Actu Matos, FR

Les FC qui visent le podium !


Les cartes de vol évoluent de plusieurs façons. Les processeurs tout d’abord sont désormais des F3 et des F4. De plus en plus de FC incluent une PDB avec tous les avantages et les inconvénients que cela apportent. Les softmounts sont désormais inclus dans certains modèles et la mésaventure de la carte Raceflight n’y est pas étrangère ! Sortir une FC sensée bien gérer les vibrations et se retrouver avec 6 rondelles de caoutchouc en guise d’anti vibrations, c’est une déconvenue. Mais une déconvenue utile.

Le format des FC est l’autre élément de progression et surtout d’adaptation des cartes de vol aux châssis. La Piko a ouvert la voie avec sa forme carrée. Il existait bien des mini Naze rectangulaires mais c’est la carte Furious qui aura remporté la palme du format le plus adapté. Aujourd’hui, nous découvrons deux cartes en 30 x 30 ( perçages 25 x 25, M3 ) et une 23 x 23 ( perçages 20 x 20, M2 ). Ainsi qu’une carte au format standard mais au look peu conventionnel : la Podium.

Une FC frenchy

BEC en panne… Ouaiche la blague !

Nous allons aussi évoquer une carte de vol française mais celle ci aura droit à un article dédié. La YUPIF4 inclut une PDB et en dehors de la Neuron, peu de cartes de vol bien de chez nous apparaissent sur le marché. Encore moins avec une PDB. 

Toutes ces cartes utilisent des BEC, nous ferons d’ailleurs un petit point sur comment continuer à utiliser une FC / PDB lorsque le BEC est mouru.

 

La EVO HGLRC F3 

  • – PDB intégrée avec BEC 5V 3A (version 6DOF )
  • – 23*23 MM, perçages 20mm et trous M2
  • -Quadri et hexacopteres,
  • -RC/LC filter
  • – 2.8 g 4 couches plaqué or
  • – STM32F303CCT6 CPU, 256K    
  • – MPU6000 (USE SPI)    
  • –  2-6S
  • – Built-in 5V/3A BEC    
  • – PDB 100A max    
  • – SBUS/DSMX/PPM    
  • – Telemetrie
  • – Buzzer/LED strip / Transpondeur    
  • – ESC-BLHELI passtrough

pratique, pas pratique ?

L’architecture de la carte est bien pensée. Le 3.3 v est disponible à priori sans avoir à faire un pont de soudure. Deux pads pour le VTX ( + et pardi ! ) sont présents, certainement filtrés pour réduire les interférences vidéo. Et on nous dit qu’on peut souder la caméra en direct. Je ne vois pas où mais il est possible que j’ai raté quelque chose, les photos sont petites. Pour le reste, c’est assez classique. Les soudures des ESC respectent l’ordre des moteurs de Betaflight et l’alimentation va jusqu’à 6S. Le processeur est un F3, le minimum syndical de nos jours au niveau commercial. Le Dshot et le Multishot sont donc possibles. Cool Raoul.

Vous la trouverez ici au prix de 23.60 USD. ATTENTION aux perçages de vos châssis ! Vérifiez les dimensions.


La Airbot mini F4

Double alimentation

Voici une carte originale et qui a une particularite. Elle s’alimente en 1S 3.7 v OU en VCC ( tension lipo ). Mais dans ce dernier cas, il faut qu’aucun périphérique ne soit branché. Ni RX, VTX, caméra ou OSD. 

Bizarre ? 

Si je comprends bien :

  1. Soit on branche du 5 v et le BEC se désactive et on peut alors brancher un rx ou autre composant. 
  2. Soit on branche la lipo 4S Max et alors il n’est plus possible de connecter quoi que ce soit. Il faudra alimenter votre RX via un bec externe. 

Pratique, pas pratique ?

C’est drôlement bizarre comme façon de penser une carte. Mais je me demande une chose, si on y met du 5 volts, la partie PDB ne sert plus à rien !? Alors pourquoi y souder les ESC ? Et si on alimente en 3.7 v, le RX ne pourra être qu’un 3.3 volt et il sera suralimenté, puisqu’il n’y a pas de BEC… 

Attention ! Il est fort possible que je sois à coté de la plaque ! Peut-être que cette carte est plus intelligente que moi ! Sérieusement, il se peut que j’ai omis un truc.

En fait, cette carte est semble t’il destinée aux nano racers 1S, 3.7 v. En ajoutant un bec, elle devient compatible avec de plus hautes tensions. Mais bon.

  • STM32 F405 MCU,sous Raceflight CC3D REVO firmware ou Betaflight Airbot F4 Firmware.
  • SBUS/PPM
  • 4 sorties PWM
  • 30x30mm, perçages 25x25mm ( M3 )
  • 128Mb Flash(16M Byte)
  • MPU6000 SPI Bus
  • Current sensor
  •  PDB (10A)
  • Supports 1S ( 2-3s please add BEC )

Cette carte pour nano racer est dispo chez FPV4drone. 32.90 Euros.


la podium

Niveau look, c’est pas mal. Ça tape même. Nous sommes en présence d’une seconde carte faite aux US. La première, que j’avais testée ici, était la RE1 Brainfpv Si la Podium est d’aussi bonne qualité de fabrication que la RE1, alors c’est bon, Man !

  • Facile à installer
  • double BEC 12v and 5v, filtrés
  • 12v 1 amp
  • 5v  3 amp
  • STM32 F4 processeur
  • ICM-20608-G  gyro
  • Supports up to 32kz sampling*
  • Supports addressable leds
  • Super low profile DFU button
  • Large reinforced solder pads
  • Comes with custom anti vibration bobbins
  • Made in USA

Pratique, pas pratique ?

Tout d’abord, arrêtons-nous sur le Gyro. Invensense l’a conçu afin de minimiser la consommation mais aussi le bruit. Ses dimensions discrètes permettent une intégration aisée  ( 3 mm x 3 mm x 0.75 mm ).

Mais ce que l’on observe immédiatement sur la Podium, ce sont les pads de soudure bien larges. Je ne le parierai pas mais il semble que les ESC soient à installer d’une façon peu conventionnelle. En regardant l’image ci dessous, je vois deux pads pour la lipo et quatre pour les ESC plus huit autres au dessus. Cela devrait éventuellement donner ceci :

Je pense à ce genre de solution

Troisième bon point : le double BEC. Plus besoin de pont pour sélectionner du 5 v 3 A ou du 12 v 0.8 A comme sur une Kombini. Et si l’un tombe en rade, le second restera fonctionnel.

Les precommandes, c’est ici. 57 USd + 30 USD de FDP. Aouch !


La YUPIF4

 » Il ne suffit pas d’assembler des composants sur une carte pour obtenir une qualité de vol irréprochable « 

Peut-on lire sur la page descriptive de la YUPIF4. Nous découvrirons cette carte comme il se doit. Avec des interviews de l’équipe de RCNET. Je les ai contactés. Ils ont répondu favorablement à ma demande d’interview et d’explications. Voici des photos, en attendant d’en savoir plus.

Les cartes avec PDB sont très pratiques mais elles ont les défauts de leurs qualités, si le BEC meurt, tout s’éteint. Alors ?

Mon bec est mort, que faire ?

Il n’y a pas trente six solutions. Il faut déjà vérifier que c’est bien l’alimentation de votre FC / PDB qui est bien défectueuse. Pour cela, branchez la sur USB et si elle fonctionne parfaitement ( les moteurs tournent via l’onglet motors, la carte réagit quand vous la bougez, les voies du RX marchent… ), alors c’est très probablement le BEC qui est foutu.

Je vois trois recours possibles pour palier à un bec décédé :

  1. Un BEC externe. Entre la lipo et la carte. Il faudra trouver par où alimenter votre FC. Les entrés ESC sur une carte de type Naze servent à ça. Mais si la partie FPV de votre montage 12 v servait à alimenter votre VTX et votre caméra, il faudra passer par la lipo. Puis envoyer du 12 v vers le VTX qui enverra du 5 v vers la caméra.
  2. Utiliser le VTX et le 5 v. Imaginons que votre caméra utilise la tension VCC ( tension lipo ). Alors le 5 v fourni par votre VTX peut servir à alimenter votre carte. Inconvénientv : si le VTX lâche, la carte s’éteindra
  3. Utiliser des ESC qui fournissent du 5 v. Comme les Takyons DJI ? Pas du tout. DJI nous a envoyé ces ESC ( ouaiche man, yo ! DJI nous envoie du matos ! ) et j’ai tout d’abord cru que le fil rouge fournissait du 5v. Sauf qu’il y a marqué en gros NO BEC. Le fil rouge sert à transmettre des données. Rien d’autres. Mais il existe des ESC à l’ancienne qui fournissent du 5v via le fil rouge. C’était le bon temps !

Dans tous les cas où vous avez à repiquer du 5 v pour alimenter une carte ou autre composant, vérifiez la consommation de ce dernier ainsi que celle du composant qu’il vous faut alimenter. Si l’intensité est insuffisante, ça marchera moins bien !

 


4 comments on “Les FC qui visent le podium !

Laisser un commentaire