Actu Matos, FR

 Les antennes Pagoda et ce qu’il faut savoir sur les antennes FPV 5.8 ghz et leurs modifications


Il y a du nouveau dans les antennes​ FPV ! C’est assez rare pour être signalé car la technologie des antennes n’est pas comparable à celle des ordinateurs par exemple. Dans le sens où elle n’évolue pas aussi vite. La nouveauté du moment, ce sont les antennes de type pagode. Basées sur un empilement de cartes époxy ( PCB ) avec une piste à la forme bien particulière. Ce type d’antenne aurait plusieurs avantages :

  •  Plus petite : le diamètre et la hauteur de l’antenne sont bien plus contenus.
  •  Plus solide : les plaque de pcb sont bien plus solides et moins sujettes aux déformations que les petits pétales de nos cloverleaf.
  •  Taux de réjection plus important : visiblement et me basant sur la bonne foi des données disponibles, les antennes de ce type fond une bien meilleur distinction entre un signal RHCP et LHCP. 

Résultat : deux pilotes sur deux polarisations ne seront pas pollués par les signaux de l’autre.

De bonnes performances

Des mois de simulation et d’essais ont été nécessaires pour concevoir cette antenne. Mais de très bons résultats ont été obtenus au niveau de la polarisation circulaire. Si par exemple deux pilotes volent sur la même fréquence vidéo, un en LCHP et l’autre en RHCP, les phénomènes d’images fantôme sont bien moindres qu’avec une antenne classique. Cela est du à la forte réjection des antennes Pagoda. Si en plus, les deux fréquences sont éloignées, c’est encore mieux. 

Sans entrer trop dans les détails, faites simplement attention à acheter deux antennes avec la même mention : LHCP ou RCHP. Si vous utilisez du R ( R = droite ) avec du L ( L = Gauche ), c’est la catastrophe. Vous pouvez aussi utiliser une Pagoda avec une cloverleaf classique, cela fonctionne également très bien. Plus d’infos sur la page de la Fabrique circulaire qui explique bien ces phénomènes. 

Meilleur et pire des cas avec cloverleaf

Antennes, les facteurs influents

 

les matériaux de protection

Résultat de recherche d'images pour "mousse basse densite bleue 30 kg"

33 kg / m 3, trop dense

Ajouter un élément protecteur autour d’une antenne peut avoir des conséquences selon le matériau utilisé. La mousse par exemple existe sous plusieurs formes et plusieurs densités. Maarten Baers, qui semble être à l’origine des antennes Pagoda, nous l’explique : 

On peut ajouter de la mousse entre les PCB, c’était d’ailleurs prévu à la base. Je ne l’ai pas fait sur les prototypes car cela demandait Affichage de yuo.PNG en cours...trop d’efforts et que les pagodes sont déjà assez solides ainsi. Je recommande de la mousse basse densité ( 30 kg / m cube ) mais de la véritable si possible ( bleue, uniforme et vendue en tant que matériau isolant ). Ce n’est pas la même que la mousse blanche qui sert habituellement à emballer les colis et qui passe souvent pour de la mousse basse densité. Celle ci est faite des petites boules agglomérées qui ne permettent pas un découpage précis. 

Cette mousse bleue est composée à 97 % d’air et possède donc des propriétés diélectriques ( elle n’est pas conductrice mais n’est pas inerte électriquement ) semblables à celle de l’air, d’où son intérêt. La modification de 10 mHz engendrée par la mousse n’est pas un problème

Rallonge d’antenne

 Il faut savoir que modifier la longueur d’une antenne joue sur l’impédance mais qu’au final, ce n’est pas bien grave. Au fin. On peut adapter certaines caractéristiques des antennes pour les rendre plus pratiques ou plus légères mais il y a certains facteurs qu’il ne faut pas modifier sous peine de ne plus pouvoir capter les bonnes fréquences. 

à 0.1 mm près

Affichage de dtyi.PNG en cours...Que vous soyez fabricant ou que vous construisiez vous même l’antenne à partir d’un kit, il faut respecter des dimensions précises. Lorsque vous réparez une antenne de récepteur 2.4 gHz ou que vous dénudez une antenne 5.8 gHz pour réduire le poids, il faut être le plus précis possible. Si vous dénudez trop ou pas assez le blindage noir, cela jouera sur la longueur d’ondes. De même, il vaut mieux conserver les dimensions exactes si vous construisez l’antenne vous même : 

Vous pouvez ajuster l’espace entre les PCB si vous le désirez mais cela modifiera le ratio axial. L’addition de mousse modifiera Affichage de srgfj.PNG en cours...aussi de 10 mHz la gamme de fréquences mais ce n’est pas grave. si vous désirez que la mousse n’affecte pas du tout les performances, il vous faudra réduire toutes les dimensions de l’antenne et pas seulement celles de l’espace entre les PCB. 

 N’utilisez pas de mousse avec une densité supérieure à 30 kg / m3 afin que les radiations RF ne soient pas absorbées. Si vous collez les PCB à la glue ou à l’epoxy, appliquez des couches très fines. Je n’ai pas testé l’impact précis des épaisseurs de glue mais cela devrait aller. 

Merci Martin ! 

Maarten Baert est un précurseur dans ce type d’antenne et son site regorge d’informations sur ce type d’antenne et même une vidéo tutorielle expliquant Affichage de dtuk.PNG en cours...comment faire l’assemblage. Une petite recherche sur Ebay vous permettra de trouver des kit DIY.

Plusieurs marques vendent ces antennes, on peut les trouver sur le site anglais de Menace RC, les Lumenier AXII en seraient aussi (à prendre avec des pincettes, je n’ai pas trouvé de photo de l’antenne ouverte ). Gearbest en propose une également.

Mon budget FPV est déjà trop entamé ce mois-ci, mais je pense commander un kit histoire de vous faire un retour sur la difficulté de montage et sur les performances ressenties avec ces antennes.

Dans tous les cas, si vous avez déjà utilisé ou si vous  utilisez ces antennes, n’hésitez pas donnez-nous votre avis dans les commentaires.

Maxime et Fredouillo

fabrication et comparatif


2 comments on “ Les antennes Pagoda et ce qu’il faut savoir sur les antennes FPV 5.8 ghz et leurs modifications

  1. Désolé FRED lorsque tu dis :
    “”Résultat : deux pilotes sur deux polarisations ne seront pas pollués par les signaux de l’autre.””

    C’est pas tout à fait vrai, ce ne peut être vrai (et encore) QUE si les deux émetteurs sont de la même puissance et à équidistance du récepteur.
    Si tu as une machine en 200mW proche du récepteur et une machine en 25mW éloignée du récepteur je te donne en mille que tu ne verras à l’écran que ce qui est émis par le 200mW, quelle qu’en soit la polarité, même si différemment polarisée …

    Sinon je regarde ces antennes également de près, (pour l’instant j’aime trop mes Biquad faites maison)… et les testerai bien… Par contre la géométrie/précision de montage est critique et influence un max sur la qualité ça tu l’as bien dit; d’où le dilemme faut-il les acheter montées ou en Kit et faire un meilleur assemblage ..

    (PS_1 : à ce sujet je viens de découvrir que: sur une de mes antennes (cloverleaf) achetée, il manquait la soudure du brin central de son coaxial sur la prise SMA qui l’équipait … Low Cost chinois je te hais ! )

    PS_2 : ta phrase “” Il faut savoir que modifier la longueur d’une antenne joue sur l’impédance mais qu’au final, ce n’est pas bien grave.”” n’est pas précise ??
    .. si tu parles du coaxial de liaison là OK; dans les autres cas je n’ai pas compris ta pensée 🙂

Laisser un commentaire