rouges et 4*noirs ce sera  »chaud » pour faire tenir tout ça sur le peu de surface disponible pour ce faire (mais Fred… aime souder 🙂 )

    En final en cas de surcharge en courant le « shunt » constitué d’une résistance CMS de puissance entre la prise XT60 et le(s) câble(s) d’alimentation des ESC fera fusible 🙁 🙁

  3. J2N

    Pour les problèmes d’alimentation 5v ou 3.3v, c’est lier a la technologie des composants, a la densité d’intégration et aux fréquences ou les cartes travail (70 MHz ou plus encore). pour monter en fréquence il faut des tension faible. Pour nous le problème et d’amener les 16V de la LiPo à 5V ou 3.3V. Plus cet écart de tension (11 à 13V) est important plus le problèmes de dissipation thermique se pose. En fait l’alimentation est primordiale, si elle ne tiens pas la route rien de fonctionne.

Laisser un commentaire