découverte, FR

Le drone sans hélices, ça décoiffe !


Connaissez-vous le système NOTAR ? No Tail Rotor ? C’est un système pour hélicoptère grandeur prévu pour économiser une hélice, celle de l’anti couple. Équipé sur quelques modèles, il ne s’est jamais vraiment imposé sur le marché. Et le sèche cheveux Dyson, vous connaissez ? Il envoie de l’air mais aucun élément rotatif n’est visible. Le point commun entre ces deux objets ? Le flux d’air et l’économie de pales, bruyantes et dangereuses.

Le multirotor sans rotors ?

Ça sonne un peu contradictoire mais comme on ne sait pas exactement ce qui se trouve sous la jupe du Bladeless Drone, peut-être que j’utilise l’expression sans rotor à tort. Car si on sait que l’air est aspiré de l’extérieur vers l’intérieur puis vers les carénages mobiles durant le vol de cette machine étrange, il faut bien un rotor à un moment ou à un autre, que ce soit pour aspirer ou rediriger le flux d’air. Dans le cas du sèche cheveux, le moteur et les pales sont situés verticalement au cercle évidé. L’air est propulsé et dirigé dans le sens du cylindre. Pour le système Notar, l’air est prélevé puis redirigé vers la queue de l’hélicoptère. La force à laquelle il est propulsé le chauffe naturellement. Mes connaissances s’arrêtent là. Tout ceci semble assez proche de le conception du Bladeless.

Comment ça marche ?

13 litres à la seconde pour un moteur de 27 mm, ce sont les performances du sèche cheveux de la marque bien connue. Cela semble suffisant pour soulever un drone léger. Il est expliqué dans le descriptif de cette machine qu’on trouve bien quatre hélices. Une principale qui assure le décollage et l’atterrissage et trois autres qui servent à diriger la l’engin aux allures de tricoptère.

Plus le Bladeless va vite, plus l’air aspiré vient soutenir le système. Si une des trois turbines aspire plus d’air, le régime baisse pour économiser l’énergie.

Pour la mobilité, les deux turbines de devant bougent de l’avant vers l’arrière dans les deux sens et celle de derrière de la droite vers la gauche et inversement.

Des avantages à ce système ?

Moins dangereux et surtout moins bruyant, je veux bien le croire. Il faudra voir du côté du rendement. Car la machine est susceptible de sortir un jour, elle a en effet gagné un concours qui récompense les concepts design. C’est en tout cas ce que j’ai compris. Et ce n’est pas la première fois qu’on cherche de ce côté là, vous le verrez dans la vidéo plus bas.

Un racer sans hélices ?

Encore une fois, si le système permet autant de puissance que la motorisation et les hélices habituelles, pourquoi pas ? Il faut tout essayer car on est pas à l’abri de nouvelles idées combinant plusieurs solutions.

Mais je doute beaucoup de l’efficacité de la machine présentée ici. Et je me retiens de faire plein de blagues à base de :

Ça décolle ou çà décoiffe ?

Le drone sèche cheveux !

Si vous pensez à d’autres boutades, ne vous gênez pas les commentaires sont prévus pour.

Un article sur le Bladeless.

Recherche sur les flux d’air

Bladeless Drone


3 comments on “Le drone sans hélices, ça décoiffe !

  1. David31

    pense pas que çà soit une bonne idée pour un racer…. le temps de réaction du système est limité par les pièces mobile qui redirige les flux d’air.
    Sur un racer la mobilité est dû aux différences de régime des moteurs (pour incliner vers une direction et avancer dans ce sens) et la différence de l’anticouple pour la rotation sur lui même.
    Ici il faut une mécanique supplémentaire (donc + de poids) pour changer la direction des flux d’air, donc pièces mobiles => donc fragilité accru. Rappel, les tri-copter sont très peu utilisé et aucun en racer, car le système de bascule du moteur arrière est une pièce trop fragile en cas de crash.
    Par contre l’idée est sympa, et pour un système de drone de livraison, ou pour soulever des personnes, çà pourrai le faire, reste à voir le rendement….

  2. FPV_67

    On pourra rentrer à la maison sans crainte après notre dernier achat, avec comme excuse :
    “Chérie je t’ai acheté un nouveau sèche-cheveux, le tiens a fait son temps”
    Ça manque pas d’air comme prétexte non ? 🙂

Laisser un commentaire