Test

Test du DJI Phantom


Tout le monde est à la recherche d’un appareil qui est à la fois abordable et facile à utiliser pour le vidéaste moyen. Le DJI Phantom Ready To Fly a titillé ma curiosité.

dji-phantom

Quand DJI prétend que le Phantom est prêt à voler hors de sa boîte, il reste quand même quelques étapes mineures. Comme l’assemblage du train d’atterrissage et des accessoires. 

L’assemblage :

La première chose que vous avez à faire c’est de charger la batterie avec le chargeur fourni. Il faut compter environ 30 à 45 minutes pour recharger complètement la batterie d’origine, de type 2200mah 3S 11.1v.

Chargeur et batterie du DJI Phantom

Chargeur et batterie du DJI Phantom

Installez ensuite le train d’atterrissage et le support GoPro avec les vis fournies.

Fixation du train d'atterrissage

Fixation du train d’atterrissage   

 

Fixation du support GoPro

Fixation du support GoPro

Ensuite, installez les hélices. Attention, assurez-vous que la rotation affichée sur le bras correspond au symbole représentant la rotation sur l’hélice. Dans chaque paquet vous avez 2 hélices dont chacune a un sens de rotation opposé.

Installation des hélices

Installation des hélices

Une fois que la batterie est chargée, vous êtes prêt à voler ! Encore une fois, regardez les vidéos de préparation sur la chaine Youtube du DJI Phantom, car vous aurez besoin de comprendre les différents contrôles sur la séquence de démarrage et le processus d’étalonnage du compas intégré.

Et, comme n’importe quel autre garçon âgé de 10 ans, j’ai appliqué tous les autocollants disponibles fournis avec le kit :).

Petit aparté sur la radio :

Un look minimaliste et sobre avec 2 interrupteurs :

  • Le premier à gauche qui correspond au mode de contrôle intelligent de l’orientation. Qui vous permettra, dans votre pilotage, de faire abstraction de l’orientation du modèle.
  • A droite le choix du mode de pilotage, assisté par GPS ou non ou programmable depuis la version du firmware 3.1.
Radio du DJI Phantom

Radio du DJI Phantom

Premier vol

Avant d’insérer la batterie dans le Phantom (il n’y a pas de bouton marche / arrêt afin qu’il ne puisse prévenir accidentellement d’un démarrage inopiné), vous devez avant tout allumer votre radio. Si vous ne le faites pas, le Phantom émet un bip d’avertissement continu lorsque vous l’allumez.

Après avoir connecté la batterie et fermé le capot, vous devez calibrer une première fois la boussole du Phantom et vous assurer que vous avez un bon signal satellite pour le GPS. (Encore une fois, des instructions sur toutes ces procédures de configuration et d’exploitation sont disponibles en vidéo sur la chaine de DJI, mais comme je suis sympa voici la bonne ci-dessous).

Il est temps pour le décollage ! Vous devez penser très différemment avec le Phantom contrairement à un avion RC classique, parce que c’est comme si quelque chose se déplaçait sur une grille dans un espace en 3D. C’est assez rock ‘n’ roll en général, mais en gardant le mode GPS actif, je l’ai trouvé délicieusement facile à manœuvrer ! J’ai fait exprès de me positionner dans ma rue avec quelques obstacles comme je suis toujours prêt à relever un défi :), car de grands espaces sont surement très ennuyeux à regarder non ?

Review et premier vol du Phantom en vidéo :

Remarque :

Si vous faite la mise à jour du firmware en >= 3.1, la nouvelle séquence de démarrage du DJI Phantom, la phase de décollage, ainsi que les nouveaux statuts des signaux LED ont changé.

Voir la vidéo d’explication ci-dessous :

Conclusion :

On reste sur un modèle débutant mais avec des composants internes High-End. Le combo NAZA-M + GPS DJI coûte en moyenne 350 €, et si nous ajoutons à ça un kit de DJI, vous tombez sur le prix du Phantom. Avec le DJI Phantom, vous avez en plus une radio (certes basique), une lipo et un chargeur ! Le tout monté, réglé et prêt à voler

Petite parenthèse pour le FPV, me concernant j’aurais pu l’utiliser car il gère le RTH et est très stable et maniable, mais son autonomie de 10 minutes et sa portée de 300 mètres m’ont un peu refroidi. Mais pour faire des prises de vues aériennes c’est vraiment le TOP et je vous le recommande !

EDIT : La conversion FPV d’un DJI Phantom reste possible si l’on effectue les modifications nécessaires. Consultez mon tutorial sur la conversion FPV d’un DJI Phantom.

Disponible en RTF avec plusieurs packages GoPro.

 Télécharger la notice en français du DJI Phantom.


206 comments on “Test du DJI Phantom

  1. Sarah

    Hello, je vole avec un phantom2.savez vous et comment faut il faire pour couper les biP bip de démarrage? Silence et discrétion oblige. Merci pour vos retours. 😉 bons vols.

Laisser un commentaire