Test

Test vidéo de la radio évolution : analyse approfondie


Vous saurez tout sur cette radio en regardant cette vidéo. Des entrailles aux design, du protocole au test de portée. Est elle confortable ? Ergonomique ? Pratique à transporter ? Propose t’elle la télémétrie complète ? Mais surtout, la grande question que tout le monde se pose : sait-elle faire monter une mayonnaise ?

Soyons sérieux, cette radio a beaucoup fait parler. A tel point que certains possesseurs de la sacro sainte Taranis envisagent de se séparer de leur radio Frsky pour utiliser l’Evolution. Il est vrai qu’il y a beaucoup d’avantages à changer. Et si ce nouveau modèle est un challenger sérieux à la Taranis, c’est pour une raison en particulier : elle l’attaque sur son propre terrain.

Le rapport qualité prix

Taranis contre Évolution, c’est le match du meilleur rapport qualité / prix. Pour découvrir qui est le grand gagnant, je laisse la parole à Florian et Shima. Au programme :

  1. Déballage et présentation 
  2. Points forts et points faibles par ces deux pilotes qui connaissent leur affaire ( vidéo  ). 
  3. Comparatif Évolution / Taranis

Commençons par le commencement avec les spécificités techniques :

Une radio pas comme les autres !

La radio Frsky était la championne incontestée. Seize voies extensibles à trente-deux pour deux cents Euros, c’était un tarif imbattable. Sauf que l’Evolution va plus loin et son prix largement sous la barre des 100 euros est l’argument principal d’un éventuel futur succès. Mais ce n’est pas le seul, loin de là. Sa conception présente effectivement plusieurs avantages :

  • Facilement transportable sans équipement supplémentaire.
  • Un protocole qui a fait ses preuves en termes de portée radio
  • Simple d’utilisation, même un débutant s’y retrouvera avec un minimum de connaissances.
  • Des inters bien placés, une ergonomie étudiée pour le multirotor
  • Un design rappelant celui des bâtons de joies ( les joysticks. Je parle des joysticks…)
  • Télémétrie sans passer par la carte de vol

Tests de portée

34-french-fpv250-racer-mozilla-firefox_2016-11-09_17-04-20Les tests ont été effectués par Florian. En poussant toujours un peu plus loin, il est arrivé à 1.4 km. Ce qui n’est pas étonnant puisque le protocole et les recepteurs utilisés sont ceux de la flysky FI6 S. Et qu’il est possible de pousser à 2 km. L’Evolution est compatible avec ces RX. Dont le tout petit à l’image.

Il s’agit du fs-a8s qui pèse à peine plus d’un gramme. Soit le poids de mon cerveau au réveil, quand je fais des commentaires sur les élections américaines et qu’on me rappelle à l’ordre… sur la page FPV Passion.  Que je gère comme je l’entends.

Déballage

Pour une fois, voici un unboxing qu’on a envie de voir ! Version extrême ! On ouvre la boite puis on ouvre la radio !

Ouverture

En guise de chef d’œuvre au test vidéo justement,  voici quelques captures d’écran qui dévoilent l’architecture interne de l’évolution.

15034032_539970249546697_1234934459_o

Un inter

dgh

3.7 v, 650 mAh

dhkdgjk

LEDs des manches

dtyuk

test vidéo

conclusion : Ennemis naturels

resultats-google-recherche-dimages-correspondant-a-httpd1b5yzykmxw6e8

Télémétrie sans VBAT

La Taranis est une merveilleuse radio. Il est difficile de lui trouver des défauts. Elle est cependant largement tournée vers la pratique de l’hélicoptère et de la voilure fixe. Ses multiples fonctions sont très souvent sous exploitées et la télémétrie complète n’est accessible qu’en passant par la FC. A moins d’utiliser le testeur à l’image, à gauche. .

Alors que l’Evolution est résolument pensée pour la pratique du FPV. La télémétrie s’obtient en connectant le RX à la PDB ou à la lipo. Un ou deux défauts viennent pourtant démentir les intentions du fabricant, comme l’inter du milieu qu’il n’est pas possible d’atteindre sans avoir des doigts de 20 cm de long. On aurait pourtant juré que c’était une solution idéale pour armer / désarmer. En revanche, les inters sous la coque sont juste assez rigides pour ne pas changer de mode de vol par accident.

Télémétrie sans smartport

Télémétrie sans smartport

Les petits défauts de l’Evolution ( en me basant sur la vidéo ) :sans-titredjyeryj

  • Inter du milieu inaccessible
  • pas de sangle de cou
  • pas compatible avec les modules externes
  • Protocole unique

indexLes petits défauts de la taranis ( expérience perso ) :

  • trop compliquée, donc sous exploitée
  • Ecran peu lisible en faible luminosité
  • recharge via transfo
  • trop de firmwares

Si c’était à refaire…

Imaginons que l’évolution soit sortie en même temps que la Taranis, il y a quelques années. Nul doute que la radio Frsky serait entre les mains des modélistes confirmés, adeptes du mixage manuel et de l’exploitation totale des fonctions personnalisées. Et l’Evolution serait dans tous les sacs à dos des pilotes actuels. Les 140 euros qui séparent les deux modèles auraient permis l’achat de moteurs, d’ESC… Alors qu’elle sera la réponse de Frsky ? Certainement pas la Horus qui a abandonné le mode D8 et n’est plus compatible nativement avec la série des D4R, D8R… On me dit qu’ils ont corrigé cela, ils ont bien fait ! 

 


23 comments on “Test vidéo de la radio évolution : analyse approfondie

  1. Pingback: western FPV - FPV PASSION

  2. Ces deux radios ne boxent absolument dans la même catégorie !
    La taranis est polyvalente et performante, tandis que la turnigy est strictement cantonnée aux multi. Un facteur ne trompe pas : l’absence de trims ! Il est tout bonnement impossible de piloter un hélico ou un avion avec. Et je passe sur les 5 modèles seulement en mémoire, le nombre restreint d’inters, les possibilités très limitées de mixage, etc…

    En somme, c’est une « boite à stick » pour multi, où l’essentiel de la programmation se fait sur la carte de vol. Dans ce cadre, elle est compacte et facilement transportable et fait sans doute bien son job. Mais pour un modéliste qui pratique également autre chose que du multi, le choix d’une turnigy evolution n’est même pas envisageable.

  3. LaLoke

    La radio ultime existe. Il suffit de ce la fabriquer avec le projet nextsteprc. Un jour je comlencerai. La j’ai la moitié du matériel mais il manque encore du temps.

  4. Je n’ai pas de Taranis mais le prix de celle ci rebute pas mal de nouveaux pilotes meme si, faut pas l’oublier, la radio est comme les gommar à une voiture de course: le premier liens avec le monstre. Donc faut pas négliger un bon choix de radio. Mais franchement l’Evo fait le minimum vital mais avec une touche de pratique et fun en plus! 🙂 Après comme je le dit toujours, c’est mon avis… Chacun à ses exigences 🙂

  5. Kilrah

    Télémétrie sans capteurs séparés, mais du coup choix limité… et surtout pas d’audio pour la communiquer. De nos jours c’est une grave omission, même une 9XR-Pro le fait.

    • Steph

      tatata ^_^
      c’est toujours un compromis entre liberté et complexité de mise en oeuvre. C’est vrai qu’avec la radio en mains c’est pas super intuitif. Ca s’arrange lorsqu’on fait les paramètres par le PC : + de visibilité (mais exit ça sur le terrain). Ensuite on trouve toujours des exemples pour accomplir LA fonction désirée. Ensuite, plus on manip et plus ça devient simple.
      Le truc que j’adore sur la tartalanis c’est la mémorisation du récpteur bindé pour chaque modèle. Bonheur!
      Pour les firmwares, oui c’est pénible (d’autant que merci l’Europe pour nous avoir imposé le LBT) mais d’un autre coté on a aussi l’avantage de pouvoir flasher ses récepteurs sans avoir à acheter de modules ou câbles hors de prix. Je pense que ces 2 radio se complêtent pas mal. Au pire, à nous d’envoyer à TGY et Frsky le cahier des charges ultime 😉

    • Tout dépend de ce que tu veux faire avec…
      – Si tu fais du quad, mis à part déclarer des voies auxiliaires, de l’expo ou des annonces vocales, il n’y a pas grand chose à faire. En comparaison de la programmation sur cleanflight, betaflight et consort, c’est une promenade de santé !

      – Si tu as un planeur quadroflaps et que tu veux programmer 8 modes de vol, il y a effectivement du pain sur la planche. Mais une fois la logique comprise, tout semble limpide et finalement beaucoup plus lisible que sur pas mal d’autres radios avec une logique plus dirigiste, qui imposent de naviguer entre énormément de menus.

Laisser un commentaire