News

Découpez votre propre châssis avec la Fakir, une machine outil pour les modélistes


Vous cassez trop de pièces de châssis ? Cela commence à revenir trop cher ? Envisagez de produire vos platines vous mêmes. Peut-être pensez-vous aussi à une innovation qui révolutionnerait le monde des multirotors ? De toute façon, un proto doit être produit. Vous pourriez faire d’une pierre deux coups. Dans ces deux cas et dans tous ceux où vous créerez une machine de A à Z, il vous faudra une CNC. Une machine capable de découper plusieurs matériaux comme le carbone ou le G10. Une machine simple d’emploi avec un logiciel aisé à prendre en main. Le tout pour le prix d’un kit RTF. Ça tombe bien.

Quelqu’un a pensé à vous.

Quelqu’un qui ” cherchait depuis longtemps à rendre simple et abordable le procédé passionnant de la découpe numérique “.

Offrez-vous une machine CNC dédiée au modélisme. C’est un investissement de départ vite rentabilisé. Surtout avec la machine que nous allons vous présenter. Conçue par un ingénieur féru d’aéromodélisme, cette machine outil est peu chère et vous ferez un bond de géant dans la pratique de votre passion. En adaptant vos châssis à vos besoins plutôt que l’inverse.

C’est l’histoire de Renaud, aéromodéliste, concepteur de machines de découpe numérique

Renaud nous a contacté, il désirait simplement que je partage un lien sur FB. J’ai malgré tout effectué une petite recherche et j’ai vite pressenti que cela méritait davantage. Car, vous le savez déjà, nous sommes toujours prêts à aider les gens, à promouvoir les beaux projets. Surtout quand ceux-ci peuvent améliorer la vie des pilotes et leur économiser des dépenses.

Je vous invite à lire sa présentation car l’histoire vaut le détour. Nous reviendrons sur la machine de découpe juste après.

Je m’appelle Renaud Iltis, aéromodéliste depuis 14 ans, ingénieur de formation et ancien enseignant ( mon parcours, ici ). J’ai surtout pratiqué le vol de pente et l’avion électrique sous toutes ses formes, à l‘Ile de La Réunion où j’ai vécu 15 ans.
Passionné de commande numérique amateur, j’ai beaucoup pratiqué la découpe par fil chaud. J’ai crée différentes machines et logiciels. Il y a deux ren1ans, j’en ai fait mon métier et je suis devenu inventeur-fabriquant. Et vendeur.

Je réfléchissais depuis longtemps à la conception d’une fraiseuse pour le modélisme. Quelques ébauches dormaient dans mon PC, mais je n’arrivais pas à concilier un coût contenu avec la réalisation d’une offre complète ( la machine, la broche, le logiciel, le cutter à vinyle, le porte-stylo, et un rail de fixation pour équiper le chariot à sa guise ). Plus tard,

l’expérience et les amis aidant, cela s’est débloqué. Patiemment, j’ai assemblé la FAKIR, une fraiseuse légère et facile à monter, adaptée à la pratique du modélisme. Des amis pilotes qui pratiquent le FPV Racing m’ont demandé si elle pouvait découper des châssis en carbone. Après essais, la réponse est oui (voir ma vidéo). Bien entendu, il ne s’agit pas d’une machine de production, mais pour le modéliste bricoleur qui veut fabriquer ses protos et bluffer les copains, c’est juste parfait !

Produisant depuis 2 ans la MiniCut2d – une petite machine de découpe par fil chaud – je savais que les coûts de démarrage de production sont importants. C’était un problème. J’ai donc lancé une campagne participative sur www.cncfab.fr.  Les achats ont d’ailleurs déjà commencé, car l’objectif minimal de la campagne est atteint.

renSi vous n’avez pas lu le parcours atypique de Renaud, sachez que sa reconversion ne fut pas évidente mais une organisation parfaite et le coup de pouce d’un ou deux médias comme ” Maison à vendre ” ont bien aidé. Vente de la maison, retour en Métropole, achat d’une habitation propre à recevoir un atelier et… pas de prêt bancaire ! Plutôt une optimisation des finances.

La seconde partie de lhistoire de Renaud et de son épouse est dédiée à la création et à l’évolution de ses machines numériques. Elle vous intéressera, c’est certain. Vous reconnaîtrez peut-être la Créathèque dans l’article écrit par l’intéressé lui-même. Charles et Fabien ont en effet aidé dans la partie prévisionnelle et ils ont apporté leur expertise en création de projet.
Ils ont cru dans le potentiel de

La Fakir, l’amie du mutirotoriste

Cette fraiseuse numérique est simple et permet de réaliser de nombreux travaux. Elle n’était pas prévue au départ pour couper des plaques de carbones. Mais l’essai fut concluant. Et si vous ne découpez pas 10 ZMR par semaine, elle réalisera vos prototypes et même quelques châssis. Elle refera vos pièces cassées et il vous suffira de vous procurer le carbone. Ici, par exemple.

Attention ! Ce n’est pas un outil de production en masse. Car le carbone soumet les outils à de sévères contraintes et les use vite, à moins de les gérer avec parcimonie. Il existe des CNC qui permettent de produire en grosse quantités et qui sont bien plus onéreuses. Ce n’est pas la philosophie de la FAKIR.
Mais que feriez vous avec une CNC à 1500 euros ? Hormis du commerce ?

Voici la fiche technique de la Fakir. Vous trouverez dans ce document tout ce qu’il faut pour la découvrir en détails et vous la procurer. Voici une vidéo de démonstration de découpe d’un ZMR 250, effectuée avec la

La fraiseuse à tête multi-outils : 

une prise en main logicielle facile

Vous l’aurez compris, une CNC est une machine pilotée par ordinateur. C’est pourquoi le logiciel est aussi important que la machine. Renaud a simplifié les choses de ce coté là également.

La machine, l’électronique et le logiciel doivent être à la fois complets, rapidement fonctionnels et adaptés au niveau de l’utilisateur, c’est la clé d’une machine vraiment utilisable. Nos machines sont complètes, abordables et utilisables sans connaissances poussées en informatique.

Contenu du kit à 599 euros :

  • Un moteur brushless à haute vitesse équipé d’une fraise à détourer ou à graver, ce qui permet de fraiser du balsa, du contre-plaqué, des PCB, de la plaque carbone, du Forex, du styrodur, du dépron.
  • Un porte-stylo avec stylo à pointe rétractable qui permet de tracer des plans, des affiches.
  • Un porte-lame de découpe du vinyle qui permet la réalisation facile et rapide de lettrages et logo adhésifs.

Aller plus loin

Du carbone en plaque ou du carbone sandwich ? Du carbone kevlar ? Du carbone anti feu ? Il existe beaucoup de carbones différents. Un constructeur que vous connaissez peut-être a décidé d’opter pour ceci.

195-Plus-Frames-500x500Les châssis Pic Nic 195 pour moteurs brushless sont fabriqués avec un carbone spécifique. A l’achat, vous pourrez opter entre du polycarbonate ou du carbon fiber birch core. Nous en reparlerons dans un article dédié. Voici une vidéo éloquente bien qu’il faille garder à l’esprit qu’elle est postée sur RC Groups par le fabricant des châssis, si je ne dis pas de bêtises ( en bas de la page, avant-dernière vidéo ).

Je ferai un autre article car il me semble que le point soulevé est intéressant. Regardez bien la vidéo et faites-vous votre propre idée. La dernière vidéo concerne la Fakir et son fonctionnement.

 

Quelques photos des autres machines CNC :

.

fakir-et-objets MC2d_PC_press-180x180 minicut2d_kit_600x600-e1424011685548 portee640-180x180


20 comments on “Découpez votre propre châssis avec la Fakir, une machine outil pour les modélistes

  1. Pingback: Faire son propre racer : quand la théorie rencontre la pratique - FPV PASSION

  2. pat

    serieux couper du carbon sans protection…. avec un aspirateur pour aspiration ca fait peur….
    rensigner vous un peu des risques et arretez d’achetez des merdes pareil.

Laisser un commentaire