La conclusion sur les lipos au graphène

Ha ? Vous êtes comme ça ? Vous sautez directement à la conclusion sans lire la première partie ? ( Pas vous qui l’avez déjà lue… Mais plutôt vous, là ! Je vous vois ! ) ? Après le petit paragraphe qui suit, destiné à nous culturer, passons à la suite de la partie 1 : les résultats du test longue durée de Rampman, qui travaille dans l‘industrie des semi conducteurs. Ainsi qu’aux quelques mesures que j’ai effectuées et à l’avis de deux pilotes spécialistes des lipos. Dans le sens où ils en utilisent depuis des années et ils ne les ménagent pas. J’étais présent lors de leur test et de leurs vols en général.
Je vous rappelle que Rampman a testé les lipos au graphène sur plus de mille cycles et a effectué des tests en vol, avec son EDF Meteor. Et qu’il n’est pas sponsorisé par notre cher fournisseur d’électricité national.

edf meteor - Recherche Google - Mozilla Firefox_2016-03-31_11-55-42
l’EDF Meteor à turbine electrique

un nouveau monde

Au même titre que l’espace, les nano-technologies sont une véritable exploration d’une nouvelle dimension. Les chercheurs nous promettent non pas des progrès lents et réguliers mais des grandes avancées soudaines. A l’heure des ordinateurs quantiques et des interrupteurs atomiques agencés en synapses, on est en droit d’espérer de belles choses pour l’avenir. Les propriétés du graphène sont aussi nombreuses qu’étonnantes. Celle qui nous intéresse est sa conductivité exceptionnelle, qui favorise le taux de décharge dans les lipos. Plus d’infos ici.

Résultats du travail de rampman

En guise d’intro, voici ce que l’on trouve sur la page récapitulative de ce test :

Êtes-vous prêts pour :

  • Une durée de vie de 1106 cycles au moins ( au 10/03/2016 )
  • Moins de 20 % de perte de capacité à 900 cycles
  • Pas d’augmentation de la résistance interne à 900 cycles
  • La fin des lipos gonflées ( éventuellement )

En sachant qu’une lipo classique perd jusqu’à 20 % de sa capacité vers les 100 à 200 cycles ( charge, décharge ), ces chiffres sont impressionnants. Mais on constate immédiatement que la qualité première des lipos au graphène, c’est leur durée de vie incroyable. Et leur performances alors ? Ça vient. Après ce dernier rappel :

  1. Rampman a fait la chose suivante : il a programmé son chargeur pour qu’il charge les 1300 mAh à 5 A et qu’il décharge la à 30 C et jusqu’à 3.6 v.
  2. Il a observé sur la durée si l’accu délivrait bien les 30 C au long de sa durée de vie. Il a respecté pour cela des conditions de températures équivalentes ( peu ou prou ) car c’est important.
  3. Il a ensuite calculé la quantité d’énergie de cette 1300 mAh et a comparé le tout à une lipo standard.
  4. Enfin, il a vérifié si la capacité ( 1300 mAh ) baisse avec l’usage comme c’est parfois le cas avec les autres batteries ).

Le but du test

Il s’agit de voir si au cours de sa vie, la lipo débite les 30 C demandés sans faiblir avec le temps et l’usage. Afin de simuler au mieux les conditions réelles. Vous me direz que 30 C, c’est pas beaucoup. Et je vous répondrai que le chargeur de Rampman ne propose pas plus comme taux de décharge. Comme ça, c’est dit. La suite :

  • Il a constaté que la résistance interne ne faiblit que très peu au fil des cycles. Malgré une charge à 5 A qui est une des pires qu’on puisse infliger à une lipo. Ses mesures dévoilent que la lipo tient les 30 C. Au pire 27 C mais avec une température ambiante plus basse.
  • Au cycle 729, pas de baisse significative.
  • Enfin, au cycle 1109, la lipo a conservé 85 % de sa capacité. Ce qui s’accompagne généralement d’une baisse des C délivrés. Là en revanche, je suis plus sceptique car Rampman semble dire que ce n’est pas le cas. Vous verrez ici gggg que le nombre de C dépend de la capacité de la batterie. Mais il est plus calé que moi, donc j’émets un simple doute. Vérifiez par vous-même son travail.

Le calcul pour obtenir le nombre d’Ampères délivrés : Un accu de 1300mah 35C : 1.3 x 35 = 45.5 A.

Nos mesures et notre avis

zrgthbzdgt
Tatu 75 C
fsgdjf
Nanotech 45-90 C
sfgnj
Graphène 65 C

Voici ce que j’ai mesuré avec mon Polaron EX qui est un chargeur au top. Découvrez-le ici. Ce sont, à droite les mesures de la graphène 1300 mAH 4S et à gauche celle d’une Tatu 1300 mAH 75 C et d’une Nanotech 1300 mAh 45-90 C. Je les ai choisies car elles sont censées représenter le meilleur et le standard. Regardez les milliOhms. Ces mesures n’ont pas été effectuées dans un labo à température surveillée ni répétées plusieurs fois jusqu’à constatation d’une parfaite répétitivité des résultats. Mais je les ai faites dans ma cuisine et j’ai fermé les fenêtres. C’est pareil, non ? En tout cas, cela suffit à constater sur ces lipos chargées à peu près à la même tension, les graphènes ont une résistance interne beaucoup moins élevée que leurs concurrentes. D’ici à leur prédire une durée de vie largement supérieure à la normale, il n’y a qu’un pas. Surtout si l’on relie ces résultats à ceux de Rampman et aux parutions scientifiques que vous trouverez plus bas.

L’avis des pilotes

1-plus lourdes mais plus solides

xfgwfhsqd
74.4 mm x 34.2 mm x 36.3 mm

Vous le savez peut-être, ces lipos sont plus lourdes que les autres. Or, cela ne peut venir du peu de graphène que l’on trouve dedans. Alors d’où viennent les 30 grammes supplémentaires ?
En partie de la gaine utilisée et de son épaisseur. Non seulement la couche externe est plus épaisse mais les couches internes le sont aussi, sans parler de la protection en plastique. Ce qui est à la fois un avantage et un inconvénient. En cas de crash ou de choc avec une hélice en rotation, votre lipo sera mieux protégée.
Mais bien sûr le poids est gênant. Une 1300 mAh pèse autant qu’une 1500, voire plus. Elles sont également plus grosses que la moyenne :

Longueur / 74.4 mm
Largeur / 34.2 mm
Hauteur / 36.3 mm

Voyons si les dimensions et les 170 grammes de la 1300 mAh se ressentent pendant le pilotage.

2-L’analyse à chaud

Celle de JC, nanoracer et pilote essayeur Zigogne et de Mim, nanopirate ( découvrez son vol en Islande ). Écoutez bien le fichier audio ci dessous, c’est une analyse pertinente effectuée à l’aide d’un OSD calibré. Et la longue expérience de ces deux très bons pilotes. Faites moi confiance sur ce coup, vous allez apprendre des choses. J’en suis sûr. Surtout si vous n’avez pas lu la partie 1.

Capture
Cliquez et dégustez le premier vol du proto Firebolt 210

Vous voyez que les lipos passent un sale quart d’heure avec JC. Leur test a été effectué en faisant voler deux lipos, la Tatu 4S 1550 mAh 75C puis la graphène 1300 mAh 4S 65 C. Sur le même châssis et en faisant les mêmes accélérations, les mêmes trajectoires. Autant que possible. La preuve que l’analyse n’est pas mauvaise, les pilotes ont constaté une autonomie de 10 % de plus avec la Tatu. Logique. On les remercie au passage.

Le côté scientifique des choses

Lorsque ces batteries sont apparues, les gens se sont interrogés. A juste titre. Était-ce un coup marketing ou une avancée réelle ? Entre les deux peut-être ? Depuis, les parutions scientifiques se sont multipliées.Voici des liens qui traitent du graphène et de ce qu’il apporte dans l’utilisation des batteries actuellement. Voyons si elles confortent l’une ou l’autre théorie.

En voici un en français qui valide l’utilisation de graphène sur l’anode, lui évitant de par sa résistance extrême le phénomène de dilatation. Justement à l’origine de l’endommagement de l’anode. Une autre info dans ce sens sur le même lien : La capacité de charge des nouvelles batteries a été multipliée par 1,8 et était toujours 1,5 fois supérieure aux anciennes après 200 cycles de charge/décharge ( Source, Futura Sciences ).

Cet autre lien en anglais confirme le premier. Inutile d’en mettre plus, l’apport du graphène dans les lipos est avéré selon moi. En théorie tout au moins.

Conclusion

Les lipos au graphène, même si on ne pourra le vérifier que dans un moment, auront très probablement un beau succès.

  1. Une durée de vie plus longue que les autres lipos. Elles vous feront donc faire des économies.
  2. Elles sont plus solides
  3. Elles ont de bonnes performances, surtout pour leur poids.
  4. Elles sont abordables
  5. La gamme est très large

Mais !

1106 cycles, c’est énorme. Est-ce seulement possible ? Je me suis contenté de traduire le travail de Rampman. A vous de vous faire votre avis et si vous possédez des lipos au graphène et que voulez donnez votre avis, il sera utile à la communauté.

Vous savez où les trouver je pense. J’espère vous avoir éclairer avec cet article. Je me suis donné du mal pour ça. Envoyez moi des sous. Ou mieux : une femme. Ou encore mieux : des lipos au graphène ! En attendant je vais voir comment se comporte la mienne. rendez-vous dans 112054 cycles.

 

11 commentaires Ajoutez les votres
  1. Mais au fond, quelle est la différence entre une bonne et une mauvaise lipo? (Cf: Les inconnus!) 😉

    Je me moque volontairement même si l’article est intéressant, tout le monde est à la recherche de la lipo parfaite et je pense qu’il faut essayer un peu de tout pour se faire une idée selon l’usage (slow fly / freestyle / race…), les besoins ne sont pas les mêmes!

  2. Super ton article Fred, cela représente beaucoup de travail.
    Pour le moment, il ne faut pas en acheter car plein de gens ont visiblement des soucis avec les premiers commandé. Elles ne sont pas fiable visiblement, donc s’est un peu au petit bonheur la chance.

    Il y a une différence entre celle reçu par les testeur gratuitement et celle vendu ! donc attendre.

    1. j ai fouillé à fond et je ne vois pas tant de gens que ça qui sont décus. et il faut bien se lancer ! attention par contre à la taille si votre lipo est entre vos platines

  3. Encore un excellent article, j’apprécie le côté scientifique un peu déjanté de l’auteur…
    Bravo…
    On en veut encore…

    Bon je suis un emmerdeur et j’aime dire ce que je pense… désolé…
    Fan des articles de ce site, lecteur quotidien…

    … je ne suis pas du tout fan du site lui-même…
    Trop de fenêtres qui clignotent… trop de tout… trop d’infos sur la home page alors que (en tant que lecteur quotidien) ce que je veux voir tout de suite et efficacement, c’est quels sont et où sont les nouveaux articles…
    Trop lourd à charger aussi… normal… toutes ces fenêtres…

    Voilà … et ça n’est que mon tout petit avis perso sur le sujet…

    Merci encore de toutes façons pour le bouleau énorme derrière tout ça… je sais le temps que ca prends pour écrire ne serait-ce qu’une page …

    1. on a pense à toi et on a remis le slider qui affiche les derniers articles. mais c est encore plus lourd… desole ! Et merci pour ton commentaire. C est en effet bien plus de travail que ce qsu imaginent les gens !

  4. Super article mon fredo!! Tu me connais je suis justement en train de tester 4 lipo graphene 1300 65c sur mon quav 210 et mon armattan acro. Les premiers trucs que je peux dire avec seulement une douzaine de cycles a mon actif c’est que :
    -en effet resistances tres tres faibles;
    -equilibrage resist. cellules pas parfait d’origine
    -resist.internes s’equilibrent un peu +par la suite ..
    -a peine 30 a 35 degres sur decharge violentes en 2min avec 80A de conso… Bonnes promesses!

  5. Super article! ça donne envie de se lancer mais comme vous soulevez l’effet d’annonce marketing je me demandais s’il y avait des VRAIES lipo au graphène et des fausses lipo avec une étiquette graphene… et donc où s’en procurer une vraie pour voir?
    Ensuite, pour ne pas perdre les débutants il faudrait faire une correction :
    – en début d’article vous parlez d’une charge à 5A… je pense que vous avez voulu dire 5C.

    Continuez!

  6. Je suis modéliste depuis 4 ans environ et je passe graduellement ma flotte aux batteries graphenes (turnigy). Je sens vraiment la difference comparé aux anciennes lipo (mêmes les A-Spec), et la difference de poids quasiment pas, (comptez +10~20% en plus pour la batterie,soit moins de 5% du poids du modèle). Mes plus vielles graphene ont maintenant 200 cycles, et ne sont pas gonflées ni chaudes apres un vol, même musclé. A essayer, d’autant plus qu’elles ne sont pas tellement plus chères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *