Le pire du meilleur des videos de multirotors.

Voici une sélection des videos les plus remarquables, dans un sens comme dans l’autre. Certaines présagent du futur des multirotors, d’autres de l’avenir de l’homme. Les premières sont l’incarnation de la créativité, les secondes sont le triste témoin des mauvais penchants humains. Ainsi va la vie, nous sommes tous ambivalents. Ne soyez pas plus choqués par les bêtises des uns que vous ne serez émerveillés par les progrès des autres, car nous sommes tous capable du pire et du meilleur. Heureusement, ce sont souvent les plus belles réalisations qui prédominent.

On commence avec le croisement des aéronefs grandeur qui sont reproduits en RC et les aéromodèles reproduits en grandeur :

Le V 22 RC

C’est un appareil de l‘US Air Force au 1/10e ( à peu près ) qui est en fonction depuis un moment déjà. En vente au Japon, ce modèle réduit alimenté par deux 4S 2200 mAh, d’un poids de 3.1 kg coute 579 Yens. Quand les grandes machines inspirent des petites, ça donne ça :

Le taxi du futur

Voici l’exemple inverse, un multirotor qui est devenu un moyen de transport automatisé et autonome. Ehang develloppe des lunettes FPV, des drones de loisir et… un taxi volant. Il emporte 100 kg sur une distance de 40 à 50 km. On l’a vu partout sur le net mais voici une vidéo un peu plus réaliste.

Super FPV Racing

C’est le genre de tracé aussi rapide qu’intense, celui qu’on rêve tous de faire : quelques gates disséminées sur une longue distance, une machine surpuissante et beaucoup de plaisir à la clé. Voila exactement pourquoi je vais me faire un 7 pouces en 1500 kv. Je pourrai faire la même chose mais pendant 15 minutes !

100 % multirotor, le V 280 Valor grandeur

Plus vite, plus loin, c’est la combinaison parfaite entre l’hélicoptère et l’avion. Le V 22 seconde génération :

Des Drones, des flingueurs pro et …

Des abrutis ? Des génies ? Toujours est il que c’est loin d’être la première fois qu’un tireur professionnel essaie de toucher un drone en vol. Pour y arriver, une seule technique fonctionne, celle utilisée dans les dogfights durant le seconde guerre : le dépointage tir en déflection . Il faut tirer devant la cible en anticipant ses mouvements. Notez que le tireur a du vider beaucoup de chargeurs avant d’atteindre les racers.

Sniper et viseur informatisé contre octocoptere

J’ai vu cette vidéo sur ma chaîne favorite et malgré l’ordinateur intégré dans la lunette de ce sniper, le tireur a eu bien du mal à effleuré le multi. Dans mon souvenir, il avait réussi à couper un fil de servo du train rentrant. Mais pas dans cette version, si ?

Drone au dessus de la Défense

Il me semble bien savoir qui est l’auteur de cette vidéo faite il y a si longtemps qu’il y a prescription. C’était de plus dans un tout autre contexte. Aujourd’hui, il serait impensable de tenter la même chose sans les autorisation obligatoires. Ne suivez pas cet exemple. A vous de choisir si cette séquence est classée dans le pire ou le meilleur !

Deux drones sacrifiés !

L’électronique ne supporte pas plus que l’homme les effluves toxiques qui s’échappent de ce magma en ébullition. Deux multis ont donné leur vies pour que vous soyez les témoins de cette vue directe vers les entrailles de notre planète :

Le plus grand spot bando du monde ! Mega tunnel !!

J’ai rencontré ce pilote croate il y a peu et j’apprécie beaucoup son travail. Bien que j’ai déjà partagé cette vidéo sur le FB du site, je ne résiste pas à la remettre car elle est non seulement vraiment bonne mais en plus le pilote a su mettre en valeur le site en le traversant de part en part puis en le survolant de manière à ce que le spectateur se rende compte de la taille de ce site. Bien joué !

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Dans le dogfight tu parles de « dépointage » alors que le terme plus juste est « tirer en déflection ». Et c’est d’ailleurs aussi le cas des chasseurs pour un oiseau en vol qui tire devant l’oiseau et pas dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *