Actu Matos, FR

Interview : TomZ sort son châssis, Le Bando Killer


Je connais TomZ depuis de longues années et je l’ai vu voler à de nombreuses reprises. Lorsque j’ai appris qu’il sortait son châssis, je l’ai immédiatement contacté pour lui poser quelques questions sur le Bando Killer, une frame basée sur la solidité et la réparabilité signée Lethal Conception. Vous allez d’ailleurs redécouvrir une vidéo que nous avions filmée à Luna Parc.

Bonjour TomZ ! Première question : pourquoi sors tu ton propre châssis ? Est-ce un besoin personnel ?

Je sors ce Bando killer car je ne trouvais rien sur le marché qui corresponde parfaitement à mes attentes. Je me contentais de compromis. J’ai donc réuni tous les éléments que je cherchais au même endroit.

On remarque immédiatement que le Bando K est un low profile avec la lipo sur la top plate, ce qui revient d’ailleurs à la mode. Était-ce dans ton cahier des charges ?

C’était effectivement un des critères que je désirais. C’est plus pratique qui plus est. Notamment pour décoller.

Les lipos vont être soulagées !

Tu voles habituellement sur des châssis assez simples par rapport auxquels le Bando K est relativement sophistiqué. Pourquoi ce changement ?

Il fallait une frame la plus facile à réparer possible sur le terrain. Dévisser deux vis suffit à changer un bras, idem pour la caméra. Le tout est prévu pour un maximum de solidité.

Deux vis et hop !
Fais Haaaa…

Les piques au bout des bras sont elles des protections moteurs ?

Oui mais pas seulement. Tout le monde ne le remarque pas mais c’est aussi le contour de mon logo. Il est également vrai que ça protège les moteurs.

Concernant le poids de ta frame, 125 grammes environ, avais tu des exigences particulières ?

Je ne suis pas à 15 grammes près car mon style de vol est assez fluide. Je préfère me faufiler dans les trous plutôt qu’enchaîner les figures. En revanche la solidité était le facteur essentiel et j’étais prêt à sacrifier quelques grammes pour gagner de la robustesse. Je me suis pourtant imposé certaines limites car trop de poids fragilise le châssis. 

L’aviez-vous remarqué ?

  • On trouve une petite plate dans la partie arrière du châssis. Elle peut servir à accueillir un VTX ou éventuellement une Runcam Split ou une Caddx Turtle. Ou pourquoi pas un récepteur radio. Bien vu.
  • La partie qui accueille la carte de vol surplombe un espace creux. Cela permet de gagner du poids et de réduire les vibrations.
  • Un petit coussinet vient protéger la Gopro. Enfin j’imagine qu’il est là pour ça…
A droite : une petite plate accueillante
Un pti’ coussinet

En résumé

Il est évident que le Bando Killer a été pensé de A à Z. Facile à réparer sur le terrain, solide et bourré de clins d’œil à son papa. L’esthétique est réussie et le carbone T300 de 5 mm ( bras ) saura résister aux mauvais traitements. On peut dire que cette frame ressemble effectivement à TomZ. Noir et orange, même les couleurs correspondent à celles de sa voiture : une Renault 5 noire avec des petites touches orangées et un logo de renard géant sur le capot !

Lien vers le Bando Killer : ici ( 79.90 euros )

Redécouvrez Luna Park

Avec TomZ, Dunkan Bossion, les Brothers Drone Race, Haya FPV et Christophe de FPV P et ma pomme, nous avions organisé ce weekend mémorable. Autorisations en poche nous avons volé dans ce parc fermé pendant l’hiver.


3 comments on “Interview : TomZ sort son châssis, Le Bando Killer

  1. Merci pour l’interview ! C’est toujours sympa d’avoir des précisions du créateur du châssis, surtout quand il s’agit de l’un des meilleurs pilotes mondiaux de freestyle.

    Sur le fond, le châssis est sympa, mais n’a finalement pas grand chose de différenciant par rapport aux standards du genre. A titre d’exemple, en comparaison d’un rooster de chez armattan ou d’un QAV-R2, je ne vois rien de neuf… Low profil, costaud, bras interchangeables, caméra bien protégée, etc… Il lui reste surtout l’esthétique rigolote et un placement tarifaire intéressant.

    • Tu sais je suis d’accord avec toi globalement. Mais pour répondre à ton analyse je dirai ceci : tout d’abord c’est désormais très difficile d’innover en matière de châssis. Ceci dit le bando killer est vendu pour un usage spécifique . Alors ok rien de nouveau ici mais c’ est pas grave finalement Sans compter que pour u’e fois on a un produit qui ressemble à son papa
      . Et pas une caméra estampillé rotor riot alors qu’elle a rien de spécial

      • Je vois une frame de freestyle, mais l’usage spécifique bando, ça me semble plus être du marketing qu’autre chose. Pourquoi cette frame y serait mieux adaptée qu’un rooster par exemple ? Qu’il n’y ait que deux vis qui tiennent les bras plutôt que 3, c’est pas franchement ce qui va changer la donne (de toute façon, quand tu en viens à casser un bras de 4 ou 5 mm, il y a de fortes chance qu’il y ait de la casse ailleurs et que le retour à l’atelier soit obligatoire…).

        En ce qui concerne l’innovation qui deviendrait de plus en plus difficile, j’ai envie de dire oui et non. Merica a fait récemment un job très intéressant avec le smooth operator par exemple, preuve que l’on peut encore penser différemment.

Laisser un commentaire