News, FR

FPV Racing Underground, Estaca Race


Afficher l'image d'origineLe premier Avril 2017 en région parisienne aura lieu une course légale de FPV Racing un peu particulière. Tout d’abord, elle aura lieu dans un parking avec  l’accord du propriétaire et des assureurs. En l’occurrence, il s’agit de l’ESTACA ( École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile ), une école d’ingénieurs qui inclut des activités de modélisme pour ses élèves. Les modèles RC sont effectivement un très bon support pédagogique pour enseigner par exemple le traitement du signal  PWM, PPM ou la commande des systèmes comme les correcteurs PID que l’on ne trouve pas que dans nos racers mais aussi dans les ascenceurs, les machines de découpes etc… Nous avions déjà croisé cette école en la personne d’un des concurrents de l’UMR, une course inter universitaire que nous avions accompagnée.

Comme souvent les écoles encouragent les initiatives basées sur les technologies. Et ChronoDrone est en passe de devenir un des incontournables des compétitions de FPV Racing. A son humble niveau, FPV Passion fait tout pour encourager ce genre de projets qui viennent combler un réel manque dans la mesure des temps des concurrents. C’est un peu notre rôle que de communiquer sur de tels travaux. Donner des infos sur le déroulement des courses en fait aussi partie. Tout comme promouvoir des événements originaux.

Philosophie souterraine 

Une course officielle ( façon de parler ) dans un parking, ça ne court pas les rues ! Généralement, les pilotes squattent les parkings officieusement, parfois grâce à l’accord des propriétaires. Cela se fait tard le soir lorsque les voitures ont quitté la place. Mais cette fois, c’est en journée que vous viendrez pratiquer le plus difficile des exercices de pilotage, celui qui vous oblige littéralement à gérer vos gaz : le FPV Parking ! 

Review ici

Quant à l’esprit de la course, c’est celui du mélange des genres ! Des 130 contre des 5 pouces ou des 180, ça devrait engendrer de belles bagarres ! Le tracé sera conçu de façon à favoriser les 130 dans les parties courbes et les 4 et 5 pouces dans les lignes droites. 

organisation de la course

1- FPV

, passage à l’analyseur

Il s’agit d’un événement non officiel. Les catégories, les classes de machines, tout sera assez libre. Ce qui n’empêche pas un minimum de directivité. Par exemple un modèle précis de VTX ne sera pas imposé mais une puissance d’émission si : 25 mW évidemment. Elle sera mesurée et si vous la dépassez, vous ne volerez pas. Le Tramp est conseillé mais pas obligatoire, un VTX réglable suffira. Comme l’ET526.

2- classes des machines

De même, aucun format de machine ne sera éliminatoire à partir du moment où il est au dessus de 130 et ne dépasse pas les 800 grammes ni les 280 mm d’entraxe moteurs. On trouvera donc des 200 qui disputeront la victoire à des plus petits racers. Cela promet du fun. Un chaos ordonné cependant puisqu’il sera possible de vous réunir entre amis pour vous affronter. Au niveau des lipos c’est 6S max mais qui aura le courage de dépasser le 4S dans un parking ? 

3- groupes de 4 pilotes

 

Je sais, il en manque un…

Que ce soit par affinités ou par tailles de machines, vous pourrez donc vous regrouper par quatre pilotes. Une fois les groupes définis, il faudra passer à la reconnaissance du circuit. Mieux vaut se frotter au béton avant avant qu’il ne frotte à vous !

4- runs d’essais puis qualifications

Toujours dans l’esprit de l’amusement mais aussi de la compétition, vous pourrez voler et enchaîner les runs de qualifs jusqu’à une heure définie. Votre meilleur temps sera conservé. Vous aurez compris que nous sommes loin de l’esprit : T‘es pas qualifié, t’as plus qu’à rentrer ! Même si effectivement vous n’êtes pas parmi les meilleurs, vous aurez volé plusieurs fois. Un modèle de compétition que semblent suivre plusieurs événements.

5- début Des poules 

Nous devrions être en début d’après-midi au moment où les choses sérieuses vont commencer. Surtout qu’il y aura des pilotes connus à challenger. BLS devrait être présent, entre autres.

La toute première poule !

Chtis conseils

Le béton abime le carbone. Pensez à protéger les tranches de vos platines. Un joint en caoutchouc avec une fente peut former une couche protectrice autour de vos châssis ( merci Arturo pour le conseil ). Des impressions 3D peuvent aussi faire l’affaire si vous possédez une machine pour laquelle il existe des pièces déjà conçues comme l‘Armattan SCX 200.

Lien vers la pièce, ici

Helicomicro sera présent et prête gentiment des LEDs et des des gates afin d’agrémenter la course. On les remercie !

Chronométrage : chronodrone. Diffusion des résultats sur FPV Passion

C’est ChronoDrone qui assurera la gestion des temps et la prise en compte des résultats. Vous pourrez suivre  le classement en direct ici même. Le temps de finaliser les détails techniques et ChronoDrone sera intégré à FPV Passion sous la forme d’un module. Il est d’ailleurs temps de présenter la solution d’Adrien et son rôle précis :

un support technique avant tout

Il s’agit purement et simplement de chronométrer les machines. Ni plus ni moins. On a vu lors de certaines courses et à plusieurs reprises des problèmes de précisions. Plaintes et erreurs ont frustré les organisateurs comme les pilotes. Il fallait choisir une solution technique, même si rien n’empêche de doubler les solutions, et définir un cahier des charges qui réponde à certaines exigences : 

  • adaptable à plusieurs environnements ( ouverts, fermés…)
  • extrêmement légère ( transpondeurs )
  • repositionnable et réutilisable
  • technologie simple et éprouvée
  • Utilisable avec toutes les formats de courses : de 1 à + de 60 pilotes 

Le RSSI est au cœur des systèmes de chrono. Bien plus fiable que les LED IR par exemple, trop sensibles aux conditions lumineuses. Les systèmes passifs sont les plus pertinents car ils sont légers et ne nécessitent par d’apport d’énergie électrique et épargnent les batteries des concurrents. 

 une solution logicielle

Une fois la technologie choisie et validée, il reste la plus grosse partie du travail : la gestion des données. Il ne suffit pas d’accumuler les temps des pilotes et  » chaque course est unique «  comme le dit le texte de présentation de ChronoDrone.

  • Temps intermédiaires
  • tour par tour
  • attribution de points
  • Meilleur temps

Il faut s’adapter à la course plutôt que concevoir la course en fonction des contraintes techniques liées à la mesure des temps. La solution logicielle de ChronoDrone est multi plateforme ( Windows, Android…) et ne nécessite pas une grosse infrastructure informatique. 

et un système de diffusion

Interview d’Adrien Samon

Adrien, il existe plusieurs façons et plusieurs technologies pour chronométrer une course. Quels sont les atouts de ton système ?

 

Nous avons essayé d’en avoir le plus possible en développant une solution qui puisse gérer les courses de A à Z mais aussi en apportant des petits plus. L’affichage des scores sur n’importe quel écran ( de la régie vidéo au téléphone ), la mise en ligne des résultats, et l’application pour se tenir au courant par exemple. Mais aussi la gestion des lumières et des artifices de scènes.
En combinant toutes les options que tu proposes, on peut apporter plus de vie à une course ?

Les limites seront celles du budget et de votre imagination. Comme tout système modulaire, plus on en veux plus il coûte cher ! Pour l’instant Chronodrone s’adresse surtout aux organisateurs et aux sociétés voulant se développer dans la logistique des courses de drones. Ils peuvent donc maîtriser leur budget en sachant exactement ce qu’il auront et pour quel prix. Une version club, plus facile d’utilisation et moins onéreuse, est en développement.

D’un point de vue purement technique, y a t-il des solutions de chrono préférables pour chaque situation ou une solution universelle existe elle ?

La solution universelle n’est pas de ce monde 😉. Chaque problème a sa solution, le tout est de s’adapter au mieux au type de course que l’on souhaite faire avec deux impératifs : lors d’une course les pilotes souhaitent enchaîner les runs pour piloter le plus possible et avoir des résultats précis. Chronodrone est adapté à cela, le fait de fonctionner sur des transpondeurs nominatifs permet d’assigner une identité à chacun et de ne plus y toucher. Cela permet d’enchaîner les échauffements et les qualifs le plus rapidement possible. Et d’assurer un événement réussi.

Il a fallu opter pour une technologie légère et qui ne nécessite pas d’alimentation, n’est ce pas ? J’ai vu les transpondeurs que vous utilisez, ils sont petits, amovibles et réutilisables, ok. Mais sont-ils fiables ? Quelle fréquences ont-elles été choisies ?

On a opté pour une Technologie HF après avoir galéré avec des fréquences trop hautes, on est finalement arrivés à un bon compromis. Le transpondeur est léger ( 3 gr ) résistant et complètement passif. Aucun branchement n’est à faire.Il suffit de le poser sous un bras de la machine et de se faire enregistrer. Chaque pilote se voit attribuer un transpondeur pour la durée de la course.
Il est aussi abordable ( prix d’une paire d’hélice ) et réutilisable à vie sur une course compatible ChronoDrone.

Exemples de résultats

Évidemment, ceci n’est pas une blague !

Infos pratiques

L’ESTACA se trouve au 12, av Paul Doumer 78180 à Montigny-le-Bretonneux

Cliquez

pour la carte

Le site de ChronoDrone / Le lien vers rotormatch

Une participation de 10 euros sera demandée.

Règlement ESTACA Drone Race version.docx / Règlement ESTACA Drone Race version .odt


2 comments on “FPV Racing Underground, Estaca Race

  1. Pingback: Arturo et les séquoias géants - FPV PASSION

Laisser un commentaire