découverte, FR

Un concurrent au Dronekeeper ? Opération BC-8S


Depuis que j’ai parlé du Dronekeeper, il y a maintenant longtemps, il est distribué par plusieurs boutiques en France et est devenu le gardien de nos machines volantes. Mais on ne peut pas dire qu’il soit réellement concurrencé. ISDT est une marque dont je vous ai également parlé quelques mois en arrière. Leur chargeur intelligent est un produit phare. Mais voila qu’une nouveauté vient marcher sur les plates bandes du Dronekeeper dont la simplicité d’emploi n’a jamais été supplantée. Un challenger pointe donc le bout de son nez, c’est le BC-8S. A ne pas confondre avec le BG 8S dont nous dirons un mot à la fin de cet article.

BC 8S

BG 8S

Rappel pour les nouveaux : le dronekeeper est votre ami

Mieux que le buzzer, c’est le drone keeper ( cliquez pour une demo vidéo ) “. Ce petit gadget est extrêmement simple et possède sa propre batterie. Il sert à retrouver votre machine perdue si la lipo se débranche après un crash et que par conséquent le buzzer ne peut plus fonctionner. Un détecteur de mouvement est utilisé pour détecter l’arrêt du drone. Après 30 secondes d’inactivité, le dronekeeper sonne. Alimenté par sa propre batterie, il ne vous fera jamais défaut tant qu’il est solidement attaché à votre racer, votre aile ou à tout autre engin piloté en immersion.

Basé uniquement sur la localisation par le bruit, le dronekeeper est désormais en possession de nombreux pilotes. Et je suis bien content s’il vous a déjà sauvé la mise ! Parce que disons le modestement, c’est grâce à moi ! ( je me la pète là ? ).

Des évolutions ?

On ne peut pas dire que le Dronekeeper ait beaucoup évolué depuis un an. En dehors du câble ( à gauche ) qui permet de modifier le délai au delà duquel sonnera le buzzer interne, aucune évolution n’est venue enrichir le produit. Mais est ce bien grave ? Je vous rappelle qu’il y a plusieurs façons d’utiliser ce localisateur :

  • mode classique : on l’attache SANS TROP SERRER
  • mode basse tension : via un régulateur, il sonnera si la tension dépasse la limite fixée ( 3.2 / 3.6 v )
  • mode basse tension + connexion au récepteur radio

L’idéal est de brancher le Dronekeeper sur du 5v afin de soulager la batterie.

Un buzzer auxiliaire

Si les 50 mètres au delà desquels il devient difficile d’entendre le bip ne suffisent pas, il est possible d’ajouter un second buzzer. La connectique est déjà présente. Je suis d’ailleurs étonné que personne n’ait piraté ce petit gadget en y ajoutant un traqueur par exemple.

Le match : DK vs BC 8s

Le battery 🔋 checker ISTD est lui aussi un testeur de lipo, à l’instar du système qu’il veut concurrencer. Mais ses fonctions de vérificateur de tension sont bien plus poussées en comparaison à l’unique alarme basse tension du dronekeeper. Compatible LIHV, NIMH et lipo jusqu’à 8S, il propose quelques fonctions intelligentes. Mais il peut aussi servir à retrouver une machine perdue. Faisons le tour des possibilités offertes par ce produit :

Analyse des cellules et graphiques

Capable de visualiser la tension et l’équilibrage des lipos, le BC 8S affiche des diagrammes basiques mais efficaces. Vous verrez immédiatement les tensions des cellules grâce au processeur STM32. Ça change de certains testeurs qui sont longs à afficher les infos dont on a besoin. Voici justement une liste des fonctionnalités les plus pratiques et éventuellement inédites que j’ai découvert en fouillant le mode d’emploi ( en lien plus bas ).

Mémoire d’éléphant

Le BC 8S garde en mémoire le moment auquel la cellule descend à sa plus basse tension. Contrairement à un testeur classique qui, lorsque vous y branchez la lipo juste après le vol, aura déjà laissé la batterie remonter en tension. Ce qui empêche de contrôler l’information la plus cruciale : jusqu‘où est descendu la cellule la plus faible. Le BC 8S garde cette info et c’est très bien pour observer les réactions des lipos ! Mieux qu’un OSD !

Alarme haute tension

Selon la nature des lipos que vous testez, il se peut que la batterie soit TROP chargée. Et c’est grave !! Aussi grave que si elle était trop déchargée. Cette alarme est donc fort bienvenue. Je vous déconseille de charger une lipo au delà de 4.25 v si elle n’est pas LIHV ( 4.35 v acceptés, 14 % d’autonomie en plus ). Vous l’useriez prématurément sans parler du danger d’incendie.

Alarme déséquilibre lipo

Un bout de sctoch ?

Excellente option !!! Si le testeur détecte une tension trop décalée par rapport à une ou à plusieurs autres cellules, l’alarme sonne. Bravo. Pour profiter de cette option durant le vol il faudra laisser probablement laisser le BC 8S sur la machine, connecté à la lipo. Ceci dit, le Dronekeeper aussi doit rester en place. Mais on peut le mettre n’importe où. Niveau poids, les deux systèmes se valent.

Alarme toutes les minutes

Bon. Si vous n’arrivez pas à vous réveiller le matin, mettez une lipo au pied du lit avec le BC 8S et la fonction d’alarme toutes les minutes. Vous ne vous rendormirez pas. En dehors de ça, je ne vois pas trop l’intérêt.

Son et lumière : Modèle perdu ?

Traduction : ” On est pas sur que ça marche “. Signé : ISDT

C’est une stratégie complétement différente du Dronekeeper utilisée ici pour retrouver une machine égarée. En plus du son, les Leds clignotent et c’est un bon point. En revanche, le BC 8S détecte les vibrations causées par le moteur. Si les moteurs ne tournent plus, ça sonne ( 85 dB ). Seulement voila, on trouve sur le mode d’emploi un message du constructeur, à droite :

En gros, ça dit que le BC 8S enclenche le chrono précédant l’alarme modèle perdu à partie du moment où les moteurs arrêtent de tourner. Mais on peut lire qu’il faut faire un test au sol avant de programmer cette option. Car étant donné la variété de configuration ESC / Moteurs, il n’est pas garanti que cela fonctionne.

Pas cool ! J’ai donc commandé un exemplaire pour pouvoir tester la fonction localisateur. Au moins, le constructeur est franc mais ce n’est pas très engageant. Vous verrez une démo plus bas.

Conclusion : deux victoires différentes

En réalité, le BC 8S et le Dronekeeper sont presque des ennemis naturels. Le premier est un très bon localisateur avec une petite fonction de testeur et le second est un excellent testeur avec une option de localisation. Je pense que si vous craquez pour le BS 8S qui coute le même prix que le DK, ce sera pour ses fonctions de testeur avant tout. Tout comme on achète pas un Dronekeeper pour tester des lipos, on ne prendra pas un BC 8S pour retrouver sa machine. Nous sommes donc face à deux très bons produits qui ne sont pas réellement en concurrence. Au contraire, je pense qu’il faut avoir les deux. Un sur la machine et l’autre dans sa poche.

Quant au BG 8S, c’est un tout autre produit. Il propose les mêmes fonctions mais en plus :

  • il analysera les signaux PWM de vos récepteurs,
  • donnera des infos sur vos BEC
  • et rechargera vos smartphones via une lipo 3S max.
  • Sa connectique XT 60i dédiée aux batteries BattGo est elle obligatoire pour connaître le nombre de cycles de vos lipos ? Il semble que oui.

Liens utiles

  1. Le fil RC Group du BC 8S
  2. La page d’achat du BC 8S
  3. Le mode d’emploi complet
  4. Le site ISDT

Protection TPU pour DK, cliquez sur l’image !

A 6 mn 54 : la demo alarme modèle perdu

Une autre vidéo review


4 comments on “Un concurrent au Dronekeeper ? Opération BC-8S

Laisser un commentaire