Test du Lantian LT 105 PRO

 J’ai reçu il y a quelque temps un lantian LT105 PRO fourni par Hobbygaga. J’ai personnellement choisi ce modèle, en effet cela fait un moment que je veux tester ce que donnent ce petits quad brushed. Comme FPV Passion a la chance de choisir les modèles à tester en accord avec la boutique, j’ai choisi un nano racer brushed avec une bonne bouille et des caractéristiques attrayantes : le Lantian LT 105 Pro.

Il existe en sept versions avec à chaque fois un RX diffèrent on a donc : 

  1. Flysky
  2. FRsky 
  3. Futaba
  4. Radiolink 
  5. DSM2 
  6. Wfly  
  7. Et bien sûr une version sans récepteur. 

Je pense qu’une grosse majorité des protocoles existants sont couverts par ce modèle. Pour ce qui nous concerne ici, c’est le modèle Flysky qui sera testé.

Contenu de la boite

Au niveau du packaging, il n’y a pas grand-chose à dire hormis que l’offre est complète et plutôt généreuse pour environ 65 Euros. L’appareil est bien protégé dans une boite en carton façon écrin.

On y trouve :

  • Le quad
  • 2 x batteries 500 mAh 25C
  • 2 jeux complets d’hélices
  • un chargeur USB à plusieurs sorties
  • une notice
  • 4 élastiques de maintien pour la batterie.

Tout d’abord un mot sur la notice qui ne présente qu’un intérêt relatif. On y trouvera les positions des dipswitchs pour régler les fréquences vidéo et… c’est tout ! À vous de comprendre le reste.

Ensuite, un mot sur le chargeur qui est pour moi une bonne surprise, en lieu et place du dongle USB habituel avec son connecteur qui pendouille au bout, on trouve un petit module de charge avec cinq sorties indépendantes​. C’est vraiment plus pratique pour recharger les lipos, surtout qu’on en possède généralement plusieurs.

 Je donne donc un 4 / 5 pour le contenu de la boite.

Premières impressions

D’un point de vue esthétique d’abord, on aime ou on aime pas. Mais je lui trouve une certaine inspiration au niveau du design. Il ressemble, de loin, à un Armadillo de chez Armattan, et le résultat est plutôt sympathique ! Avec un autocollant Ferrari, on obtient un vrai sportif ! 

D’un point de vue pratique, le carénage en plastique permet une protection complète de l’électronique de bord ( y compris les antennes ). Ce qui est un très bon point pour une machine censée voler en intérieur ou dans des environnements encombrés ! Les fils des moteurs​ ne sont pas protégés outre mesure mais ils sont quand même attachés à chaque bras avec un petit sticker Lantian, il y a donc peu de risque d’arrachage en vol. Les moteurs sont verrouillés par des petites cages en plastique qui servent également de patins pour l’atterrissage. Un autre point intéressant : un petit picot en plastique viens empêcher l’axe moteur de sortir en cas de choc ( cela m’arrivait souvent avec mon Hubsan X4 ). 

Ce support moteur est un des points forts de ce Lantian 105 mais aussi un de ses points faibles. En effet, s’il verrouille et protège parfaitement le moteur, de par sa conception il empêche aussi l’ajout de protections d’hélices si pratiques pour débuter ou pour voler en intérieur. Il faudra donc en avoir conscience à l’achat. La batterie est simplement tenue en dessous par un élastique et deux petits crochets simples et efficaces.

L’accès au port USB est aisé et ne nécessite pas d’enlever la canopy.

Bilan mitigé donc sur la conception avec une note de 3 / 5.

A l’intérieur de la canopy

La conception interne est pour moi une excellente surprise, Lantian a eu l’intelligence de ne pas chercher à réinventer la roue et ce sont des pièces bien connues et éprouvées qui sont embarquées dans cet engin.

On a donc :

  • Un combo camera / VTX standard avec un réglage par dipswitch avec une antenne filaire soudée dessus. Pas de lobes fragiles, c’est bien. Mais pas de Raceband au menu.
  • Un récepteur compatible Flysky en AFHDS avec un bouton de bind ( appairage ).
  • Et une FC brushed classique qui ressemble à une carte de vol Scisky basique.

On a finalement une machine facilement réparable mais on n’évitera pas la case fer à souder en cas de remplacement des moteurs. En effet, les fils sont dépourvus de connecteurs.

Le résultat est très positif tout de même. Certes, les fils sont soudés mais globalement la conception est bonne surprise.

La note : 4 / 5.

 En vol

Après une phase de jumelage un peu longue ( démonter​ quatre vis, c’est long ! ), un petit tour dans Cleanflight pour être sur que tout va bien. Puis je me lance dans un petit vol à vue. Tout va bien. Je chausse donc mes lunettes FPV et je démarre une petite session. Or, chose qui pourtant ne m’arrive jamais, je rate un virage et je percute le mur au coin de mon bureau ( Lol ). Les moteurs s’emballent, la machine ricoche dans tous les coins et je cours pour tout éteindre.

Verdict : le récepteur est mort et il a emporté avec lui l’entrée PPM de la carte de vol… Misère !

Après réparation

L’objectif étant quand même de tester l’engin en vol, j’ai réparé la bête. J’avais heureusement un FS-A8S qui trainait par là… Un trou dans la coque pour l’antenne et une connexion en I-bus plus loin et la machine est à nouveau prête à prendre son envol. Après une bonne trentaine de vols, je dois avouer que cette machine me plait beaucoup. Je suis loin d’être un grand pilote mais comme vous pourrez le voir dans la vidéo, j’arrive à aller à peu près où je veux. Les reprises sont franches pour des moteurs brushed ( des 8520 ). Les hélices sont plutôt costaudes pour du plastique et elles pardonnent pas mal de touchettes avant de casser. Le quad en lui-même est résistant, malgré les crashs sur le carbone et sur la coque en plastique. Les batteries autorisent environ 5 à 7 minutes de vol. Je vous conseille tout de même de faire une pause entre chaque lipo car les moteurs brushed montent en température.

Je donne la note de 5/5 car le fun est vraiment présent. Mais l’accident avec le RX la réduit à 4 / 5

Conclusion

On obtient donc une moyenne de 15/20 ce qui est déjà une très bonne note mais la mort du récepteur de façon prématurée lui coute cher… Dans la mesure où cela est peut-être un cas isolé, je vous donne aussi la notation sans cette partie. Le score serait de : 16/20. Ndlr :  Il faut trancher, la rédaction décide de faire la moyenne de ces deux notes , soit 15.5 / 20.

On a donc pour moi une offre qui tient la route et qui vous promet pas mal de moments sympathiques.

Maxime

Je tiens à remercier Maxime pour cet excellent travail. Pour un premier test, c’est très bien. Je réalise que je suis loin d’être indispensable… Peut-être est-il temps que je pense à la retraite…

Liens utiles

vidéo en vol

https://youtu.be/S8TNlCYqkg8.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Un concurrent sérieux au Flyingfrog Q90.
    Dommage que les brushless arrivent à grand pas et prendront demain le dessus sur les 8520 ..
    Vous aurez le choix en vert Flyingfrog (60€/2S/350mA) ou en Rouge Lantian_105 (50€ + FdP_9€/1S/500mA) c’est un peu comme les voitures mais pas le même budget 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *