PitLab, test du RTH

Je suis comme la plupart d’entre vous un toxicomane du FPV 🙂 Ayant eu l’occasion de tester plusieurs auto-pilotes (Cyclops, FY-41, Vector, PitLab …), j’ai pu mesurer l’efficacité de chacun lors de conditions météorologiques défavorables.

Le vrai test, est celui du RTH avec un vent de face important. Si vous enclenchez le RTH, est-ce que l’auto-pilote est en mesure de corriger la trajectoire et faire revenir l’avion rapidement tout en maintenant son altitude ? Sans aucune intervention du pilote ?

A ce jour, mis à par le Vector et le système PitLab, les autres auto-pilotes (qui sont néanmoins intéressants pour leur prix) ne m’apportaient pas une réelle satisfaction.

Pour vous dire, ça m’est arrivé avec mon aile FX-61. Malgré la correction des gains et le capteur de vent relatif du FY-41AP, la gestion des gaz était hasardeuse face à de grosses turbulences.

L’autre problème est que certains auto-pilotes n’ont pas la possibilité de régler virtuellement l’inclinaison du boitier. Et oui, dans ce cas, on s’amuse avec le CG, et un niveau à bulle.

Aujourd’hui je suis passé sur l’auto-pilote PitLab+OSD qui m’apporte entière satisfaction.

Auto-pilote PITLab
Auto-pilote PITLab

Lors de mon précédent test, beaucoup de lecteurs m’ont demandé une démonstration du mode RTH. Ce mardi, un vent fort de 55km/h était de la partie alors j’ai décidé de vous faire une petite vidéo. Les images parlent d’elles-mêmes, verrouillage impeccable, altitude maintenue, ajustement dynamique de la vitesse de croisière à 30km/h.

Dans un prochain test, je vous montrerai la fonction tracking du système PitLab.

L’Auto-pilote PITLab+OSD est disponible en France sur la boutique FPV FLY.

11 commentaires Ajoutez les votres
  1. Moi j’ai un souci avec le FY-41AP, je n’arrive pas à faire fonctionner les gaz avec la sonde pitot. Quand il y a du vent le moteur se met en route, mais si il n’y en a pas ben rien ne se passe, aucune poussée.

  2. Sale temps par chez nous !
    Faudra réparer la manche à air qui elle aussi a souffert du vent 🙂
    Démo probante faudrait un comparatif dans les mêmes conditions des différents systèmes .. A+

  3. Belle démonstration, je suis pour ma part assez satisfait de mon Eagletree.
    Pour moi le seul problème avec le Pitlab est son encombrement. J’ai moi même un FX61 avec 2 batteries de 5000 mAh, et je ne vois pas comment je pourrais mettre le Pitlab à l’intérieur, car il est énorme…
    Faudrait nous mettre à l’occasion quelques photos de ton implatantion
    A+

    1. Il est un peu plus volumineux oui, mais pas énorme non plus 🙂 Je suis sûr qu’il rentre dans la FX-61. L’avantage c’est qu’il est sur un bloc avec l’OSD et le power manager intégré contrairement aux autres AP. Les connecteurs d’alim sont autobloquants et ne sortent pas comme sur des prises servos classiques. Pour moi c’est un super AP 🙂 J’ai rajouté une photo dans l’article pour un aperçu.

  4. Le GPS est censé être de type Glonass. Combien de satellite vous avez ? Sur pas mal de video de cet AP, les utilisateurs ont une 20aine comme ici par ex (https://www.youtube.com/watch?v=8PZSggy_pS0). Et comme on sait tous, point de gps fiable, point de salut…

    En revanche, je trouve dommage qu’il ne soit pas ‘MAVLINK’ compatible.
    Y a t il un LOGGER integré ?

    1. Oui le GPS est bien un GLONASS, j’ai en moyenne 22 satellites et c’est effectivement le point fort de l’auto-pilote !
      Il est possible de logger les données sur une carte SD en connectant la groundstation qui récupère les infos télémétriques.

      1. Merci je vais regarder cet AP de plus près.
        Il a un STM32F103RE à 72Mhz avec 512k de Flash ce qui en fait une plateforme suffisamment véloce (et plus puissante qu’un APM2.6) pour supporter de futur développement de type « terrain following ».
        De plus l’incrustation de la telemetrie sur le canal video (comme EagleTree) plutôt que sur le canal audio ou via un modem externe (type Ardupilot) rend cet AP attrayant.
        (les utilisateurs de telemetry Fr-sky/Mavlink via OpenLRS restent marginaux car encore en développement meme si cela fonctionne – j’ai testé l’option Mavlink)
        A suivre et excellent choix !

  5. bonjour.

    plusieurs questions:

    1) une fois l’avion revenu en RTH, il reste en l’air jusqu’a ce qu’on remette en amnuel?
    2) le retour en RTH se fait depuis l’altitude ou il est lors de l’enclenchement? si oui, ça peut etre dangereux niveaux arbres, fil eletrique si y’en a sur le chemin….
    3) on ne peut pas gerer « enregistrer par ordinateur dans le programme une certaine altitude a atteindre lors d’un declenchement RTH?
    4) lorsque que le signal radio est coupé, il revient aussi en RTH?

    merci a vous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *