News

Plus bas que terre : L’Islande autrement


Cette vidéo est magnifique. Parfaitement représentative de ce pourquoi je me bats nous nous battons : faire découvrir le vol en immersion et tout ce qu’il peut apporter en termes de découverte, créativité, partage d’expérience… Loin des plans aériens contemplatifs, nous sommes ici

dans l’œil du pilote

Vous êtes en Islande, très loin de chez vous. Avec des amis qui ne pilotent pas. Sans chargeur à disposition, vous n’avez pu emporter que quelques batteries. Impossible de prendre votre temps, pas le droit à la casse, la pression est sur vos épaules car vous voulez ramener un souvenir de ces paysages somptueux. Ce qui vous motive ? Partager. Votre outil ? Un racer. Une caméra volante qui file à vive allure et ne pardonne pas l’approximation. C’est ici et maintenant que votre talent de pilote doit s’exercer et que vous devenez cameraman malgré vous. Et malgré vos appréhensions, vous passerez par

le chas d’une aiguille

WDGFB

A t’il osé ? oui

Gab raconte :

  : C’était un voyage de 11 jours avec des amis, pas beaucoup de temps pour voler. On voyageait léger, je n’ai pris que 9 batteries et pas de chargeur. Il a donc fallu être efficace, visionner la ligne, voler, atterrir. Au final, j’ai quand même réussi à faire 17 vols sur à peu près 14 spots !

En Islande, les paysages où plongent les falaises défilent, notamment sur la Côte sud. La route part sans s’arrêter depuis la montagne jusqu’à la mer.

Pour plusieurs des vols, le quad est à plus de 500 m. Je n’avais pas de système longue distance range en dehors de mon habituel xsr. Il a fallu faire très attention à ne pas perdre le signal ( eh oui quand on va 10 fois plus loin, la puissance du signal diminue d’un facteur 100. Attention aux passages derrière un rocher ! ). Je vous laisse imaginer la fanfare que m’a joué la radio Taranis qui perdait sans arrêt la télémétrie pendant le dive de la grosse chute (  à 1:00 ).

SFH

 La machine mystérieuse

Gab apprécie les châssis Moka et il n’est pas le seul. Ce vol a été réalisé avec un Simplex, futur modèle de la marque. Aucune info, bien que j’ai insisté auprès du concepteur. La configuration est assez typique :

  • Emax RS2205 2300kv,
    aet

    Babyserker, cliquez

  • esc littlebeesLB20A,
  • contrôleur de vol RMRC Dodo
  • Video: Cam HS1177,
  • vtx RMRC cricket 200mw,
  • OSD dogue for Dodo.
  • Antennes Omni Wave fpv Antenne directionelle TrueRC X2-air
  • hélices: DAL 5045 tripale

Vous trouverez son FB ici.

Le simplex

Le simplex

aer

Voici le teaser qui dure une intense minute. A partager sans retenue. Une autre vidéo de ce pilote : l’étrange vol de Gab707

Une minute d’Islande :

Et enfin la vidéo intégrale. J’espère qu’elle marquera le début d’un nouveau courant du vol en immersion : celui de l’utilisation des racers pour tourner des séquences dynamiques comme celle-ci :

Appelons-la Unearthing


5 comments on “Plus bas que terre : L’Islande autrement

  1. Tu disais “Vous êtes en Islande, très loin de chez vous” .. Tu verras ce WE que l’Islande sera bien trop près de chez nous 🙂

    Ce sont des paysages magnifiques, souvent vierges et qui laissent rêveur tout modéliste_FPV que nous sommes !

Laisser un commentaire