Test, FR

Essai du Babyhawk R : L’envol du rapace ou la chute du nid ?


Par un heureux hasard de circonstances, il se trouve que nous avons reçu le Babyhawk R et qu’un second va arriver. Après avoir vu l’engin, j’ai eu envie de dire : ” Tant mieux si on en reçoit un autre, je pourrai en transformer un en 5 pouces ! ” ( oui, j’ai bien dit 5 pouces ). Et je laisserai le second Babyhawk R en 2 pouces. Ou pas. Car bien que je n’ai pas encore fait voler la bête au moment où j’écris ces lignes, je l’ai eu dans les mains. Et c’est un deux pouces de 84 grammes sans la lipo ! Avec un bon gros condo qui dépasse d’un côté.

Avant la fin de cet article, j’aurais fait voler la bête. Et je saurai si ce poids excessif est un handicap. Ou pas.

Il ne faut juger trop vite, surtout quand on a pas essayé le modèle. J’avoue cependant que j’ai un à priori assez négatif. J’ai lu pas mal d’avis et les points noirs qui reviennent sont toujours les mêmes. Quant aux autres pilotes, ils semblent plébisciter le Babyhawk R. Nous les verrons ensemble après avoir détaillé ce petit quad plutôt séduisant, il faut bien l’avouer.

Quant aux vidéos dans lesquelles on voit ce chti Emax filer comme le vent, je ne m’y fie pas trop. En ce qui me concerne, je me fie à mon expérience, aux nombreux tests que j’ai fait et surtout aux chiffres. Mais je suis prêt à donner sa chance au petit frère de l’excellentissime Babyhawk premier du nom avec lequel je m’éclate vraiment bien !

Dévoilons le Babyhawk R ensemble ! De l’analyse au test en vol :

Design

Le premier Babyhawk n’était pas dénué d’intérêt à ce niveau, le petit frère est lui aussi bien mignon avec ses faux air de scarabée technologique.

De bas en haut : 2345, 2045 et 3025

Les photos lui rendent grâce, c’est sûr. Un peu trop peut être car ce qu’on ne voit pas sur ce genre de clichés ( plus bas ) ce sont les dimensions réelles. Les hélices par exemple n’en ont pas l’air mais ce sont de minuscules 2045. Ça fait un peu peur au premier abord.

Du reste, le look du Babyhawk R est vraiment réussi. Difficile de ne pas craquer devant une telle beauté. En noir ou en transparent, ce petit 2 pouces sait séduire et faire oublier qu’il n’y a pas de top plate en carbone mais bien une canopy. Certes résistante mais sûrement pas aussi solide que du carbone. Sa forme bombée lui assure pourtant une solidité accrue, c’est cool. Même les hélices sont solides, elles ont déjà bien morflé.

Configuration et architecture

Des 1106 6000 kv, des deux pouces et une compatibilité 4S, ce sont les premiers arguments de cette machine. Il fallait effectivement oser combiner le 16 v, des hélices si petites et autant de kv. Ce n’aurait de toute façon pas été possible avec des hélices plus longues, les moteurs ne l’auraient pas supporter à mon humble avis. Il fallait donc compenser la longueur modeste avec un pas qui se trouve être le plus important à ce jour pour des deux pouces.

Les 2045 Avan sont effectivement un format innovant et il faut avouer qu’elles sont très efficaces pour leur taille. Il vaut mieux car il faut les soulever les 82 grammes ! Surtout en 3S.

Pour vous faire une idée et ne pas vous laisser influencer par les photos officielles, voici d’autres comparatifs entre les 2045 et les 2345 :

Plus courtes et avec une surface de pale comparable, à vue de nez.

 

Le montage de type Tour est bien intégré dans la canopy mais sur mon exemplaire j’ai remarqué qu’une des entrtoises en nylon est plus haute que les autres ( sur le VTX ). Est ce volontaire ou la personne qui a monté le Babyhawk R était elle en panne de visserie ?

La canopy permet plus ou moins l’accès au bouton du VTX mais il faut un objet fin et non conducteur pour y accéder

Plus ou moins :

  • La carte de vol est une F3 et la machine tourne sous 4 k / 4 k ( préconfigurée ainsi )
  • Les ESC sont des 12 A et les moteurs consomment 9 A au max ( en 3S )
  • On trouve des anti vibrations sous la FC
  • Un condensateur absorbera les pics de courant
  • Mais il est très mal placé !

Pourquoi le Babyhawk R pèse t’il 84 g ?

J’ai pesé la bête sans les hélices et la balance m’a indiqué 84 g. La faute à plusieurs éléments :

  • 1 – Pour une fois les bras sont interchangeables ! C’est assez rare sur un deux pouces mais un renfort est donc nécessaire. Regardez :

Sous les pointillés, une ligne de séparation

En revanche, ce châssis est composé de cinq pièces, de deux grosses entretoises et de beaucoup de vis.

Costaudes mais lourdes

Le BBHK R est un 112 mm. C’est la canopy qui empêche de passer des hélices plus longues. Dommage.

Mais pourquoi les bras ne sont ils pas un peu plus longs ?

Certainement car les 6000 kv n’auraient pas supporter du 4S en 2.5 pouces… Quoiqu’il existe des bras optionnels qui permettent de passer de telles hélices. A voir.

Costaud mais pas léger

Premier armement des moteurs : la galère !

Le RX n’inspire pas confiance. Encore un Sbus en 8 voies… Peu importe, je configure les modes de vol, l’inter d’armement, le failsafe. Le reste est déjà fait par Emax. C’est la version 3.2.2 de BF. Cool. Sauf que au moment de basculer l’inter, rien. Je suis bien en Dshot, les ESC et les moteurs fonctionnent, les voies du RX aussi. Mes subtrims vont bien, les valeurs du min throttle et de la voie des gaz sont cohérentes. Je fais une recherche sur le net et je vois que :

je ne suis pas le seul à avoir des problèmes d’armement.

Une vidéo souligne le fait qu’une led blanche arrête de clignoter seulement si le quad est bien à l’horizontale. On y conseille de calibrer les accéleros, je l’avais déjà fait.

  1. Je passe en multishot : rien
  2. Je recalibre : rien
  3. Je baisse le min Throttle : que dalle
  4. Je reflashe le firmware en 3.2.3 en recopiant les PID : ça marche ! 

Sauf que maintenant, il fait nuit. Je sais que des gens attendent mon opinion avant de commander leur BBHK R mais je ne sortirai pas ce test sans avoir fait un  :

Essai en vol numéro 1 : 3S, lipo 500 mAh 75 C

Je me suis levé aux aurores pour faire un ou deux vols sur mon spot de test. En 3S, j’ai remarqué :

  1. Manque de puissance en 12 volts
  2. Pas mal d’inertie après les demi tours
  3. Remise de gaz obligatoire après les loops
  4. Mais ça vole bien. Comme un deux pouces quoi…

Bref, ce sont les symptômes classiques d’un léger manque de puissance du au surpoids. Rien de catastrophique cependant.

Ceci dit, ça vole pas mal quand même et c’est complètement exploitable sans même modifier la courbe des gaz. J’ai cru percevoir un peu de jello dans la caméra au début mais finalement non. J’ai aussi cru que le Babyhawk R vibrait mais finalement c’est le bruit des hélices qui me perturbait. Ce dernier est typique des hélices faites dans un plastique qui résonne : il est pas magnifique. Mais on s’en fout.

Essai en vol numéro 2 : 4S, lipo 450 mAh 75 C

J’arme, ça décolle à fond alors que je suis à mi gaz ! Je réduis la puissance, ça retombe vite. Je remets les gaz, ça repars à fond. Ok, ça déconne méchamment…. ( le truc est tout neuf ! ). Après deux lipos, je m’habitue à piloter en yoyo et je constate :

  • Assez rapide en vitesse de pointe, c’est vrai. 
  • Pas beaucoup plus de puissance qu’en 3S. Je m’attendais à la roquette dont tout le monde parle. J’avoue que c’est plus puissant que n’importe quel deux pouces en 3S. Mais faut pas exagérer non plus… 
  • On sent moins l’inertie, logique
  • Les moteurs chauffent, pourtant il fait 10 /15 degrés
  • La lipo Tattu 75 C 450 mAh tout comme la Dynogy 65 C 500 mAh et la EPS 500 mAh 75 C ont vite chauffé. Vraiment vite. Et : 

En 4s, la tension de la lipo descend vraiiiiiment bas durant le vol.

Et ça, vous le constaterez dans la vidéo en bas de page. Il paraît qu’il faut une 600 mAh pour que le BBHK R donne le meilleur de lui même ( une 600 sur un deux pouces ? ). Pourquoi pas ? Mais ma lipo 600 mAh 4S 65 C est quasiment aussi grosse que le quad. Je n’ai pas essayé par manque de temps. De toute façon je serai passé de 1 mn 20 de vol à 2 minutes ?

Il reste un autre problème :

En 4S, quels PID ?

Effectivement, il faudra probablement retoucher les PID en 4S. Voici une base de travail dégottée sur cette page RC Group :

Mes moteurs ont chauffé mais baisser le D aurait peut être arrangé le problème.

Sur le site de Emaxmodel, il paraît que les pid du 4S sont dispo. Je n’ai trouvé que ceux que vous voyez ci dessus. Ce qui est sûr, c’est que pour un BNF qui vient de sortir, on trouve déjà pas mal de pièces modifiées dans le commerce. Un symptôme ? Ou une volonté d’amélioration ?

Les premières modifications

Intéressant de remarquer que les bras sont parmi les premiers éléments à être modifiés. Plus longs, ils permettent ici de monter des hélices 2.5 pouces mais je me demande ce que ça donnera en 4S ? Les moteurs le supporteront ils ? Le 3S devrait suffire cependant, j’ai déjà tester une machine du même poids avec ces moteurs Emax et des 2840 et c’était bien sympa !

Un futur 3 pouces en préparation.

Sur la boîte du Baby R, on voit des cases 2 p et 3 p. Le bruit court qu’un futur modèle va sortir. Avec quels moteurs ? J’aimerais le savoir. Peut être que je le sais déjà ?! Me la pète là ou quoi ?

 Verdict ( personnel )

J’éprouve, après avoir essayé le Babyhawk R, toujours la même impression : celle de me trouver devant une machine avec un set up réussi mais mal exploité à cause des hélices courtes mais cependant fort efficaces. J’avoue que dès que j’ai vu le poids comparé à la taille des 2045, je me suis demandé quel était le but d’Emax : Placer leur canopy à tout prix ? Plus assez de carbone pour rallonger les bras ne serait-ce que d’un demi pouce ? En ce qui me concerne, cette machine est en demi teinte. Sachez que j’ai acheté cet exemplaire, le second nous est envoyé par Gearbest. J’ai donc décidé de le modifier et de le transformer en 5 pouces :

 

Conclusion : CNC Drone à la rescousse

Mettre la canopy et l’électronique du Babyhawk R sur un châssis 5 pouces est devenu mon but. CNC Drone va me découper une frame monoplate en utilisant le modèle que je vais leur fournir. Les ESC seront à changer si je mets des moteurs 2204 2300 kv, c’est sur. Il faut d’ailleurs que j’étudie la faisabilité car les connecteurs esc / fc ne sont pas des câbles. À moins que je trouve des moteurs à bas kv… Mais c’est décidé, je vais le faire.

Une vidéo dans laquelle le mec est d’accord avec moi : le 4S ne vaut pas la peine


12 comments on “Essai du Babyhawk R : L’envol du rapace ou la chute du nid ?

  1. Batbat

    Salut Fred
    Merci pour ce super article.
    Je me suis offert cette bécane, mais je rencontre des soucis avec les inters.
    Déjà leurs valeurs vont de 985 à 1500, pas jusqu’à 2000.
    J’suis bien en mode D8 sur la tata X9D+, et je n’arrive pas à armer tout comme toi.
    As tu rencontré ce probkeme aussi? Ou le fait de flasher la FC va regler tout les problemes??!
    Merci pour ton retour!

  2. en 5 pouces, je te proposerai :
    => RCX 1407 4100 Kv : http://www.myrcmart.com/rcx-rs1407-4100kv-fpv-racing-motor-japan-ezo-bearing-n52sh-arc-magnet-p-11277.html
    => GEMFAN 5030 en bipale
    => et un esc 4 en 1 20×20 de chez BG en 28 A : https://www.banggood.com/20x20mm-BS-28A-4in1-2-4S-BLHELI_S-ESC-Support-PWM-Multishot-Oneshot-DSHOT-4-1g-for-RC-FPV-Racing-Drone-p-1198297.html?rmmds=myorder

    Je comptais aussi me faire un set up de ce type.
    Mais en batterie ce devras être TATTU 3S 1300 mAh 75C.

Laisser un commentaire