Test, FR

Le KORE, un châssis qui se mérite ! 


Petit bijou technique que l’on vous a présenté ici il y à peu, le KORE de chez FU-RC est enfin fini ! Pour rappel, il s’agit d’un châssis entièrement moulé. Pas de plaques de carbone découpées ici. C’est un des premiers du genre proposé en série. Alors ? me demanderez vous. Voici mes impressions sur le montage et les essais en vol.

Un montage difficile

Je vous le fais à chaud : ce n’est pas une mince affaire ! Si vous n’avez pas ou peu d’expérience dans le montage, honnêtement passez votre chemin car monter le FU demande réflexion et précision. Il vous faudra :

  1. une pince à épiler (ma femme a encore hurlé ^^)

    35 A ! Chez Workshop FPV.

  2. un chausse-pied
  3. beaucoup de patience

Le setup utilisé :

  • Une bétaflight F3
  • Des esc shubkraft F396 35 A
  • Des F40 II
  • Une Runcam Owl plus
  • Un TBS unify pro race hv
  • Un XSR Frysky

Prise de tête USB

Je vous en avais parlé précédemment, l’absence de trou pour le câble USB me chagrinait. Vous me direz qu’il y a toujours moyen de passer par un UART et sortir un câble avec un FTDI ( comme dans la vidéo de montage de FU-RC ). Mais bon, je trouvais cette solution moyenne et surtout je n’avais pas de câble, ni de prise avec quatre broches qui allait bien. Après réflexion, je me suis décidé à creuser un passage pour l’USB.

Pour ceux qui se posent​ la question, le cœur du Kore ( le corps du châssis ) est uniquement en carbone, soit environ 6 à 8 mm Résultat de recherche d'images pour "dentiste fou"d’épaisseur. Je vous explique mème pas, j’ai voulu me la jouer dentiste avec la Dremel et j’ai fini à la perceuse et au foret inox. Vraiment dur à faire, surtout que quand tu attaques le trou, une gentille voix te rappelle le prix du châssis ! Un bon conseil : utilisez du ruban adhésif de masquage afin d’éviter rayures et débordements.

Le montage en lui mème ne pose pas de problèmes spécifiques, hormis le fait qu’il faut bien tout calculer et brancher les fils sur la carte avant la mise en place de cette dernière. L’espace est compté donc exit mon ET526, bien trop gros. J’ai aussi opté pour une BF3, toujours dans un soucis de gain de place. Le montage des ESC se trouve bien plus difficile qu’a l’accoutumée car il faut les dessouder complètement puis les monter dans les bras. Sauf que du coup, on se retrouve avec des fils courts à souder et que l’accès n’est pas si aisé que ça. En effet, la position des ESC n’est pas académique. Et le montage de la gaine thermo se trouve lui aussi grandement compliqué.

soft mount moteurs

Le support de caméra que je trouve bien sympa avec son systeme de crans, ne s’adapte pas à toutes les cameras. Il ne marchera pas avec une Foxeer par exemple. En revanche, une fois compris c’est vraiment cool comme idée. Un autre point m’a dérangé, c’est la fixation de l’antenne du vtx : le trou est ovale et plutôt joli mais la prise du TBS passe au travers, j’ai du bricoler un système maison avec un bout de plastique collé à la super glue … Il aurait été de bon ton de prévoir un fichier STL à minima ou d’inclure un adaptateur dans la boite ! Certainement une erreur de jeunesse. Et vu la rigidité du quad, je me suis dit que je pouvais monter les moteurs en soft mount. Ça ne fera pas de mal.

3 x Merci, le VHB 5952 de chez 3M

Une fois toutes ces péripéties surmontées, il ne reste plus qu’à fixer le RX et le VTX dans la  » boite  » et tout ceci au millimètre près. J’ai donc Image associéefait appel à mon pote : le VHB 5952 de chez 3M. Il s’agit plus simplement dit d’un adhésif double face super costaud mais qui a l’ énorme avantage d’avoir une mousse qui ressemble a du néoprène ». Du coup, ça se démonte plus facilement que d’autres adhésifs mais ça tient plus fort .

Parmis les très bon points de ce chassis, la protection de la caméra, est vraiment au top. Elle rentre au poil pres, je vous avoue que j’avais un peu peur de tout le temps voir la canopy sur les bord en vol, ben non rien, du bonheur.

Ce que j’apprecie aussi c’est que hormis les moteurs qui vont devoir se trouver des protections toute l’électronique y est absolument protégée, plutôt un bon point, le risque de casse est limité. Le passage des antennes du XSR se fait par le dessus de la caméra, donc du coup on perd un peu en angle max de celle-ci, mais bon 65°, on a de la marge… Avant de monter sur le ring, la pesée du combattant : 331 grammes prêt à voler. ( 100 grammes pour la frame nue ).

En vol

Alors me direz vous ? Pour son premier vol, je l’est chaussé de HQ props en 5X4X3 rose, ben oui je trouvais que ca pétait bien, et le but était aussi de vous faire de belles photos (bien que d’après le Fredouillo, ca ne soit pas mon fort). passage sous Bétaflight, j’y mets les mêmes rates que mon Moka Simplex et les pid stock. Une lipo et c’est parti !

Ça saute aux yeux !

La première différence qui me saute au yeux, c’est le cas de le dire, c’est la nervosité dans les accélérations certainement due à la rigidité du châssis. Je me retrouve avec les mêmes sensations ressenties avec le Moka Simplex et les Azures Power. Le comportement en vol est sain, avec les PID d’origine. C’est propre et je vous avoue que hormis cette réactivité, ça ne me change pas plus que ça. Mais c’est déjà un très bon point car en sortie de virag,e on va peut être pouvoir gratter les potes.

Je passe un coup de fil à mon boss ( le tristement célèbre Fred ), on discute un peu et on parle de la vitesse de pointe. Quantifiable ou non ?Bla bla bla…, je raccroche. J’allais reprendre mes tests lorsque soudain une petite voix dans ma tête me dit ( oui oui, je sais elle parle beaucoup ma petite voix ^^) :

 » Tu es vraiment un Âne « 

ou je t’appelle Nolâne FPV !

Résultat de recherche d'images pour "patron boss"

M’appelle pas boss ! me répète Fredouillo !

Me dit-elle. ( Ndlr : le «  boss  » confirme, Nola est un âne. Je vais désormais l’appeler Nolâne FPV ! ).

Dans mon désir de rendu esthétique, j’ai omis une chose toute simple : je vole d’habitude avec des Racerstar 5048 x 3 et le même setup que celui-ci. Et comme vous le savez tous, les impressions en test ne sont que la somme de nos expériences vécues ( Houla ! Je me suis déchiré sur cette phrase). Si tu roules en 2 chevaux et que tu passes à la Clio, c’est de la balle. Mais l’inverse n’est pas du tout vrai. Ni une ni deux, je me jette donc sur mon stock d’hélices et monte les 5048. Bon tout de suite, visuellement ça flashe moins (les helices blanches, bof) mais une fois les lunettes sur les yeux, on passe direct dans un autre monde ! 

Agression visuelle

Le paysage me saute au yeux, c’est encore plus réactif avec ces hélices. Et oui, on ressent bien qu’il y a un truc différent : les efforts faits​ sur l’aérodynamisme sont bien présents, la vitesse de pointe est plus importante. Ce genre de châssis a de l’avenir. Actuellement, nos quads sont pour la plupart des plaques de carbone découpées avec un coefficient de pénétration dans l’air qui n’est pas optimisé.

Les bras sont plats et se déforment à l’accélération. Ils freinent également là machine. Le Kore de FU-RC part sur un autre concept : des bras profilés en forme de U, une rigidité à faire pâlir une barre à mine. L’air glisse sur les bras et autour de la canopy. Une trainée moindre sans nul doute et au final un impact en vol qui est quantifiable, mème pour le pilote lambda que je suis !

Avec Fredouillo, on table sur 10 % d’accélération et de vitesse de pointe en plus grâce à la forme aérodynamique

Conclusion

Alors le ramage vaut t il le plumage ? Bonne question. On gagne en vitesse, en accélération, par contre le prix fait un peu tiquer ( 215 euros à peu près ) . Et en cas de crash ? Je n’ai pas vu de canopy de rechange au catalogue, je n’hésiterai d’ailleurs pas à en faire part à Mathew de FU-RC. Mais je vous avoue que ce n’est pas le genre de châssis avec lequel je vais voler partout. Exit le béton, le goudron et les rochers et bonjour l’herbe bien grasse. 

Faut t-il l’acheter ? C’est comme les personnes qui roulent avec des grosses voitures de sport, c’est un achat plaisir et passion, le bonheur de voler avec un quad d’exception. Dommage qu’il n’y ait pas plus de filles sur les circuits, je suis sûr qu’elles se retourneraient comme elles le font en ville en croisant une italienne rouge. Bon, on sert aussi un peu les fesses niveau prix mais voila, FU-RC vient de lancer un pavé dans la mare. Nul doute que d’autres constructeurs vont suivre car le gain de performances est présent. La conception et la fabrication entrainent des coûts de productions bien plus importants et il faut ici bien plus qu’un bureau d’étude ou qu’une CNC pour produire un tel châssis, d’où le prix.

Suite et ( triste ) fin

A l’heure où j’écris ces lignes, une petite « touchette » sur la branche d’un arbuste qui nous sert de gate sur le terrain à croisé ma route. Le Kore est tombé dans l’herbe. L’extrémité du bras n’y a pas survécu. Après explications, FU-RC soupçonne un problème dans le carbone  malgré leurs contrôle qualité. Pas de chance, on est les seuls dans ce cas là. Nous leur renvoyons le châssis pour examen et si c’est un défaut, ils nous en renvoient un autre. On vous tient au courant !

Voici la page de FU-RC qui propose désormais:

  1. ses propres lipos,
  2. ses moteurs faits maison
  3. et bientôt des lunettes HD ! Affaire à suivre.

 

vidéo de montage

 

 


2 comments on “Le KORE, un châssis qui se mérite ! 

  1. Je pense que c’est qu’au prix d’un certain effort 🙂 qu’on peut se monter un châssis qui sorte de l’ordinaire, pour cela il y a deux difficulté majeure à mon sens :
    (a) aimer souder et souder et souder …
    (b) savoir choisir les BONS composants !
    Ce deuxième point n’est de loin pas le plus facile et ne pourrait pas se faire sans l’appuis de sites de discussions (comme ici FPV-Passion) qui jours après jours nous font partager leur expérience et les nouveautés qui vont bien… Continuez comme cela 🙂

    Dans le bon sens va que de plus en plus de composants électroniques FC / PDB /4*1_ESC etc.. se réduisent, s’améliorent et se fiabilisent ..
    PS: j’ai soudé tout le WE sur une nouvelle frame, compacte aussi et j’en suis pas encore au bout, bien que les premiers vols ont eu lieu avec succès sous abris 🙁 ce WE…

Laisser un commentaire