Tutos

Tenir compte du trafic aérien


Un peu de pédagogie aujourd’hui.

Bien que nous soyons restreint à une altitude de 150 mètres. Il est toujours intéressant dans notre domaine, de se projeter sur une carte aéronautique et de consulter les trajets des avions grandeurs nature. Cela permettra de vous assurer que vous n’entrez pas dans une zone de circulation aérienne et de trouver une zone « libre » pour éviter tout problème dans les airs.

Nous distinguons 3 types d’aéronefs :
  • Les avions « aux instruments » IFR suivent des routes et des points connus, nous n’aurons jamais de problème avec eux car ils volent haut et restent sur des trajectoires assez directes et normalement protégées.
  • En revanche, nous avons affaire avec des avions « en vol à vue » VFR mais ils ne sont pas censés voler plus bas que 500 ft au sol (150 m), sinon infraction. 
  • Enfin, dans le monde du vol ULM (et un peu de l’hélico léger) la tendance est au raz motte et là (…), si vous faites du long range attention …

Comment vérifier le trafic ?

Il est possible de répertorier tous « les risques » aviaires assez facilement et d’indiquer ce que peuvent faire les aéronefs dans votre secteur, quand tout va bien.

Je vous recommande de consulter le site : http://carte.f-aero.fr/ qui répertorie tous les plans aéronautiques en France.

Dans mon cas, voici le plan en question sur le quart Nord-Est :

Plan aéronautique - Quart N-E

Plan aéronautique – Quart N-E

Maintenant cliquez sur cette carte pour la voir en taille réelle.

D’emblée nous apercevons les AéroClub RC représentés en rouge par un bonhomme portant un avion rc. D’autres part nous apercevons les trajets empruntés par les avions représentés par des traits bleus. La bonne info c’est que si vous volez près ou dans un club RC vous n’aurez pas de problème sur un rayon d’1 Km à la ronde. Passé cette distance, il faut vous fier aux trajets, mais, chose importante, vous aurez toujours le risque de croiser un hélico ou un ULM. Il faut faire très attention !

Dans mon cas, il y a des contraintes plus réglementaires en raison des arrivées IFR sur l’aéroport de Strasbourg et des transits de CTR (zone partant du sol) qui obligent les VFR à passer sur des points connus. Ainsi si un avion VFR décolle de cet aéroport, il survolera ma zone à normalement 1500 ft de hauteur du transit soit, 500 mètres environ.

L’intérêt d’être dans une zone CTR (donc sous contrôle tour) est qu’un VFR ne pourra  pas voler dans ma zone de vol sans contrôle et respecter un minimum les prérequis.
 
Je vous souhaite un bon vol 🙂

11 comments on “Tenir compte du trafic aérien

  1. Attention à votre lecture de carte:  » les trajets empruntés par les avions représentés par des traits bleus »
    Les traits bleus représentent les limites de certaines zones ou espaces.

    De plus, n’oubliez pas que certains aéronefs évoluent en dessous des 150m avec des dérogations de survol à basse altitude. Et ils ne s’agit pas uniquement des avions de chasse. Alors ouvrez vos yeux et vos oreilles, nous sommes tous susceptibles de croiser d’autres aéronefs à toutes les altitudes et dans toutes les zones…

    Bons vols

  2. Fab

    Petite question : c’est une carte officielle? Habitant dans le rhone, il manque beaucoup de clubs FFAM sur cette carte, certains étant relativement proche d’aéroports ce qui est étonnant!

    • Bien que la notion de carte « officielle » n’existe pas en aéronautique, cette carte est la dernière publication en vigueur éditée par l’IGN selon le modèle OACI avec des données « AIP france » fournie par l’état (le SIA). C’est la carte dite « 500.000 OACI ». Elle fait référence en France. D’autres cartes aéronautiques (Editerra Bossy, Jepessen, SIA, DFS) sont disponibles.

      • Quand aux clubs FFAM RC etc, l’éditeur est libre (sous influence des utilisateurs et de leurs fédérations) de ne pas « encombrer » l’information pour éviter une sur-saturation d’une cartographie déjà presque illisible. Par exemple et plus proches des préoccupations de l’aviation générale, les 800 bases ULM France ne sont pas marquées sur cette carte aussi pour cette raison et sans doute aussi pour des raisons d’uniformisation OACI.

  3. Fab

    Moi aussi je vais faire de la rectification!!! Le pilotage d’aéromodéle est une d’ici pleine très particulière ou on trouve beaucoup de « vrai pilotes » qui viennent se détendre, cette passion n’est pas ouverte au 1er venu (mettez un jet entre les mains d’un débutant!) , nos modèles sont considéré comme des jouets pour beaucoup de français mais dans un pays comme l’Allemagne c’est une branche à part entière de l’aéronautique…

  4. GT

    Pilote du dimanche ? Ce n’est pas parce que l’on vol en VFR que l’on est pilote du dimanche, nous au moins on pilote des vrais 😛 D’ailleurs je tiens a préciser, je suis pilote d’ulm, et nous sommes VFR, il n’y a pas de rase motte, arrêter de nous faire passer pour ce que l’on est pas merci ! Il y a moins d’accidents en ulm, qu’en aviation générale, ce qui prouve que nous respectons mieux les règles que les avions 😉

    Bonne journée.

  5. Fab

    Il y a un moyen de connaître les couloirs d’entraînement aérien militaire? Je connais un endroit plutôt calme ou les chasseurs passent à moins de 150m ce qui peu être dangereux…

Laisser un commentaire