Finwing Penguin, review et baptême de l’air

J’ai eu l’occasion de tester en avant première le Finwing Penguin, un avion RC dédié au FPV, qui sera disponible sur la boutique FPV.

Dans cette review, je teste la version standard équipée du moteur M2220 1350kv avec l’esc 40A. L’autre version comprend un esc 60A et un moteur M2815 1280kv.

Déballage et premières impressions :

finwing-penguin-ouverture-carton

Ce qu’on peut dire d’emblée c’est que le packaging est impeccable. Sur ce coup, Finwing assure vraiment.  Ensuite, la seconde chose que vous voyez (au fond sur la photo), après avoir enlevé les films protecteurs et les mousses, c’est la verrière surdimensionnée qui ressort. Pour être franc la verrière ne m’a pas emballé au départ. En règle générale, les caméras ne sont pas de nature aérodynamique (pensez GoPro) mais le Penguin a une solution simple : mettre un cache au dessus ! Et oui ! Le Penguin est bien destiné au FPV, mettons le design de côté.

finwing-penguin-deballage

 Voici le kit une fois déballé. Vous avez donc :

  • le fuselage,
  • la grande verrière transparente,
  • les ailes et la dérive encore protégés par le film à bulles,
  • la gouverne de profondeur avec sa tige en carbone,
  • les visseries,
  • les pièces pour les supports caméra,
  • les servos, tringles et guignoles,
  • le moteur,
  • un film anti-reflet gris,
  • les scratchs,
  • la colle,
  • une planche adhésive,
  • et pour finir le manuel d’origine.

Ce modèle se distingue des autres dès la sortie de sa boîte. Il y a de la place pour y glisser aisément une camera FPV + une GoPro. On ne peut pas en dire autant de plusieurs autres modèles (quand je pense à mon AXN Floater…).

Concernant l’hélice, au lieu d’avoir celle d’origine dont les performances laissent à désirer. Au final j’ai choisi une APC en guise de remplacement.

Assemblage et collage :

Le fuselage est a coller soit même
Le fuselage est à coller soit même

J’ai été agréablement surpris par la précision de l’ensemble des pièces et la finition du moulage. 

Insert prédécoupé pour l'installation du servo de profondeur
Insert prédécoupé pour l’installation du servo de profondeur

Avant de procéder au collage du fuselage, il vous faudra fixer le servo de profondeur sur son emplacement, coller le support moteur, les 2 guides pour la fixation de la verrière, ainsi que le plancher. Au passage, vérifiez bien le sens dans lequel vous l’installez. Repérez-vous aux pas de vis ou bien à l’encoche.

Une fois les pièces internes collées, vous pouvez passer au collage du fuselage.

Collage du fuselage
Collage du fuselage

Installation des servos de dérive et ailerons :

Les servos s’adaptent confortablement. Je suis heureux de voir que ce kit vient d’origine avec des servos de qualité 17g et 9g (en dérive). Avec tant de modèles sur du 9g c’est une aubaine.

Mise en place des servos des ailerons
Mise en place des servos sur les ailerons 

 

 Lors de l'installation des servos, pensez à scotcher la fiche avec la rallonge.
Lors de l’installation des servos, pensez à scotcher le connecteur avec celui de la rallonge.    

 

Installation du servo de dérive
Installation du servo de dérive

Pour ajuster le servo de profondeur installé précédemment, FinWing a fait une indentation qui doit être coupée avec une lame. Je vous conseille de prendre un angle à 45° afin d’éviter que le panneau ne tombe dans le fuselage par la suite.

Fixation des ailes
Fixation des ailes

Le Penguin propose un système ingénieux pour vous permettre de transporter votre avion. Pour l’assemblage sur le terrain, il suffit de passer une aile, d’y glisser le tube renforcé et le fixer. Passez l’autre aile et le tour est joué ! 

le Pinguoin est muni de trains d'aterrissages
le Pingoin est muni de trains d’atterrissage

Le pingouin dispose de trains d’atterrissage très utiles sur surface dure voir sur gazon. Dans le détail, deux roues à l’avant du fuselage et une petite roue à l’arrière. 

Emplacement pour les prises de vues aériennes
Emplacement pour les prises de vues aériennes

Notez également la baie pour l’intégration d’un appareil photo orienté verticalement afin de réaliser des prises de vues aériennes.

Le Montage du matériel FPV :

L’espace disponible est une composante indispensable dans le monde du FPV, et le Penguin ne déroge pas à la règle. Muni d’un espace si grand que vous pourriez probablement offrir un baptême de l’air à votre cochon d’inde ! Blague à part…

Compartiment de stockage
Compartiment de stockage

L’équipe FinWing a pensé à tout. Les équipements peuvent se scratcher de chaque côté du fuselage, y compris le plancher en utilisant la bande velcro fournie.

Comme vous pouvez le constater, c’est très facile. Il ne reste plus qu’à monter votre équipement FPV, régler le centre de gravité, et vous êtes prêt à voler! 

Le FinWing Penguin en état de vol
Le FinWing Penguin en état de vol

Conclusion :

Le Finwing Penguin est simple à construire et est juste un pur plaisir à voler. Le manuel est facile à suivre et le matériel inclus est complet. La conception et le moulage sont bien pensés. Les caractéristiques de vol sont stables, parfaites pour un débutant. Il pourrait très bien devenir ma plateforme favorite.

Le positif A améliorer
  • Beaucoup de plaisir à piloter
  • Très bonne vitesse de croisière
  • Atterrissage facile
  • Montage/démontage rapide
  • Large espace de stockage
  • Conception EPP de qualité
  • Possiblité de rajouter un appareil photo pour des prises de vues 
  • Le lancé main est réservé aux gros bras
  • Hélice Tripale > EDIT: Récemment remplacée par une hélice 9x6E
  • Le Canopy lance des reflets sur l’objectif de la caméra et a un effet de loupe sur les composants. En été ça risque de chauffer.

 

Où l’acheter ?

Lien pour accéder à la page de ce superbe modèle : Cliquez-ici !!

Plus d’infos :

Visiter le site du fabricant FinWing.

5 commentaires Ajoutez les votres

Répondre à Tanguy Daussin Tyto Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *