Inspiration. Ou comment réussir sa vidéo de freestyle

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur les éléments qui composent une vidéo de vol réussie. Pour ce faire, voici comment j’ai présenté la vidéo de DoZ FPV, un freestyle au top autour d’une église. Lisez le texte, regardez la vidéo et nous analyserons le tout ensuite.

La crise de la foi, c’est une chose que l’on peut comprendre de nos jours. Toute cette science accumulée, cette technologie qui nous permet justement de voler par procuration, cela peut être en contradiction avec les préceptes de la foi. Pas tant que ça finalement.

Car lorsqu’on vole en immersion, on quitte un peu son corps. On peut aller jusqu’à dire que notre âme s’élève, que notre esprit décolle.

gj

dgh

DoZ FPV nous propose effectivement un vol inspiré. Autour de cette église, il effectue de superbes enroulés qu’il conclut par de beaux piqués vers le sol. Entre les deux, un court instant de plénitude, le temps que la pesanteur ne reprenne ses droits et ne nous ramène vers le monde physique.

 Le pilote, l’église

On voit bien que DoZ est seul. Pas d’humain à l’horizon mais il faut bien avouer qu’il y a quelques maisons. Il se lâche donc et son vol est hyper propre, Franchement c’est un des plus beaux freestyles que j’ai vu depuis un bon moment. Les figures sont très bien exécutées et surtout, elles sont pertinentes. Je m’explique : imaginez un très beau spot et un pilote qui ne ferait qu’une seule figure toujours au même endroit. On s’ennuierait ferme ! Au contraire, sur un spot basique comme un champs, il faut enchaîner les prouesses pour provoquer l’intérêt ( puisque le champs en lui même à peu d’attrait ) . Les figures doivent être nombreuses et variées si on veut  voler juste, être pertinent et susciter chez le spectateur l’envie d’en voir plus.

et l’inspiration

Si vous réussissez à trouver un spot attractif et que vous le volez avec un beau freestyle, alors vous avez le duo gagnant. C’est le cas ici. Mais ce n’est pas tout. Doz donne une impression de facilité, de légèreté et de fluidité. Je vous invite à regardez son vol avec un œil critique puis nous parlerons des autres éléments qui permettent de faire une belle vidéo. ATTENTION, ce vol pourrait être sujet à controverse, j’ai donc simplement mis le lien. Il suffit de cliquer sur la photo. Je vous rappelle que voler au dessus d’agglomérations est illégal. Bien que dans ce cas il y ait peu de risques, il ne faut pas suivre cet exemple. Mais qui vole dans les conditions parfaitement légales ? Très loin des aéroports et zones spécifiques, à 50 mètres d’une route minimum, avec un spoter qui surveille votre vol et sur moins de 200 mètres de longueur  ? Mmm ? Soyons honnêtes.

Regardez la vidéo, faites vous votre avis sans oublier de profiter du vol et revenons à nos moutons.

the-church-youtube-mozilla-firefox_2016-10-12_09-43-54
cliquez pour voir un beau vol

Alors ? Je suis sur que vous avez aimé et que vous avez apprécié plusieurs moments en particulier. Notamment le passage vers 1 mn 24.

Puisque vous êtes encore un peu dans l’ambiance du vol et que vous avez lu le texte que j’ai rédigé pour accompagner le vol, essayons de comprendre pourquoi la vidéo de Doz est réussie. Décomposons- la et vous pourrez ainsi l’appliquer à votre futur travail.

Pour cela, nous allons maintenant voir une autre séquence, plus pêchue. Elle se compose d’un montage de plusieurs petits moments nerveux et rapides. C’est une toute autre ambiance :

furious park

Bien que le pilote soit le même, le résultat est très différent. Si on retire de l’équation le talent de Doz, voyons les éléments restants qui seront forcement ceux responsables de l’atmosphère générale de ces vidéos. Et qui sont ceux qu’il faut réunir pour réussir, selon moi en tout cas.

  1. Le spot. C’est le sujet principal de votre petit court métrage. Il compte énormément et plus il sera beau, impressionnant ou original, mieux ce sera. Mais il faudra que votre performance de pilote soit à la hauteur du contexte ! Un vol médiocre sur dans un paysage somptueux deviendra encore plus mauvais et diminuera l’intérêt du spot en lui-même.
  2. Les figures. Il faut qu’elles soient nombreuses mais pas trop. Commencez fort pour éveiller l’envie chez le spectateur. Les premières secondes doivent être accrocheuses ! Il faut aussi vous adapter au spot. Si vous évoluez au dessus d’un pont, passer à travers s’impose. Vous pouvez aussi jouer le décalage et ne pas le traverser du tout.
  3. La musique. Elle est primordiale. Changez la musique d’une vidéo et c’est toute l’ambiance qui est modifiée. Cela paraît évident mais c’est tellement vrai qu’il faut le dire. Évitez les morceaux trop connus, étalez votre culture musicale en intégrant une chanson peu connue et qui colle à l’atmosphère que vous voulez dégager. Du hard rock pour une vidéo dynamique, une ballade pour du freeride… Mais vous pouvez encore une fois prendre les choses à contre sens et coller une musique douce sur un vol ultra nerveux.
  4. Le montage. Je n’y connais rien du tout en montage mais je sais qu’il faut que les séquences soient cohérentes et rythmées. Il est extrêmement rare de réussir un vol filmé entier du premier coup. Le montage est donc une étape obligatoire. De nos jours, les outils sont abordables et faciles d’emploi. et gratuits ! Windows Movie Maker par exemple est bien. Enfin je crois.

Il reste trois choses à ne pas négliger :

  • Regardez le travail des autres. Visionnez les plus belles vidéos, les plus connues et inspirez vous-en.
  • Choisissez une bonne caméra. Si vous mettez sur pause la vidéo de Doz vous verrez que rien n’est flou. C’est assez rare croyez moi. J’en regarde assez pour le savoir !
  • Le partage. Si vous publiez seul dans votre coin, il n’y aura pas de miracle. Envoyez moi vos bébés ou partagez sur des groupes fb. Attention, je ne mets que les plus belles sur le site. Mais il n’y a pas que fpv passion et si votre travail est bon, il fera vite des vues ! A ce propos, ne vous focalisez pas sur le nombre de vues. Mais sur la qualité de votre production, elle fera votre réputation de pilote !
12 commentaires Ajoutez les votres
  1. +1 pour Davinci qui est de la bombe et gratos
    Pour les sequences faites du fluide, ne pensez pas uniquement à passer des figures a tout prix sinon ça fout la gerbe et c’est moche et saccadé pensez à celui qui regarde (revoir les videos de charpu et consort…) 🙂

  2. Le pilote, l’eglise, l’inspiration et… la contravention!
    Voler au-dessus d’eglise est légèrement interdit par la loi française. Mais perso je m’en bat totalement. Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *