FAA vs FPV, un moment de répit

Quelques heures avant la date limite de la promulgation de la loi visant à interdire le FPV aux Etats-Unis, la Federal Aviation Administration a annoncé jeudi qu’elle prolongeait de 60 jours le délai afin de recueillir les commentaires du public sur ces nouvelles directives proposées touchant les aéromodèles et les drones civils.

Car si elle est adoptée dans sa rédaction actuelle, elle limiterait fortement les pilotes.

Academy of Model Aeronautics
Academy of Model Aeronautics

Cette période qui arrivait à échéance vendredi a été reporté au 23 Septembre à la demande de l’AMA qui comprend environ 165 000 adhérents et plus de 2400 clubs dans chaque état et territoire des États-Unis depuis 1936.

La balance est donc équilibré en particulier grâce au soulèvement de la communauté sur les réseaux sociaux. Une première bataille de gagnée mais ce n’est pas fini …

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Surpris ? Moi non. Même que si c’est adopté là-bas, ça le sera en France a plus ou moins long terme. Même si actuellement le FPV est admis chez nous, à la seule condition d’être en double commande et le modèle à vue, 25 mw en 5.8 GHz (réglementation que personne ne respecte) avec la polémique actuelle sur les multirotors, suffit d’un accident (et ça va arriver) et l’interdiction sera adoptée.
    Y a qu’à voir certaines vidéo sur le net pour s’en rendre compte. A ce petit jeu, ne soyez pas surpris.
    C’est comme toujours, les personnes sérieuses et passionnés de cette discipline pâtissent pour les autres.

Répondre à Christophe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *