News, Tutos, FR

Choisir et entretenir ses lipos


Une lipo peut elle fournir 160 C en continu, soit 320 C en pointe ? Oui. Mais durant un laps de temps inversement proportionnel au taux de décharge. En d’autres mots : plus la décharge est élevée, plus elle sera courte. Et plus la lipo délivre de C, plus elle est fragile et difficile à conserver dans de bonnes conditions. Encore faut-il que les performances annoncées par la marque soient réelles… Or, il n’existe aucun organisme, aucune loi empêchant les fabricants de donner des chiffres fantaisistes du genre 140 C. Pourtant, certaines lipos semblent tenir leurs promesses alors que d’autres sont justes bonnes à alimenter un ventilateur. Voici quelques pistes pour bien choisir votre batterie, sans tomber dans le piège du marketing. Car oui, on peut savoir avant d’acheter si la lipo fera le job ou pas. Du moins on peut renifler les arnaques.

  • Graphene ou LIHV ?
  • Densité énergétique et poids : les signes avant coureurs
  • la preuve par l’exemple
  • Augmenter la durée de vie de ses lipos

Du graphene si possible

En dehors du graphène qui agit essentiellement sur la durée de vie des lipos, on ne peut pas dire que les batteries évoluent aussi vite que les autres technologies. Malgré les nombreuses recherches ( comme l’adjonction de soufre au lithium ), on nous promet beaucoup de belles choses mais on obtient peu. Finalement, c’est le graphene qui aura été le meilleur atout, notamment chez les pilotes de multirotors qui sont les utilisateurs de batterie les plus exigeants.

Le rôle du graphene

A base de graphene

Ajouter du graphene permet de contenir la dilatation du silicium dont le volume augmente lors de la charge. Le graphene pallie aux défauts de ce semi-conducteur grâce à ses caractéristiques conductrices et sa résistance mécanique aux contraintes. Pour faire simple, le graphene est aux lipos ce que les compléments alimentaires sont aux sportifs de haut niveau.

LIHV ou pas ?

Les lipos LIHV acceptent une charge à 4,35 volts. Elles offrent également une densité énergétique supérieure pour un poids identique, voire légèrement plus faible. De 10 à 15 % d’autonomie supplémentaire, leur durée de vie est cependant moins bonne que celle des lipos classiques.

Des lipos un peu trop miraculeuses : exemple

Pour savoir si une lipo qui annonce 120 C en continu n’est pas un piège marketing, il faut observer plusieurs facteurs et prendre un point de référence. Les Tattu R Line sont idéales en tant que base de comparaison.

Voici une lipo 4S 1500 mAh soit disant 120 C. Elle pèse 148 grammes.

Et voici une R Line 100 C LIHV 4S 1550 mAh qui pèse 194 grammes.

Une telle différence de poids met forcément la puce à l’oreille. En effet, plus il y a de C, plus la batterie est lourde. Une 120 C n’est donc pas censée être plus légère qu’une 100 C, à capacité égale bien sûr.

Plus il y a de c, plus la lipo est fragile

Une batterie 35 C voit sa tension descendre de façon bien plus linéaire qu’une 100 C. La première souffrira moins d’une tension trop basse que la seconde. En outre, une 100 C passera de 3.7 volts à 3.3 volts extrêmement rapidement et elle le supportera très mal. Une 35 C verra sa tension baisser plus progressivement et souffrira moins des basses tensions.

C’est pourquoi il faut poser votre machine dès que vous approchez des 3.7 volts, surtout avec une 100 C. Car passé cette limite, la tension va chuter brutalement et votre batterie va s’abimer.

La chimie des lipos se modifie si on s’en sert mal

Voici à peu près les valeurs à respecter absolument :

  • Avec une lipo 65 C, posez vous à 3.6 volts par cellule
  • Avec une lipo 75 C, posez vous à 3.7 volts par cellule
  • Avec une 95 C ou plus, posez vous ABSOLUMENT à 3.7 volts.
Article Docteur lipo, disponible ici

L’autre solution

Les temps immémoriaux où on ne volait qu’avec des 50 C est heureusement révolu. Les 95 C sont désormais monnaie courante et les 120 C arrivent doucement. Plus puissantes, elles sont surtout plus fragiles. Parfois, il vaut mieux prendre une batterie avec une plus grosse capacité qui vous donnera plus d’ampères. Bien qu’elle soit plus lourde, elle nourrira mieux vos moteurs.

Une 1300 mAh 95 C délivre 123.5 A

Une 1500 mAh 95 C délivre 142.5 A

Les choses à faire pour optimiser la durée de vie des batteries

  • Ne pas recharger une lipo qui vient de servir, respectez un délai d’une heure avant de recharger
  • les lipos donnent de meilleures performances après deux ou trois vols. Ne les brusquez pas durant ce rodage
  • Chargez vos lipos à 2 ou 3 C si besoin mais pas trop souvent ( Ex : une 1000 mAh chargée à 2 C = charge à 2 A )
  • Ne descendez jamais sous les 3.7 volts, surtout avec une 95 C ou plus
  • Si votre chargeur propose l’équilibrage seul, équilibrez vos cellules de temps en temps
  • La tension de stockage est de 3.85 volts. Si vous ne vous êtes pas servi de votre batterie pleine, déchargez la. Ou servez vous en rapidement.

Et enfin, la règle d’or :

Votre batterie doit délivrer en continu le double de la consommation de vos moteurs. Avec une aile volante ou une voiture RC, c’est complétement possible. En revanche, aucune lipo ne fournit assez de C pour nourrir les quatre moteurs à haut kv d’un multirotor de type racer.

Liens très utiles :


Laisser un commentaire