destruction du carbone, la preuve par 2 mm

Petit à petit le mystère se lève et la vérité sur le carbone du commerce se dévoile. Comme promis, un article qui expliquera tout de A à Z va sortir. Mais Mika, qui est au centre de l’affaire, s’apprête à proposer sa gamme de châssis en carbone maison. Pour prouver leur solidité, il a tourné une vidéo. Vous avez vu les photos des futurs modèles et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas passé inaperçus. Ils sont beaux, leur design est original et stylé. Et ils brillent de mille feux ! Mika a donc décidé de les détruire. Et il a filmé la scène. Vous la découvrirez après avoir lu cette courte présentation des futurs quadris en vrai carbone. 

Ceci n’est pas un crash test mais une démo de la résistance au delaminage et aux micro rayures. 

Canard laqué

Le laquage dont Mika enrobe son H190 est non seulement magnifique mais il renforce très légèrement la dureté globale du carbone. Ce n’est pas ça sa fonction première puisqu’elle est esthétique avant tout. Sachez que cette résine est peu sensible aux micro rayures et aux rayures en général. Cette technique de laquage ne s’improvise pas et il faut de nombreuses années de perfectionnement pour la maîtriser. Depuis 10 ans, l’expérience est là et Mickael d‘Aerial Production a de nombreux projets professionnels à son actif. Arrêtons-nous pour le moment sur un des deux futurs châssis.

etykj

Les H190 et les Gravitys seront proposés en deux finitions. Mate ou laquée :

20161006_190119

sans-titre

destruction totale

Parler, c’est bien. Prouver, c’est mieux. Mika a donc pris un châssis entièrement en 2 millimètres avec quelques défauts de conception et l’a soumis à trois niveaux de torture :

  1.  Lancement sur le sol à plusieurs reprises
  2. Gros coups de marteaux
  3. Pulvérisation avec un gros machin en ferraille de 15 kg

captureSi on observe attentivement, on voit tout d’abord que la résine ne casse pas. Elle a l’apparence du verre mais elle se comporte différemment. Les nombreux contacts violents avec le béton ne l’entament pas trop.

Ensuite Mika casse un bras et il nous montre comment réagissent les fibres et les couches successives. Elles ne se délaminent pas et c’est le plus important. Je vous rappelle que nous sommes face à du 2 millimètres. Du 4 mm aurait été beaucoup plus résistant. Je pense d’ailleurs qd que du carbone de 2.5 de bonne qualité correspond à du 3.5 bas de gamme en termes de solidité.

Les bras gardent une certaine souplesse grâce à un procédé particulier. C’est une particularités des productions artisanales de Mika.

sryj

Pour finir, le H190 est pulvérisé. Le but est ici de montrer que rien n’est incassable mais que suivant le carbone et sa préparation, on trouve différents types de réactions aux chocs répétés. La pire étant le délaminage qui se produit avec les matériaux qu’on trouve sur le marché. Et que tout le monde croit être les meilleurs.

Il n’est pas question ici de dénigrer les autres produits mais de remettre les choses à leur place. Garantir le carbone à vie, c’est du marketing avant tout et ça incite les pilotes à faire n’importe quoi. C’est surtout la preuve que la marque en question achète sa matière première en très grosse quantité.

Garantir la première casse me paraît plus judicieux.

La bonne recette

sans-titreIl existe des recettes de gâteaux dans commerce. On achète une préparation toute faite, on ajoute du beurre et on fait cuire. On a l’impression d’avoir fait le dessert soi même. Mais le résultat est identique aux produits industriels.

Le carbone des constructeurs les plus connus est lui aussi préparé à l’avance. Certaines étapes de préparation manquent et comparativement à un plat préparé le carbone correctement produit est un plat de vrai cuisinier.

On sait bien que certains chefs gardent secrètes certaines de leurs astuces et je peux vous dire qu‘Aerial Production va nous sortir un atout. Une recette bien à eux, succulente ! Mais il est trop tôt pour en parler. Ce ne sera pas du carbone au chocolat comme sur l’image à gauche.

 

 Un COG aux petits oignons : le gravity

kds-kylin-250-03
En test ici

Le second modèle, le Gravity, sera en ma possession ce soir. Ce sera le seul de mes châssis à proposer la lipo au plus près du centre de gravité. Elle sera de plus protégée et surtout son emplacement améliorera le comportement de la machine. A ma connaissance, seul le Kylin 250 est comparable et j’ai longtemps volé avec. Je me souviens que c’était celui que j’arrivais le mieux à maîtriser. Mais pour en avoir le coeur net, c’est un vrai pilote qui essaiera le Gravity. JC, désormais pilote officiel FPV Passion. Tout comme Zuma acrostyle. Tous deux anciens champions d’hélico 3D, ils volent maintenant sur multirotors et sont mieux placés que moi pour évaluer les qualités de vol d’un quad.

Nous en profiterons pour tester ces composants ( liens d’achats Studiosport, DFPVR et furious en cliquant sur les images )  :batterie-lipo-4s-1300-mah-95c-r-line-tattu-mozilla-firefox_2016-10-13_10-45-23 cobra-cp-2205-2300-champion-series-multirotor-motor-drone-fpv-racer-mozilla-_2016-10-13_10-44-30 furious-frsky-micro-rx-ultra-small kombini-flight-controller-the-perfect-synergy-awaits-furious-fpv-mozilla-fi_2016-10-13_10-41-12

  • les nouveaux Cobras 2205 2300 kv 
  • la Kombini furious FPV
  • Le Gravity
  • La Rline 95 C
  • Le mini RX Furious frsky compatible si je le reçois avant samedi, sinon D4R II
  • Le tout avec la Tango TBS et les lunettes Fatsharks

20160928_075524
La tango alimente les lunettes et son VTX incorporé est très performant. C’est une antenne patch avec un faisceau de 180 degrés. dispo chez DFPVR

Je pars dans le sud quelques jours spécialement pour ce test. Le support caméra bleu a été changé, les autres supports sont compatibles. Regardez la photo du modèle qui sera testé. Il accepte des lipos jusqu’à 1500 mAh :

frd_0097 frd_0103 frd_0104

Le Gravity qui sera testé : 

sfgj

Mais où est la carte de vol ?

La vidéo qui fait mal

Attention ! Cœurs sensibles, accrochez-vous. Ça fait mal de voir un châssis partie au ciel comme ça. Mais rassurez vous, il avait un défaut et a été repensé depuis. Dites vous bien que ce n’est que du deux millimètres.

 

7 commentaires Ajoutez les votres
  1. Belle démonstration de résistance pour du 2mm effectivement.

    Mais quel est le mieux, un châssis qui casse ou un châssis déformé mais pas cassé ???

    Bon après avant de le tordre, je penses qu’il faut y aller sérieux.

    Moi j’ai souvenir d’un Tarot TL250C qui s’est écrasé à l’envers à 3m de hauteur sur un désarmement moteur non voulu.
    Résultat châssis écrasé sous son propre poids, rien de récupérable (heu si les 4 bras).

Répondre à Frédéric Giacomaggi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *