L’optimus, quand les conseils priment !

Après les 130 qui sont de plus en plus populaires, les châssis continuent à diminuer en taille. Les 110 comme le Q-Carbon, nous sommes arrivés au 100 et aux 85 par exemple. Sans parler du Q70 de Quattrovolante qui vient de sortir et qui arrive à la rédaction très bientôt. En allant au terrain de la SMR, j’ai croisé une jolie bebette qui bourdonnait au dessus du terrain de Baseball. J’aperçois le pilote et je lui demande de me faire voir son bolide. Il soulève ses lunettes, c’était Vincent B, président du club et concepteur de l’Optimus, un châssis de classe 96.

Après le Moscito de Furious FPV, que je n’ai jamais vu venir alors que nous étions censés faire partie du beta test, j’ai décidé de m’intéresser à un micro racer brushless bien de chez nous. J’ai par curiosité jeté un œil aux autres modèles sortis sur la planète FPV et j’ai découvert de jolies choses notamment chez Tomoquads.

Vous allez voir que Vincent à anticipé les motorisations. Il s’est aussi trouvé confronté au problème des hélices qui ne sont pas si nombreuses sur le marché des 2 / 2.5 pouces. Ou plutôt qui sont trop nombreuses ! 

Partage d’expérience

Concevoir un  châssis et l’équiper des composants les plus adaptés ou les plus efficaces, c’est bien plus de travail qu’on l’imagine. Des dizaines d’itérations de pièces, des modifications perpétuelles et des tests de configurations en veux tu en voila. Cela permet surtout de trier les produits, de faire les erreurs inévitables et d’en faire profiter les autres pour qu’ils soient prévenus ! Ainsi que de sélectionner le meilleur. Ce sont donc de précieux renseignements que vous allez recevoir.  Je vous donc propose de profiter des conseils de Vincent. Mais avant cela, découvrons l’Optimus dans sa forme finale, bien que des évolutions soient déjà en cours. Ce petit 96 multi configurations est disponible chez HRC Lipo.

Auto interview

Depuis quelques temps, les gens que j’interroge me fournissent des textes avec non seulement les réponses mais aussi les questions ! C’est bien reposant pour mes petits doigts plein de cales, à force d’écrire toute la journée et toute la nuit.

Vincent : Pourquoi être parti sur un nano brushless ?

Vincent : Après avoir commandé un QX90 en aout 2016 et fait quelques vols, je me suis vite aperçu que les moteurs brushed cassaient à tour de rôle et que les cartes de vol en fin de lipo commençaient à dégénérér. L’idée de me faire un nano brushless fût donc une évidence. Surtout qu’à cette époque Racerstar, Dys et rRcx sortaient les premiers nano moteur : les 1103, 1104 et 1105.

Le choix du design ?

Je suis parti d’une feuille blanche comme beaucoup de personnes mais j’étais sùr d’une chose : je voulais un châssis évolutif avec la possibilité de pouvoir mettre au moins :

Des caméras et des moteurs de constructeurs et de puissances différents.

Pour la FC, il n’en existait qu’une, la Piko BLX.

Pour les ESC, les Racerstar 6A étaient les plus petits intégrables sur un nano.

La taille de 96 mm a été obtenue en considérant que le châssis allait être évolutif. En admettant que j’allais par la suite augmenter la taille des moteurs, je n’ai pas voulu faire plus petit.

Un châssis en X car c’était de loin le mieux pour un nano, j’en étais persuadé et j’ai bien fait.

Le design a évolué un peu entre sa sortie et aujourd’hui. Un nouveau POD a vu le jour avec un tilt plus important, 10 à 14° pour le premier contre 30° aujourd’hui. Ce POD permet aussi d’installer une Led. Il y a aussi les protections de l’antenne de la caméra qui ont été renforcées, de 1.2 mm à 1.5 mm d’épaisseur de carbone.

Les caméras ?

Vincent : Le POD imprimé en TPU permet le montage des caméras Eachine TX01/02/03, de la CM275T et de la FX805. Ce qui donne un large choix niveau préférence et niveau prix.

Un conseil : enlever les antennes lobes et les remplacer par les antennes bâtons. ( ndlr : nous verrons cela plus en détails, plus bas ).

Les moteurs ?

Vincent : A l’époque fin 2016, mais ce n’est pas si vieux, il y avait les Racerstars 1103 8000kv, les Racerstars 1104 4000kv, les DYS 1104 6500kv. J’ai tenté dans un premier temps les 1104 en 4000kv mais j’ai été vite déçu par le manque de patate surtout en bas régime. J’ai vite basculé vers les 1103 8000kv comme le Quattrovolante qui était le seul nano brushless à cette époque.

Les hélices ?

Vincent : J’ai essayé les Furious FPV dans un premier temps car c’était les seules sur le marché ! J’ai opté pour les 2435 quadripales après avoir essayé aussi les 2035. J’ai préféré garder les 2435 car premièrement je trouvais le comportement en vol plus agréable et enfin, je suis toujours dans l’optique d’augmenter la puissance des moteurs. D’autres hélices ont vu le jour par la suite, les DYS par exemple mais je me suis aperçu qu’elle étaient très mal équilibrées (vibrations).

Le pack proposé par Hrc-lipo avec ces moteurs 1103 8000kv est idéal pour le indoor ! Pas trop puissant mais suffisant pour s’amuser et prendre du plaisir. Stabilité et précision sont au rendez-vous.

Voila, c’était Vincent qui s’interviewait lui même. Et ce n’était pas inintéressant ! Mais j’ai discuté avec lui et voici des infos qui pourraient bien vous servir, que vous montiez un Optimus ou un autre châssis de ce format.

Monter un nano brushless, ce qu’il faut savoir absolument

1106 3800 kv

La motorisation : Jusqu’à il y a peu de temps, les 1104 4000 kv étaient les seuls moteurs permettant de monter un châssis inférieur à 150. Sont apparus les 1105 5000 kv, 6500 kv etc… puis les 1103 en 8000 et 10000 kv. Récemment, ce sont les 1106 3800 kv Racerstar qui sont sortis. L’Optimus a d’abord été testé en 1103 mais il vole désormais en 1104 et c’est une autre machine que vous obtiendrez alors. En 3S, ça déménage m’a expliqué Vincent. Je le crois volontiers.

loki X2

Vous aurez donc le choix mais en dehors du tout nouveau Loki X2 ( un 88 mm ) et ses 1104 4000 kv en 3S, on utilise plutôt des 1103 8000 ou 10000 kv pour des châssis inférieurs à 90 mm. nous reviendrons sur le cas du Loki et de ses soi disant 7 minutes d’autonomie. Sait on jamais. 

Pour souder les fils monobrins des 1103, il faut se débarrasser du vernis ou utiliser la partie étaimée. 

les hélices :  C’est assez délicat de trouver les bonnes hélices avec des 1103. Par exemple, avec des 2.5 pouces et des 1105 5000 kv, les bipales / quadripales, les Rotor X sont bien si votre machine est un 110 assez lourd ( 110 grammes sans lipo ). Mais avec les mêmes moteurs et des 2 pouces, cela commence à être plus difficile de marier le poids, les kv et les hélices. Fabrizio de Quattrovolante a essuyé quelques échecs avant de trouver le combo 1105 5000 kv Rotor X.

Avec des 1103 8000 kv, quelles hélices ?

Vincent a lui aussi essayé quelques modèles avant d’arrêter son choix sur les 2435. Il a remarqué par exemple que les trous qui servent à fixer les hélices sont différents selon les marques et sont soit trop petits, soit trop grands selon les cas. De même,

  • les DYS sont bonnes mais de qualité inégales. Mal équilibrées, il ne les conseille pas.
  • Les Gemfan quadripales cassées et reconditionnées en bipales donnent de bons résultats.
  • Les Rotor X sont trop longues.
  • Les Furious 2435 sont les préférées de Vincent en 1103 8000 kv, sur l’Optimus.

Je me souviens que JP d‘Aérotech m’avait dit que sur son proto Whoopy Whoop, les Furious ne donnaient pas grand chose. Mais il ne m’avait pas dit lesquelles.

Les composants FPV : Les combos caméra / VTX sont eux aussi de qualité inégales. Avant de vous dire lequel a passé avec succès les tests avant d’être adopté par le papa de l’Optimus, il faut savoir une chose sur la Piko BLX.

Pour alimenter un VTX ou un combo avec la Piko, il y a deux solutions :

  1. Le 5 volts
  2. La tension VCC filtrée ( tension de la lipo )
FX805

ATTENTION

Sur les images du diagramme de la Piko, on voit deux choses différents :
Cela peut prêter à confusion. Le combo CMT275T est aussi à alimenter en 5v, si vous branchez sur cette sortie vous allez cramer vos caméras / VTX ! Les TX01 etc… prennent une tension plus élevée, vous pourrez l’utiliser.

Bien que certains VTX soient censés accepter une tension de 3S voir plus, la FX805 n’a pas apprécié d’être alimentée en 11.1 v. Mieux vaut utiliser le 5v de la carte pour alimenter ce Combo, il ne prendra pas plus que 3.5 à 5v. Mais c’est une caméra qui adonné satisfaction au testeur alors qu’il en a essayé plusieurs ( Tx01, Tx03… ).

En ce qui concerne les combos, il est conseillé d’entourer l’objectif et le pas de vis avec de l’epoxy bi-composant. Sinon il a tendance à se détacher. La colle n’est qu’une solution temporaire. Les antennes lobes ne sont pas adaptées, mieux opter pour des filaires ou des antennes bâton modifiées.

Les lipos : Moins de difficultés de ce coté la. Voici les résultats des tests :

Lipo 2s testées : Dynogy 480mah, Eps 480 mah, Sls 500 mah, Mylipo.de 480mah et 350, Nanotech Turnigy 350 mAh
 
  • Le must pour la course 350 mAh, gain de poids
  • La préférence de Vincent : Dynogy Sls et Mylipo

Infos complémentaires

  1. Le poids de l’optimus :  89 grammes en ordre de vol avec lipo 2s 480mah, avec moteur 1103.
  2. Avec moteur 1104 rajouter 8 grammes
Vous trouverez la grande majorité du matériel chez HRC Lipo :
 
cliquez sur l’image
 

Vidéos motorisations

1103 8500 kv

1104 6500 kv

9 commentaires Ajoutez les votres
  1. Sympa le site : HRC Lipo … J’aimerai bien un jour me lancer dans un mini Y6_Hexa, ma forme préférée 🙂
    Cela pourrait donner qq chose de pêchu et sympa avec les composants décrits dans ce blog …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *