Faut-il roder ses lipos ?

Vos croyez tout connaître à propos des lipos ? Saviez-vous qu’une charge à 5 C réduit l’autonomie de 20 % à l’utilisation suivant cette charge. Depuis que ces batteries existent, nombreux sont les utilisateurs qui rodent leurs lipos. Désireux d’optimiser leur durée de vie, ils prennent soin de ménager leurs nouveaux packs en les chargeant à un C, voire un demi C. D’autres vont encore plus loin. Tandis que la plupart des pilotes se contentent de voler juste après l’achat.
Il y a donc deux écoles. Ceux qui disent que oui, il faut les roder ses lipos neuves. Et ceux qui pensent que c’est parfaitement inutile. Si l’on s’inspire de la voie médiane utilisée par certaines philosophies, la vérité serait entre les deux. Cette façon de penser fonctionne peut-être pour pondérer ses opinions dans la vie, mais elle est ici inefficace. Essayons de démythifier ce mystère autour du rodage grâce à un raisonnement argumenté :

  1. Principe de précaution
  2. Des moteurs exigeants
  3. Une bonne utilisation

Nous verrons enfin comment roder une lipo afin d’en obtenir les meilleures performances.

Aucune preuve de la nécessité d’un rodage n’a jamais été établie, du moins à ma connaissance, mais les professionnels le conseillent. Et il vaut mieux se prémunir d’une mauvaise utilisation grâce au

1- Principe de précaution.

C’est en effet la seule attitude à adopter puisqu’en rodant vos lipos, vous êtes certain d’optimiser vos accus. Alors qu’en ne le faisant pas, vous risquez de votre priver d’un certain nombre de cycles supplémentaires. Ou de meilleures performances.

Et tant pis si l’utilité du rodage n’est pas avérée, ne courons pas le risque. Car leur durée de vie est limitée et une mauvaise manipulation peut détruire les accus lipo.

Ce principe est particulièrement vrai dans le cas de multirotors. Car 4 moteurs qui tournent en permanence et aucune portance pour les seconder sont le pire cas qui existe. En effet, sur une aile volante, la lipo n’alimente qu’un moteur et pour peu qu’elle sache planer ( c’est mieux pour une aile ), la batterie aura moins de C à fournir.
Avec un multirotors, il faut une lipo qui fournisse, dans le pire des cas, plus d’ampères que n’en consomment les moteurs ( lisez les conseils d’EPS pour vous en convaincre ). Or c’est assez rare. Avec des 1806, on peut encore trouver son bonheur. Mais avec des 2206 2800 kv, accrochez vous pour trouver la batterie qui tiendra la distance.

2 – Des moteurs trop exigeants

Il faut partir du principe que nos moteurs consomment énormément et que nous désirons malgré cela faire durer nos batteries. Nous en possédons tous plusieurs mais elles ont un coût. Quand on sait que les motorisations sont de plus en plus puissantes et nécessitent des lipos de plus en plus performantes, nous avons tout intérêt à les choyer ! Et à bien les choisir.

20160107165155-2480-1

Quand les 4 pouces consomment plus que les 5 pouces

28136836-voici-les-mots-de-preuve-sur-un-panneau--sens-unique-pour-illustrer-preuves-et-des-faits--l-appui-de
Cliquez pour voir la vidéo

2800, c’est un kv fait pour les petites hélices car le but est d’obtenir beaaaaucoup de RPM ( tours par minute ) et adapté aux châssis de classe 180. Or, il semble bien que cette vidéo prouve que des 4045 consomment plus que des 5030 avec du 2800 kv en 2206 ( logique ). Certainement car elles tournent plus vite. Conclusion : la vitesse de rotation est plus grande consommatrice que le couple.

Et pour nourrir ces moteurs, il vous faudra 4 x 25 A soit 100 A. A part une 1500 mAh 75 C qui donnera 112.5 A, aucune lipo ne vous fournira assez d’Ampères. Et 12.5 A de marge, c’est suffisant mais trop juste si vous désirez optimiser la durée de vie de vos accus. Sans parler du fait que 1500 mAh, c’est bien trop gros pour un châssis 180. Ni de l’optimisme exagéré des fabricants qui annoncent des chiffres largement surestimés. Et qui ne sont pas vérifiés.

 

Voici un rappel pour calculer les batteries qu’il vous faut  : Capture. Et les conseils d’EPS que nous verrons en détails plus bas.

Si vous avez des moteurs à haut kv, envisagez les Bolt de Turnigy que j’utilise mais que je ne peux pas charger en LIHV car je suis un lâche qui n’ose pas mettre son Polaron à jour ( trois fichiers à installer ). Elles sont interdites en compétition sauf si vous les chargez à 17 v : le maximum autorisé en championnat. Mais elles délivreront assez de C si les chiffres donnés sont réels. Une alternative existe avec les tattu 75 C qui peuvent délivrer 150 C en pointe. Comptez 50 E pour une 1800 mAh. Les A2pro sont une autre solution.

87989_High
22 Euros mais 130 C ? Espérons…

3 – Une bonne utilisation

Tout ça pour dire que s’il y a la moindre chance :

  1. D’améliorer la durée de vie de vos batteries
  2. D’obtenir le maximum de C en ne nuisant pas à la résistance interne
  3. D’éviter un gonflement prématuré
  4. De mieux choisir vos batteries

Mieux vaut la saisir. Il faut donc se donner la peine d’un minimum d’efforts. En effectuant un rodage. Quite à se contenter du minimum syndical. Et ce, même si l’utilité n’est pas prouvée.

Mais avant de parler de ce rodage, il est encore plus important d’apprendre à éviter les erreurs qui seraient fatales à vos batteries :

  • Ne jamais descendre sous les 3.3 v par cellule car en dessous, la chute de tension est soudaine. La marge est de 0.3 v pour éviter les décalages. En effet, les ESC ne différencient pas les tensions individuelles. Si une des cellules est à 3.2 v et les autres à 3.4, Une sécurité de 0.3 v évite les dommages sur la plus faible des cellules.
  • Après utilisation, attendre au moins une heure avant de recharger vos lipos, selon la température ambiante.
  • Choisir des accus avec plus de C que nécessaire / à la conso de vos moteurs
  • Favorisez les charges à un ou deux C, sauf urgence ( charge à 3, 4, 5 C possible. Voir indications sur emballage ) car :

fzef

  • Utilisez un équilibreur car si une cellule a une tension trop faible, elle mourra et votre lipo sera décédée. RIP.

Qu’elles soient neuves ou plus âgées, la charge à 1 C est de rigueur. C’est à dire que si vous chargez une 4S 1500 mAh, vous devez sélectionner une charge à 1,5 A. Soit 1500 mAh. Pour faire simple, chargez vos accus avec une valeur identique à leur capacité. Vous pouvez les charger à 2 C ( après le rodage ) car depuis que les lipos existent, des progrès ont été faits. Les premières lipos ne supportaient pas des charges supérieures à 1 C. Aujourd’hui, c’est différent.

9130020-web_1

Le rodage

J’ai utilisé des références professionnelles que vous retrouverez en lien à la fin de la page. Voici comment faire :

Les 3 premiers cycles de charge/décharge. Procédez ainsi :

  • Charge lente à 0.5 C ( 750 mAh pour une 1500 mAh ) jusq’à 70 % de la charge ( 16.2 v ). Puis 250 mAh.
  • Décharge lente jusqu’à 50 % de la capacité ou les 3 premiers vols très tranquilles jusqu’à 50 % de la capacité. Soit 15.5 v à peu près.

A refaire régulièrement si vous sollicitez beaucoup vos lipos. Ce qui est votre cas si vous faites de la compétition ou volez sportivement avec un multirotors.

  • Avec les lipos neuves, ne jamais charger à plus d’1 C.
  • Chargez autour des 20 degrés Celsius.

Chargez vos lipos à 5 C réduit leur autonomie de 15 à 20 % en plus de leur durée de vie. A éviter. Une charge lente restitue plus de puissance qu’une charge rapide. Ceci explique cela.

Si vous respectez ces étapes, contraignantes mais utiles, vos lipos vivront heureuses et vous ferez des économies.

 

gfgjgj

Dernier conseil

Si vous débutez et que votre budget vous contraint à prioriser les achats, achetez d’abord une bonne radio et un bon chargeur. Ils vous serviront tout deux des années. Alors que si prenez du bas de gamme, vous devrez tout racheter.

Pour vous débarrasser de vos vieilles lipos, il ne suffit pas de les jeter en centre de tri. Lisez ceci.

Liens :

Un exemple bon chargeur : le Polaron Graupner. Entre 450 et 500 Euros avec l’alimentation.

11 commentaires Ajoutez les votres
      1. En usine, cela ne sert à rien, car personne ne maîtrise ensuite la période de stockage et si vous avez des pièces qui ont traîné six mois dans des entrepôts asiatiques (= humides et chauds) ou autres , vous repartez à la case zéro …. 🙁 🙁

  1. Une batterie c’est comme un sportif, un rodage c’est comme un entrainement.
    A trop tirer sur une batterie on la fatigue, c’est comme la course à pied si vous puisser trop sur vos réserves.
    A vouloir charger une batterie trop vite (C élevés) c’est comme se goinfrer avant une course 🙂
    Vaut mieux manger un bon plat de pâte (charge 1C) quelque temps avant la compétition, en plus une charge plus lente permet une meilleure recombinaison des électrons dans la batterie.
    ETC … oui cela a quelque chose d’humain une batterie .

    1. Ca c est le genre d analogie parfaite pour que les gens comprennent bien ! J aurais du y penser ! surtout que je l ai deja fait. Merci !

      1. Tes articles sont très bien pour permettre aux novices de s’il retrouver et aux moustachus de revoir leurs bases 🙂
        C’est toujours un plaisir de les lire; voir de les compléter 🙂

  2. Je comprend pas trop pour les premiers chargement..

    « Charge lente à 0.5 C ( 750 mAh pour une 1500 mAh ) jusq’à 70 % de la charge ( 16.2 v ). »
    Jusque là pas de soucis

    C’est le « Puis 250 mAh. » qui me pause souci..
    il faut bien finir de charger la batterie à 0.2a a partir de 16,2v?
    et jusqu’à combien?

    Merci a vous 🙂

    1. C simple, une lipo 1000 chargee a 500 ma c UN Demi C. Soir o.5 Ampères. 250 c donc un quart de C. Tu stopped la charge a 70 % Et tu reprends à 250 ma. Soit un quart de c

Répondre à Ouhlala Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *