News

duel 2 : gaui eclipse vs moka foldable


Voici le second duel entre multirotors. Comme le Vendetta et le Vortex, on trouve beaucoup de points communs entre le Gaui et le Moka. Ils sont même assez similaires . Des conceptions ressemblantes, toutes deux modulables en H, X et Spider. Ainsi que des des bras tubulaires. C’est pourquoi je les compare. Dans les quatre machines en couverture, vous trouverez les dernières tendances des constructeurs : des châssis plats et ramassés, des inclinaisons de caméra réglables… Voici donc le second duel : Gaui Eclipse contre Moka Pliable ( foldable )

Commençons par le Moka que vous connaissez déjà, un châssis sorti longtemps avant l’Eclipse. Un des quatres modèles proposés par le constructeur canadien, soit le foldable, le moka micro, le moka X et le berserker. J’ai enfin fini le mien et l’ai équipé d’une SP Racing. Je vous donnerai mes impressions dans un test complèt de ce châssis. Aujourd’hui, il est question de conception pure. De désigner le meilleur châssis si possible.

Précision : Hormis le Moka, je n’ai encore aucune de ces machines. Cela n’empêche pas d’en parler pour autant. Je me borne à comparer leurs conceptions et à utiliser mes connaissances du marché des quadris pour se faire. Et les tests en vol suivent. Le Vortex Pro est en route gràce à Studiosport que je remercie encore une fois. Les autres machines également.

Duel 2 : Moka contre Eclipse

Le soldat du froid :

Un beau châssis, bien conçu. On aime ou on déteste les bras tubulaires repliables mais force est de constater qu’ils reviennent régulièrement chez les constructeurs. Le Vortex 285 en avait, le Gaui en a ainsi que le Moka, le Tilt racer drone, le Furious 320 et quelques autres.
12734024_177511062625892_5841611016435752698_nAu niveau aérodynamique, il est indéniable qu’il y un gain de rendement. Le concepteur du Moka a posté pas plus tard qu’avant hier une photo avec des chiffres éloquents qui vont dans ce sens ( je rappelle qu’il ne s’agit pas d’une étude aerodynamique, image de gauche ).

C’est une comparaison bras plats / bras tubulaires.

Les bras sont repliables mais les hélices peuvent gêner si on ne les retire pas. Comme à chaque fois avec ce type de conception. C’est pourtant un détail car on conserve le bénéfice de la réduction de volume. Attention aux lipos tout de même.
Une fois dépliés, les bras sont fermement enserrés par deux pinces, elles mêmes maintenues par les platines inférieures et supérieures. Si vous voulez changer l’agencement des bras, il faudra dévisser une des vis de maintien des mâchoires pour la révisser dans un autre perçage, prévu à cet effet.

Le choix des armes

091741helices-courses-jaunes-1353.5.5x5_race-prop_graupner

5550 ou 6545, les deux passent sur le Moka

Ces bras tubulaires ont deux autres particularités. En desserant leurs mâchoires, les supports moteurs coulisseront jusqu’à la position de votre choix. Ceci permet de choisir entre plusieurs hélices. 4, 5, 5,5, ou 6 pouces. Et même des 7 pouces. Monter des bras plus courts est aisé car les tubes de carbone se trouvent facilement dans le commerce. Montez-en des plus courts et optez pour des tripales 4045, des bipales 5 pouces etc… Les 5550 ou les 6545 Race Props me paraissent une idée à explorer. Un pas de 50 et une longueur de 6,5 pouces :

 

Toujours avec ce système, vous choisirez l’inclinaison de vos moteurs. Il faudra être précis mais le choix entre 2, 5 ou 11 degrés ( au pif ) s’offrira à vous. 15 degrés si ça vous chante. Ou zéro. Sur l’Eclipse, des positions sont prévues pour des angles précis. Des traits ou des marques auraient été appréciables sur le Moka mais avec un feutre et un rapporteur, le tour est joué.  N’oubliez pas de l’indiquer à votre FC ! Sans quoi vous avancerez en permanence.
Incliner les moteurs vers l’avant permet de moins pencher votre machine sur l’axe du pitch. Et donc de réduire la trainée.

On peut dire que sur le Moka l’exploitation des bras tubulaires est optimisée car ils servent à :

  1. s’ajuster aux différentes tailles d’hélices                                                        Comme ceci : c2
  2. incliner les moteurs
  3. jouer le rôle de fusibles en cas de chocs
  4. se replier pour le transport
  5. améliorer l’aérodynamique
Capture

Machoires et alu

Le moka est un quad mince et l’electronique est protégée entre les platines. Les flancs ne sont pas fermés mais imprimer une pièce est faisable. Les scotcher également. J’imagine que c’est pour privilégier le poids que le constructeur à opter pour cette solution. Le carbone est épais de 1,5 mm et les tubes ont un diamêtre de 16 mm, ensérrés par des pièces en aluminium. Les machoires sont en nylon et les supports moteurs font 2,5 mm d’épaisseur. Ils sont maintenus par deux vis, ce qui peut sembler léger. Mais le châssis est fourni avec beaucoup de pièces de rechange ( supports moteurs, entretoises, pièces en alu… ).

fb3a

Les machoires en nylon maintiennent très bien les bras en place

berserker12-1024x683

Un autre modèle, plus dans le style Racer : le berserker

fb1a

Les multis épais n’ont plus trop la côte. Ce sont les formes ramassées qui ont du succès auprès des pilotes actuellement. Le kit de conversion ZMR-Vortex est justement très populaire outre atlantique.

Avec des Xnova 2000 kv, nous sommes entre 400 et 450 grammes sans la lipo. Si vous désirez mettre des 6 pouces, 2000 kv sont conseillés en 2205 ou 2205.

moka-foldable-racing-drone-1080 setup-1080

Ses armes de poing :

  • Bras antichocs
  • Très léger (  et résistant )
  • Pliable
  • Beaucoup de configurations possibles
  • Caméra protégée

Son arme ultime : sa modularité exemplaire et le fait qu’il accepte les 7 pouces.

Le Moka est un châssis très bien conçu qui frolerait la perfection avec des platines d’un demi mm plus épaisses. Mais ses bras pliables sont un antichoc naturel qui peut pallier à cette éventuelle faiblesse. Pour du racing pur et dur, certains lui préfereront le Berserker. J’espère tester ce châssis un jour mais il reste le test complet du foldable avant ça ! Le groupe FB de Moka. Son prix est de 96 $ dorénavant, ici.

quelques défauts de jeunesse ? Deux utilisateurs parlent

Voici le témoignage d’un utilisateur qui n’est pas aussi optimiste que moi :

Oui le design est sympa, oui le système de « pliage » est efficace en cas de choc et oui il a de la gueule ! Mais, car il y a un mais, les fixations moteurs sont fragiles au niveau de la jointure en alu. De plus, si vous avez le malheur (comme moi) de trop serrer la pièce en alu qui enserre le tube en carbone, le tube se fissure. Et si vous ne serrez pas assez, à chaque crash le moteur s’incline dans un sens ou dans l’autre, un peu chiant !
De plus , il y un nombre incalculable de visserie de petite taille ( clé allen de 2mm ?) et donc j’ai flingué les pas de vis en forçant. Le poids ne joue pas en sa faveur non plus…

Pour le problème de serrage des tubes, un peu de gel antidérapant éventuellement. Mais c’est juste une idée. Pas certain que ça fonctionne. Et surtout vous perdriez l’effet fusible. Notons que le constructeur a vendu très peu se supports moteurs. C’est la preuve qu’ils ne sont pas si fragiles.

Voici l’avis d’un autre utilisateur, moins sévère :

Je possède aussi un MOKA et franchement rien à dire, c’est de la bonne cam, perso je préfère que mon moteur bouge sur son inclinaison en cas de crash car du coup l’énergie est absorbée et ton moteur ne s’en portera que mieux. Après, c’est sûr que pour fissurer les tubes il faut y aller ! Mais si les pas de vis sont trop sérrés… ceci explique cela. Un bon serrage avec une bonne clef et sans forcer, ça le fait tres bien. So on compare les voitures modernes à celle des année 70, tu tapais un mur a 50 km mais le pare choc était tout juste rayé.
De nos jours la déformation est programmée. C’est le même principe. Il faut trouver le bon serrage, c’est tout !

Poids : 170 grammes à vide, certes c’est pas un rat d’opéra, mais c’est aussi la rançon du concept foldable : tu tapes ,tu reclipses, tu réajustes le moteur s’il a bougé  ( pas forcément ) et tu repars … Souvent sur un châssis leger : tu tapes, tu démontes et tu changes.

berserker41

Le poilu du futur

L’éclipse est une machine vraiment intéressante. Elle possède plusieurs atouts dont sa caméra qui s’adapte au niveau du pilote. Et qui permet de se poser sans stress contrairement aux supports fixes. Hélas, on ne peut apparemment pas la stabiliser en la connectant à la carte de vol. Dommage, car il faut un récepteur avec une voie en plus si vous n’êtes pas en PPM.

Sa canopy clipsable accueille la lipo sur son dos, ou plutôt entre ses flancs. Il n’est apparemment pas nécessaire de l’ôter pour changer la lipo. Un bon point.

Elle protege la caméra, l’ajout de poids est négligeable et l’aérodynamique améliorée est encore renforcée par les bras tubulaires. Au final, la vitesse de pointe devrait s’en ressentir comparativement à un quad aux bras plats et sans canopy. La différence ne doit pas non plus être énorme.

Les bras sont modulables, comme sur le moka foldable dont Gaui s’est inspiré pour créer le système de bras tubulaires, bien qu’il n’y ait pas 36 façons de faire. Excepté que l‘Eclipse a adjoint des cages de protection pour les moteurs. Les bras ne sont en revanche pas pliables. Ils sont bloquent en 3 positions. X, H et X en haut et H en bas ou inversement ( spider ).

dfg

Ses armes de poing :

  • Un Centre de Gravité ajustable
  • Angle de la caméra réglable depuis la radio de 0° à plus de 20°
  • Brevet «Clic & Lock» pour le rack de batterie
  • CG ajustable via le rack de batterie
  • Tilt moteur ajustable de 0° à 15° via les supports CNC
  • Canopy très légère avec «Airflow» intégrés pour un meilleur refroidissement des ESC, clipsable.

Son arme ultime : le pan Tilt qui permet différents de voler en confiance.

Pourquoi ? Car on est moins conscient de l’axe prononcé de la machine lorsqu’on vole vite. Cela peut en revanche géner certains pilotes de ne pas connaître leur position sur l’axe du pitch. C’est pourquoi prédéfinir 3 positions peut être une solution valable pour tous.

E28F-026-01 ccf

Quatre moteurs, quatre ESC et un récepteur radio seront à ajouter après l’achat. De 299 € et selon les moteurs et ESC, vous arriverez dans les mêmes tarifs que les autres porte flingues. En revanche, j’ai entendu des choses pas très sympas sur la Naze du Gaui. Elle a été retouchée par le fabricant et a priori par pour le mieux.

Un combattant peu évolutif :

Quelques défauts sont à signaler, on remercie d’ailleurs Dom Wilk :

  • Le VTX doit avoir une antenne centrale sans quoi on ne peut le placer correctement
  • L’antenne se visse mal car le plastique du support est trop épais et l’antenne bouge ou se devisse
  • La naze est sous exploitée, les ports série ne sont pas actifs
  • L’épaisseur des supports alu et des protections peut géner selon les moteurs installés
  • seules quelques modèles de caméra peuvent être installées
  • Contrairement aux indications, il est difficile de mettre un OSD
12767302_1070098859679698_528998218_n

position centrale de l’antenne sinon : problème

12752197_1070098846346366_876965968_o

12769388_1070099503012967_462753016_n

Son arme ultime : de futurs bras plats selon la rumeur . Ils seront très solides. Une version free style et une version racing ? 

Vous verrez que les avis sont partagés quant aux différences plats / tubulaires. 

A ce propos :

analyse-arm

Posté par Moka sur la page du foldable

Un vainqueur ?

Difficile de trancher mais le Gaui possède des défauts. Il faudra se contenter de matériel particulier. Tous les moteurs ne passeront pas et des cales sont fournies. Dommage de ne pas avoir prévu cela à la conception. Un rattrapage de dernière minute ?

Au moins vous pourrez choisir votre matériel sur le Moka. Mais c’est dommage car Gaui avait là une belle occasion d’imposer son Eclipse. Cela reste cependant une belle machine qui aurait fait jeu égal avec le Moka s’il était sorti sous forme de châssis nu.

Je me retiens difficilement de l’acheter. Mais j’ai un chien et un chat. J’ai des responsabilités ! Et j’ai un Moka. 

 

 


12 comments on “duel 2 : gaui eclipse vs moka foldable

  1. Salut,

    Ayant 2 eclipse en utilisation réelle 🙂

    Petite corrections pour l’article.
    Le servo de la camera est pilotable via la naze 32 de l’eclispe, il suffit dans cleanflight de valider l’option “Forwarding_channels” pour avoir les voies Aux de la radio sur les sortie 7 et 8. C’est ce que j’utilise dessus avec un Sbus pour une machine et le Xbus pour l’autre machine.

    Concernant le transmetteur video, il est facile d’installer a l’interieur un recepteur standard (sortie antenne decalée). il y a largement la place, il suffit d’agrandir le trou prevu pour y passer l’antenne et de mettre la partie vis à l’interieur.

    Concernant la voie serie I2C, Elle est remplacée sur la carte Naze Eclipse par un connecteur SBUS avec inverseur intégré sur la carte pour une connexion directe mais l’I2C reste accessible via les points sur le PCB.

    Voilà pour mes infos 🙂

  2. Nola

    bonjour

    je possède aussi un MOKA et franchement rien a dire c’est de la bonne cam, Vladoo perso je prefere que mon moteur bouge sur son inclinaison en cas de crash car du coup l’énergie est absorbé et ton moteur s’en portera que mieux, apres c’est sur que pour fissurer les tubes il faut y aller mais vu que tu a foiré les vis ( ceci explique cela^^) mais un bon serrage avec une bonne clef et sans forcé ca le fait tres bien, c’est un choix , il n’y a qu’a comparer les voitures modernes a celle des année 70 tu tapait un mur a 50 km, le pare choc etait tout juste rayer
    de nos jours ya plus d’avant… Par contre le conducteur sort de la voiture indemne et en 1970 il etait pas loin d’etre mort…
    tu trouve les fixes moteurs fragile (serre les moins et tu verra elle seront plus costaud :p), fait toi un repère sur celle ci et hop mois de casse (Attention j’ai pas dit qu’il ne fallait pas les laisser libre non plus ^^)

    poids : 170 grammes a vide, certes c’est pas un rat d’opéra mais c’est aussi la rançon du concept foldable : tu tape ,tu reclipse, tu (des fois ) réajuste le moteur et tu repart … Souvent un chassis leger : tu tape, tu démonte et tu change (au mieux si tu a du stock, sinon tu passe par la case commande …)

    • vladoo

      J’avous, j’ai déconner sur certain serrage : D ! Ma fixe moteur s’est casser quand mon quad est tombé à plats et du coup le moteur est remonté vers le haut car la fixe dépassait un chouilla du tube pour laisser passer les cables, pourtant je n’allais pas vite … : (

  3. Mario

    Bonjour
    Personnellement, j’ai un MOKA. et je peux vous dire que je n’ai i jamais eu un frame aussi performant et solide . La solidité de ce frame est incroyable . J’ai craché à 30m de hauteur mes moteurs on brisé et ce frame est toujours en bon condition . La Guia est fait d’aluminium pas plus solide que carbon en plus aluminium quand il frappe quelque chose de dure ça va faire des marques . Personnellement , il faut vraiment forcer pour briser le tube avec le serrement de vises peut être quand on est débutant on a ces problèmes .

    Pour moi Moka toujours en 1ere place .

    Merci

  4. lucas

    salut c’est pas la première fois que je vois ça sur fpvpassion, quand on parle d’un pan tilt, ça veut dire panorama le pan. donc quand l caméra s’incline que sur un axe c’est juste tilt, pas pan tilt

  5. Moi je préfère la MOKA foldable ( j’en rêve, mais à ce prix là, j’en rêve plus ) même si je trouve jolie aussi l‘Eclipse et bien ces protections moteurs, toujours le même reproche à ces 4 quads de ce test, ils sont bien trop cher pour ma bourse. 🙁

    Vladoo@ il ne faut pas serrer les vis comme un bœuf .lol… L’alu comme le plastique et le carbone n’aime pas cela, utilise plutôt du freins filet cela te reviendra moins cher.

    Sur tout serrage, on doit respecter un couple de serrage, il existe même une clé dite dynamométrique. 🙂

    • vladoo

      : D, oui je me doute bien que c’est pas comme changer une roue de voiture !! Mais même en forçant peu, soit la clef allen s’use soit le trou ou l’on met la clef devient rond ! Je suis repassé à un châssis plus simple (et plus moche …)

  6. vladoo

    Bonjour,

    Je possède un chassis moka ..et malheureusement il n’est pas aussi parfait à l’usage !

    Oui le design est sympas, oui le système de “pliage” est efficace en cas de choc et oui il a de la gueule ! Mais, car il y a un mais : les fixes moteurs sont fragiles au niveau de la jointure fixe moteur-piece en alu , de plus si vous avez le malheur (comme moi) de trop serrer la pièce en alu qui enserre le tube en carbone, le tube se fissure. Et si vous serrez pas assez, à chaque crash le moteur s’incline dans un sens ou dans l’autre, un peu chiant !
    De plus , il y un nombre incalculable de visserie de petite taille (clé allen de 2mm ?) et donc j’ai flinguer les pas de vis en forçant.

    Le poids ne joue pas en sa faveur non plus …

    .

    • Allan

      180gr c’est le poids du ZMR, donc ça me semble honnête quand même. Après il existe plus léger certes, mais il faut aussi voir la solidité.

Laisser un commentaire