News, FR

Les châssis FPV les plus extrêmes !


Le plus génial, le plus solide, le plus original, le plus bizarre ou le mieux pensé. Encore un gros travail de recherche, cette fois pour vous présenter des châssis assez dingues. Tous ceux que vous allez voir ont quelque chose de particulier. Parfois ils ont marqué leur époque et leurs concepts ont été souvent repris, d’autres fois ils sont très innovants mais peu connus. Ou juste totalement marrants. Tous, ils possèdent quelque chose de spécial et sont issus d’une recherche presque fondamentale, marquée par la volonté de faire progresser le monde du FPV. Vous en connaissez peut être quelques uns mais certainement pas tous. Alors profitez en bien, ça se déguste !

Le Shendrones Ichabod

La politique de ce multirotors, c’est le long range et la poursuite de sujets mibiles. Prévu pour une Gopro 6, on remarque immédiatement que ce châssis n’est pas symétrique à l’avant. Pourquoi ? La pièce 3D est faite pour accueillir côte à côte la Gopro et la camera FPV. La première est centrée mais la seconde est déportée sur la droite. Cette frame a été réalisée en collaboration avec Gab707 afin de correspondre à un cahier des charges très précis et pour un usage spécialisé ( voir plus bas ).

Cahier des charges : une machine dédiée à la poursuite de sujets

Si les deux caméras sont placées tellement en avant, c’est pour que les hélices ne viennent jamais obstruer le champs de vison du pilote ou de la Gopro, peu importe l’inclinaison de ces dernières. La lipo 1800 mAh placée à l’autre extrémité vient équilibrer l’Ichabod.

  • Bras fins pour un bon rendement
  • Compatibles 6 pouces
  • Champs de vision FPV + Gopro toujours dégagé, peu importe l’inclinaison
  • Carte de vol non centrée ( même pas grave ! )
  • électronique protégée

Suggestions :

Désolidariser la partie Gopro et FPV aurait permis d’incliner indépendamment les deux cameras. Et donc de filmer avec la Gopro inclinée vers le bas et la caméra FPV inclinée vers l’avant. Dans la configuration actuelle, ce n’est pas possible.

Le gravity, 3 pouces et 5 pouces

La lipo est à moitié intégrée, elle traverse la top plate. Ainsi placée, elle colle au centre de gravité et se trouve au niveau des hélices. C’est l’endroit ou la batterie produit le moins d’inertie. Cela se ressent dans la maniabilité de la machine. La version 3 pouces est composée d’une mainplate fourrée au TPU, une vraie protection contre les vibrations !

Cahier des charges

  • Lipo protégée
  • Électronique sur un seul étage
  • solidité, châssis frestyle
  • TPU anti vibrations
  • Personnalisable à l’achat
  • Taille lipo max sur demande ( évidement de la top plate )

Le Dx200

Ce châssis mérite encore un peu de travail mais il est assez vieux. Sa conception alambiquée cache une vrai bonne idée : l’emplacement de la camera FPV. Au centre de la machine, c’est finalement assez logique si on veut mieux apprécier sa machine. C’est pour cette raison que j’ai mis ce châssis dans la liste.

Le châssis qui louche : spécial 3D

Toujours chez Shendrones et toujours pour un usage particulier, c’est le FPV 3D qui est mis à l’honneur ici. Grâce à la Nerdcam qui permet, si vos lunettes ont une fonction 3D stéréoscopique, de voler en relief sans autre équipement ou modification supplémentaire.

Comment ça marche ? Au prix d’une perte de résolution de 50 %, la caméra envoie deux images au VTX qui les transmet au récepteur des lunettes. Ces dernières les sépare sur les deux écrans et le cerveau fait le reste : on vole en relief. Le concepteur de la Nerdcam qui coute 150 dollars était nerveux de monter son produit sans qu’il soit protégé efficacement. Il a demandé à Shendrones de concevoir une machine capable d’accueillir sa camera FPV 3D. Et voila :

Suggestions

Fournir le sac à vomi ? Plus sérieusement, c’est une magnifique réalisation. Je n’ai jamais volé en 3D, donc je n’ai rien à ajouter. Sauf peut être que l’angle de la Nerdcam n’est pas réglable… Je cherche la petite bête !

Le Fusion Micro FPV 75 mm, 3 pouces

Comment créer un 3 pouces de 114 mm d’entraxe si léger ? En combinant une imprimante 3D, un design particulier et la FC 4S la plus petite du marché : la Femto. Si vous en avez déjà eu une, vous savez que même un soudeur expérimenté aura un peu de mal tant les pads de soudures sont proches. Cette carte est si petite qu’elle n’est pas percée, on ne peut pas la visser. Fusion Imaging a d’ailleurs conçu un support qui la rend plus pratique à installer. Une version du Micro Fusion compatible Piko BLX existe également.

Cahier des charges

  • Compatible 11xx ( 1103 à 1106 )
  • 4S et 3 pouces max
  • Imprimable, monobloc
  • Nano cam et VTX ou combo cam / VTX

Je pense qu’on peut obtenir une machine très légère en utilisant un ESc 4 en 1 au lieu des ESC individuels. Mais rien n’est prévu pour cette solution car l’ESC serait plus grand que le châssis. Sur cette machine, je verrai deux configs :

Pour aller vite ou pour avoir plus de couple

  • 3S 600 mAh, 1106 6000 kv et 3025
  • 4S 600 mAh, 1304 5000 kv et 2.5 pouces 2540 kv

Le design original de cette machine est le fruit d’un concepteur habile qui a dessiné d’autres châssis. Dont celui ci suit que j’apprécie particulièrement :

Le même en version propulsive !

Pas facile de décoller sur les hélices… Mais je suis prêt à faire l’effort !

Lien vers fusion imaging

Le Topacc avec cage de protection pour la lipo

Topacc est une marque badgée Aliexpress. Rien de folichon chez eux mais en fouillant, j’ai trouvé ce modèle qui a la bonne idée d’inclure la lipo dans une cage. On a tous écrasé une ou deux batterie en tombant dessus d’une bonne hauteur. Je trouve que cette option est bien vue. Mais rien d’autres de spécial sur ce modèle n’est à noter.

Le plus léger des 5 pouces FPV ?

L’Amaxinno 5 pouces pèse 34 grammes. Il coute d’ailleurs 34 euros. A ce prix la, pas de fioritures mais juste la place pour la FC, l’ESC 4 en 1 et la camera. Un VTX empilable en 20 mm sera préférable. Ou une FC AIO comme l’Asgard ou la Nox. Il est possible d’obtenir une machine de 160 grammes si on reste raisonnable sur les moteurs ( 2204 ). Ou 23xx si on est carrément ouf.

L’ancêtre de l’Amaxinno : le Screamah !

Lien vers l’amaxinno V2

Le sonic EVO et ses bras en titane

Le titane n’est pas si cher et se négocie entre 4 et 9 euros le kilo selon le cours de la bourse ( dans sa forme brute je pense ). Lorsque j’ai découvert le EVO sonic, j’ai été surpris par son prix assez bas. Il est bien spécifié cependant que les bras ne sont pas en carbone mais bien dans ce métal ultra solide : le titane.

Un châssis de 90 grammes, c’est assez lourd mais si la solidité st vraiment au rendez-vous, why not ? A noter que la FMR avait tenté l’expérience il y a quelques années. Mais la découpe revenait très cher !

Lien vers le EVo sonic

Le AXC Kaeru 190

Quand j’ai vu sa conception, je me suis dit qu’on verrait cette machine partout. Mais ce n’est jamais arrivé. Pourtant ses bras tubulaires en X (ou X allongé selon votre choix à l’achat ) assurent une indéniable solidité et un aérodynamisme évident.

  • Bras hyper résistants
  • Très compact, 195 mm 5 pouces
  • ESC 45 en 1 ou individuels ( dans les bras )
  • Inclinaison Gopro Session 4 ou 5 réglable ( 3 positions )
  • Antenne du VTX protégée et maintenue

Au final, la machine doit peser dans les 300 grammes en 2205. Il existe une version stretched du Kaeru. Je suis très étonné que ce racer polyvalent ne soit pas devenu un classique !

Lien vers le XKC Kaeru 190

Le liberty ducted et l’expérimentation suivante

En 4 et 6 pouces, ce châssis fonctionne comme un Tiny Whoop géant. Ses pièces 3D en entonnoir suppriment les vortex de bouts de pales et canalise le flux d’air. Mais Andy Shen travaille actuellement sur une évolution de ce système, sur la base d’un châssis conventionnel :

Bonus spécial : le drone plateau pour sportif star

Ce châssis, c’est en apparence une bonne blague. Mais c’est un vrai multirotor et une vraie bonne idée. Depuis, des restaurants asiatiques servent des boissons sur des quadricopteres en forme de plateau.

Le châssis le plus solide du monde !?

Des bras de 6 mm, des renforts en alu à l’avant et à l’arrière, des plates bien épaisses et un poids de 110 grammes, soit le double des frames classiques. C’est Transtec qui propose ce tank et je trouve l’idée séduisante.

Conclusion

Du châssis minimaliste qui a lancé la mode des ultra light au Gravity qui optimise l’équilibre du vol en passant par les carénages qui augmentent la poussée, il y beaucoup d’idées intéressantes dans cette liste. Et assez de matière pour un concepteur s’il veut s’aider du travail des autres.


12 comments on “Les châssis FPV les plus extrêmes !

  1. Astroduce

    Salut, je pense que les concepteurs du Shendrones Ichabod on bien réfléchi, on voit que le l’objectif de la camera fpv est dans un trou oblon. Donc elle peut être incliné indépandament de la gopro 😉

  2. I-man

    Esc 45 en 1. Ouah, ça laisse le temps d’en cramer quelques uns !!!
    Blaque à part, ya une autre petite faute de frappe mais j’ai pas retrouvé.
    Sinon, pour le fusion en propultion, si l’on regarde sur le site, avec la batterie dessous, les hélices ne touchent plus. Pas besoin de le lancer à la main .

  3. FPV 67

    Salut Frédéric, sympathique tout ce que tu as déniché ici
    Pour moi je vote pour le AXC Kaeru 190.
    Bras ronds j’aime et certaines idées de renforts sont bien vues.
    Je lui piquerai bien qques pièces pour mes machines perso

Laisser un commentaire