Actu FPV, FR

gh4 + gopro, le duo qu’il vous faut ? Racers et UAV.


En termes de prises de vues aériennes, le duo du futur c’est bien celui de la combinaison d’ UAV et de racers. Pour une prise de vue alliant plans larges et stables et séquences nerveuses, rapides et créatives, je n’imagine pas meilleur alliés. Au risque de me répéter, cela fait deux ans à peu près que je milite pour que les réalisateurs et les vidéastes amateurs fassent appel à des pilotes de FPV et de racers pour nous proposer autre chose que des couchers de soleil à 360°, si beaux soient ils. 

Enfin, marier des plans de Gh4 et de Gopro ou de caméra de l’Inspire est tout à fait possible, surtout depuis la Session 5 qui stabilise logiciellement les images. Je n’irai pas jusqu’à dire que toutes les caméras se valent, ni que les objectifs d’une action cam et d’un appareil photo sont équivalents. Sans parler du travail d’homogénéisation nécessaire pour lisser les différences finales entre les prises de vues de machines aux comportements de vol très éloignés. Il est pourtant aisé de marier les multirotors pour obtenir une vidéo comme celle que vous allez découvrir. 

La relative difficulté étant d’adoucir les mouvements plus saccadés d’un multirotor de type FPV Racing ou d’utiliser un UAV avec un mode sport ou mieux un mode de vol manuel comme l’excellent Naza du Phantom 1

des différences de qualités d’images ? 

Visionnez ce comparatif et vous découvrirez que selon les situations les trois caméras utilisées sont tour à tour plus adaptées que leurs consoeurs : 

  1. Gopro 4
  2. Caméra native de l’Inspire
  3. GH4 Panasonic

                                                             
                                                                   DJI INSPIRE 1 VS GOPRO 4 Black and Panasonic GH4 par GladyOsteen

racer + uav = possibilités créatives décuplées ?

Une fois l’aspect technique maîtrisé, on peut s’attaquer au véritable nœud du problème : les UAV limitent-ils la créativité de par leurs formats imposants, leur prix et leurs cartes de vol basées essentiellement sur la stabilisation ? Ou au contraire les racers sont ils inadaptés pour cadrer un sujet proprement ? Ni l’un ni l’autre, je pense. 

C’est le dernier produit de DJI, le Mavic, qui se rapproche finalement le plus d’un multirotor permettant de filmer avec le plus de liberté possible. Mais nous sommes encore très loin de ce qu’un racer avec une Gopro embarquée peut offrir en termes de vitesse, de maniabilité et de praticité. Et donc de créativité. 

un Mavic Nano pirates

Les autres machines qui ont servi  à la vidéo des Nanoracers étaient un Bepop, un Mavic ainsi que des racers. Voici une photo de l’un d’eux : 

Un futur mixte ou une prochaine machine polyvalente ?

Cela fait longtemps que je pense à mutirotor qui serait une synthèse entre un Phantom 1 et un quad capable de proposer les avantages du GPS et du RTH ( rentre à la maison Léon ) ainsi que la possibilité du vol ultra sportif. J’avais monté un 300 aux bras pliables en 8 x 2204 2300 kv 6 pouces, Naze 32 et 4s 2500 mAh

J’ai conservé le Naza de mon défunt Phantom pour un projet similaire. Mais un multi sortira certainement un jour et il sera à la croisée du Mavic et d’un QAV 250. Dédié à la prise de vue aérienne sportive, il servira à tourner des vidéos comme celle qui suit, proposée par la Team Nanoracers 

 


2 comments on “gh4 + gopro, le duo qu’il vous faut ? Racers et UAV.

Laisser un commentaire