Tutos, FR

les Astuces de Bétaflight


Plus le temps passe, plus j’en apprends sur cette carte ( je suis sur la Betaflight F3 ) et plus je découvre d’astuces en tout genre sur le logiciel idoine. Celles la mêmes qui, une fois connues, nous font dire : Mais comment ai-je pu faire avant ? Bien entendu, n’ayant pas la prétention de tout connaître, cette liste est loin d’être exhaustive. Voici deux

fonctions cachées :

Armer ses moteurs dans n’importe quelle position

Tout les possesseurs de carte genre Naze32 et ses dérivés connaissent un jour ou l’autre ce souci : après un arrêt, volontaire ou non, votre drone ne veut plus s’armer. C’est d’autant plus frustrant lorsque l’on vole avec les potes et que votre engin est bien posé sur l’herbe ( ou presque ). Il n’a absolument aucun dégâts mais il n’est pas à plat. Cela pourra aussi vous aider lorsque que vous vous poserez sur un arbre.

On va pouvoir remédier à ce problème très facilement mais il va falloir aller dans le CLI ( Command Line Interface ) et se servir de ses doigts :

  • On connecte sa machine à Betaflight/ Cleanflight et on va sur l’onglet CLI sur la gauche. Par défaut la valeur d’inclinaison maximum pour armer est fixée a 25°. Une valeur très facilement atteinte surtout si votre lipo est sous votre châssis. Pour modifier la valeur à l’invite de la ligne de commande, écrivez :

set small_angle = 35 (entrée)

35 étant un chiffre que l’on peut changer suivant ses désirs. Là, on gagne déjà 10° par rapport à l’option d’origine. On peut bien sur augmenter cette valeur suivant ses préférences et les situations.

  • Et surtout on n’oublie pas d’écrire ensuite :

Save

Cette petite astuce va aider certains lors des vols et vous évitera de marcher plus souvent que nécessaire, notamment si vous atterrissez en devers.

Le petit mot de Fredouillo : si cette option est activée par défaut, c’est probablement par sécurité. Soyez prudent en la modifiant !

Accéder a son osd avec le port usb de la carte

Afficher l'image d'origineCelle la, je l’ai découverte il y a peu de temps. Honnêtement, c’est un vrai bonheur : plus besoin d’un FTDI avec Mwosd.  Auparavant, il fallait réussir à brancher le FTDI ( dispositif  servant à communiquer avec un osd sans port usb ) et souvent ( dans mon cas ) démonter le haut du châssis afin de pouvoir travailler tranquillement. Depuis, j’ai découvert une ligne de code magique.

  • On repart sous bétaflight, et on va regarder sur quel port UART est l’osd. Dans mon cas, il est sur le deux et la vitesse de celui ci est de 57600 baud.

Puis on va dans le Cli et on y écrit cette commande :

serialpassthrough 1 57600

  • On quitte le soft et la on ouvre Mwosd et hop ! Ça marche ! On peut modifier son Osd.

Alors par contre pourquoi la valeur 1 alors que je suis en UART 2 ? Car elles sont nommées comme indiqué dans l’image ci dessous, mon osd aurait été en UART3, il aurait fallu écrire la valeur 2 :

57600 car c’est la vitesse que j’ai choisie mais on peut aussi avoir 115200.

  • On déconnecte la carte une fois l’osd configuré (usb et Lipo), on reconnecte et le tour est joué !
  • On garde quand meme son ftdi pour la première mise en service et flashage de celui-ci !

Afficher l'image d'origine

 


One comment on “les Astuces de Bétaflight

  1. Pingback: Le KORE, un châssis qui se mérite !  - FPV PASSION

Laisser un commentaire