Test, FR

Sandwich carbone / rohacell sur le Moka Mikro 2.5 pouces


C’est quoi le carbone core ? Pourquoi choisir cette matière ? Et pourquoi trouve t’on du rohacell à l’intérieur de ce sandwich composite ? Est ce aussi solide que le carbone habituel ? Le Moka Mikro est un beau châssis, sobre et élégant. Et surtout c’est un 2.5 pouces, ce qui est bien moins fréquent que les deux pouces et trois pouces qu’on voit beaucoup. L’alliance d’un matériau peu courant dans le monde du multirotor avec un format de châssis finalement assez rare apporte t’elle un plus ? Pour le savoir, il faut en apprendre davantage sur le rohacell. Et tester le Moka Mikro, un achat perso pour une fois.

C’est de la mousse !

Mais par n’importe quelle mousse. Selon les besoins de l’industrie, elle est adaptée aux conditions dans lesquelles elle sera utilisée. Plus dense, moins dense, résistante aux dommages, à la chaleur etc… Dans tous les cas on l’utilise pour remplir certains matériaux afin de les alléger ou de les renforcer, voire les deux. Elle est également utilisée en médecine et bien sur en aéronautique ( planeurs, aérospatiale… ). On trouve même des capacités anti magnétiques, conductrices, anti radar… Bref, c’est sur mesure.

Les gammes hero et rima sont prévues pour être injectées dans de la résine et résister aux dommages ( élongation ). Dans le cas qui nous intéresse, la mousse située entre les plaques de carbone de même épaisseur est très rigide. Le matériau ainsi obtenu est solide et un peu plus léger que le carbone pure. Mais reste d’une solidité comparable à celle du carbone, pour peu que la mousse soit assez dense.

J’ai crashé le Mikro plus d’une fois et entre sa robustesse, son poids léger et sa pièce en TPU qui absorbe une partie de l’énergie, j’ai vraiment confiance en mon châssis. Rolala ! Ça fait trop pub à deux balles cette dernière phrase !

Pour ce châssis, il fallait un montage vraiment propre

Le choix des composants était donc important. Je souhaitais un minimum de câbles dans ce build.

J’ai facilement monté une caméra Venus FXT plus petite, plus légère et de qualité égale à une micro grâce à ses pas de vis bien plus

pratiques que la Nano Runcam qui en est dépourvue.

  • J’ai attaché le RX sur le côté droit de mon ensemble Mini tower Magnum Emax provenant d’un Babyhawk R mais il a fallu le modifier afin de le rendre plus compact.
  • J’ai raccourci les entretoises en Nylon
  • J’ai enlevé une cosse de maintien noire ( qui part du VTX vers la FC ) et j’ai coupé une partie des broches
  • J’ai rabattu le condo vers le bas et j’ai protégé le + et le moins avec de la colle chaude noire ( en cas de crash )
  • J’ai supprimé l’écran du VTX qu’on ne voyait plus de toutes façons
  • J’ai laissé la XT30 à l’intérieur du châssis pour gagner du poids.

Résultat : 83 grammes, compatible 4S

  • RCX 1304 5000 kv, timing High
  • Gemfan Flash 2540 pour le look
  • caméra Venus FXT
  • ESC, FC, VTX Emax
  • XM +

En vol

Ce mini racer est super léger mais très souple dans ses réactions. Après avoir volé avec le terrifiant GT90R , ça fait un sacré changement ! Les lipos 4S 450 à 600 mAh lui vont très bien selon qu’on veut faire la course ou obtenir de longues et puissantes accélérations. Je pense repasser le timing en Medium High pour voir la différence avec la position recommandée par RCX. J’ai testé le High mais j’ai rien remarqué…

Le Moka Mikro est très agréable à piloter et les full throttle sont bien costauds. Je n’ai passé que 10 lipos et c’est avant une histoire de motorisation. C’est un racer super sympa à piloter, avec très peu d’inertie. Sans oublier qu’il est très beau. La ligne blanche formée par la mousse Rohacell rehausse la beauté de ce racer noir et rouge. Jeanne Mas aurait aimé !

La caméra Venus : verdict

Foxeer, Venus et Nano Runcam.

Rien à dire, elle fait le job malgré ses 3 grammes de moins et sa taille réduite par rapport à une Micro Runcam ou une Caddx. Le pas de vis est bien pratique et l’OSD indique la tension. Le berceau fourni est moins large que celui des micros. Les couleurs sont assez pâles mais chez les concurrents c’est parfois trop bariolé. Et la Venus est bien mieux qu’une Nano.

Le carbone core est il aussi solide que le carbone standard ?

Ici, du bois stratifié

Disons plutôt qu’il est plus léger grâce à une densité moindre. Mais est il aussi résistant ? Je ne pense pas. J’imagine que si c’était le cas, on volerait tous avec ce matériau. Et le concepteur m’a confirmé que le poids était sa priorité pour ce châssis. C’est un bon calcul car une machine de 83 grammes est solide par nature.

Au niveau des vibrations une mousse ne peut être que positive et on ne sent pas de différence en terme de pilotage.

DVR ( sur mon Mikro on aperçoit à peine le bout des helices et on ne voit pas le châssis comme ds ce DVR )

DVR ( sur mon Mikro on aperçoit à peine le bout des helices et on ne voit pas le châssis comme ds ce DVR )


3 comments on “Sandwich carbone / rohacell sur le Moka Mikro 2.5 pouces

  1. Laloke

    Il y a tbs qui ce sert d’un carbone moussé pour son G2 depuis un moment. Les qualités de vol reste bonne et le poids de la frame est bien diminuer. Pour la solidité je sais pas car c’est plus typé long range.

  2. Merci pour cet article !
    Pour la petite anecdote, le rohacell est utilisé depuis un moment en modélisme, notamment pour constituer le noyau des ailes de planeurs, qui est ensuite recouvert d’une couche de carbone et/ou fibre moulée (technique appelée d-box).

    Là où cela devient évidemment intéressant, c’est que cette technique permet d’obtenir n’importe quelle forme courbée (puisque l’on est sur du carbone moulée). Je crois que certains châssis utilisent déjà plus ou moins le même principe, comme le SAM X220.

Laisser un commentaire