FR

Choisir intelligemment sa premiere machine de FPV Racing.


Lorsqu’on voit une démo de FPV Racing ou des vidéos de vol en immersion sur internet, on a vite envie d’essayer. C’est très souvent que le premier contact suffit à donner envie aux gens de se lancer dans l’aventure. Seulement voila, lorsqu’on vient de passer son permis voiture, on achète pas une Ferrari juste après ! Ce qui n’empêche pas d’acheter un véhicule avec du monde sous le capot. C’est pourquoi je vais vous donner la démarche à suivre pour choisir votre première machine de FPV Racing, avec un budget raisonnable et surtout un achat intelligent qui ne vous forcera pas à vous re-équiper par la suite. Car il y a deux autres éléments indispensables à acquérir en plus du drone : la radio et le masque ou les lunettes FPV.

A travers l’exemple du ELF DYS, je vais vous guider dans vos choix, sans vous proposer mille modèles différents.

  1. Choisir sa machine
  2. Choisir sa radio 
  3. Choisir son masque ou ses lunettes

Choisir son premier racer,  performant et pas cher

S’il n’est pas encore question d’acquérir un racer avec 6 kg de poussée pour un poids de 500 grammes, on peut déjà trouver une petite machine qui envoie bien. Autrement dit, entre la Clio et la Ferrari, il y a la Golf GTI.  Et l’ELF de DYS correspond au profil.

Tout d’abord ses moteurs sont brushless et donc puissants. Peu soumis à l’usure, ils tournent vite et en 2S ( 7.4 tours soit 74000 tours / mn ). Ce qui permet de conserver un bon couple avec des petites hélices ( 1735 ). Le vol en extérieur est ainsi toujours possible, jusqu’à 30 km / heure de vent.

Ensuite l’ELF est carrenné et donc à l’abri des erreurs de débutants : les rencontres avec les murs. Les hélices n’auront pas à être changées trop souvent.

Enfin, les modes de vol stabilisé, semi stabilisé et acro sont possibles. La marge de progression est donc bonne, d’autant plus que le châssis est si léger qu’il encaisser à aisément les crashs.

Dernièr atout : la machine est complètement paramétrée, appairée et réglée. C’est-à-dire que les cases ordinateur et soudure ne sont pas obligatoires.

Le FPV est inclus, il suffira de chercher la fréquence vidéo sur votre masque. Nous y reviendrons plus bas.

Choix de la radio : elle doit être évolutive

C’est là le grand point fort du kit RTF ( Ready To Fly ) de DYS. La radio vous servira encore si vous achetez une machine plus puissante par la suite. La seule obligation sera que le recepteur soit PPM et 8 voies maximum, ce qui est le cas de beaucoup de modèles du marché.

Vous êtes libre d’acheter une autre radio mais ne prenez jamais de radio jouet. Elle ne permettent pas de piloter correctement. Et c’est la première fois qu’une radio Frsky si peu chère sort sur le marché. L’avantage étant d’accéder au populaire firmware Open TX. D‘une façon ou d’une autre, il y a forcément un moyen de le bidouiller et de débloquer des fonctions plus poussées par la suite. La différence de prix entre le kit sans radio est si négligeable qu’il faut penser en priorité qu’ajouter un recepteur quand on est débutant n’est pas si facile si on a pas les infos. Acheter le tout déjà paramétré est donc pertinent.

Le masque FPV

C’est le dernier élément si on possède déjà un chargeur de batterie. Comme les batteries de l’ELF sont petites 600 mAh, 7.4 volts et que les connecteurs sont répandus, un chargeur usb suffira pour les premiers temps.

Un masque Cyclope de chez Hobbyking en promo à 30 Euros actuellement ou un JJPRO F01 ( test ici ) iront très bien puisqu’ils proposent la recherche automatique des fréquences. On allume, on scanne et on décolle !

L’ELF DYS, le premier racer indoor / outdoor ideal?

Disons que c’est probablement un des meilleurs rapports qualité / quantité / prix. La radio fournit la télémétrie (pour bien gérer sa batterie et le pourcentage des gaz est indiqué) . Un osd est intégré sur l’ ELF, il vous indiquera aussi la tension ⚡de l’accu.

Les lipos ne sont pas chères et vous vous ferez vite un stock pour pallier aux courtes minutes de vol. Mais le plus important avec cette machine, c’est que sa carte est sous Betaflight. Cela vous permettra de faire vos premiers pas dans le monde des réglages. Prenez simplement la précaution de sauvegarder avant ! ( Onglet configuration ).

Voici le test vidéo de Tazkiller85, notre spécialiste de ce type de machines. Il débute lui aussi en fpv racing et il a beaucoup apprécié l’ELF DYS.

Vidéo


13 comments on “Choisir intelligemment sa premiere machine de FPV Racing.

  1. Soyouz

    Hello, a part l’ELF de DYS, existe-il d’autres modèles dans le même genre, histoire d’avoir une alternative pour débuter ?

    Le masque ? modèle ? marque ? Est-il compatible avec d’autre quad ?

  2. Hervé Barré

    Je trouve l’article et les commentaires tout à fait justes. Je débute, et l’ELF DYS me paraît parfaitement adapté pour apprendre. De plus, il est facile de se procurer les pièces détachées et les prix sont abordables.
    Je suis un fidèle des vidéos et des conseils de Tazkiller85 mais je sens que je vais me pencher sérieusement sur le site FPV PASSION.
    Bonne continuation à tous et, in the sky again…

  3. Jérémy

    Bonjour,
    Merci pour ce bon article, j’ai une petite question pour les batteries : j’ai du mal à trouver des 2S 25C 600mAh, je trouve plutôt des 650mAh… ça va le faire ? C’est plus lourd mais du coup un peu plus de jus donc ça compense ?
    Merci d’avance,
    À bientôt,

  4. Apophyse

    Cc fred bon article en complément de la vidéo de taz qui nous a fait bien rire avec sa trotinette. C’est dommage que le kit arf coûte juste moins de 10e et pour le masque fpv je dirais que dvr2 est vraiment le meilleur compromis. Bis à bientôt

Laisser un commentaire