News

Les meilleures cartes de vol F3 et F4


Une carte de vol avec bluetooth intégré, ça existe ? Et si non, pourquoi pas ? Qu’est ce qui fait qu’une carte est meilleure qu’une autre ? Ses performances ? En partie, oui. Mais pas tant que ça. La partie hardware ? C’est sûr qu’une F3 permettra de gérer plus de fonctions à la fois. Sa facilité de mise en place et de réglage ? C’est très important. Son logiciel d’exploitation ? C’est primordial. Son firmware ? Capital également. Enfin, l’intégration est un élément important car il permet de créer des FC mini et nano. Vous allez voir que les constructeurs ont opté pour des solutions très différentes. La connectique est aussi un plus comme celle de la Sp Racing et ses nombreux UART. Lumenier et Flyduino sont en tête mais un challenger est venu s’intercaler.

Voyons les cartes du moment en nous focalisant sur les plus adaptées aux racers. On commence du moins bon, mais déjà très bien, au meilleur.

Et au fait, pourquoi la Naze ou la CC3D ne sont elles jamais sorties en F3 ? Voilà une excellente question. À laquelle j’ai une réponse précise : chepa !
Mais j’ai cru lire que les F3 et la Naze n’étaient pas copains. Est ce possible ? J’en doute, mais il ne faut jurer de rien.

Voici un top des meilleures cartes selon moi. Je me suis inspiré d’autres classements mais comme je ne suis pas du même avis, je les ai remaniés. Et enrichis.

J’ai testé la plupart de ces cartes mais je peux pas tout tester non plus, alors commencez pas à me râler dessus ! Si on ne pouvait parler que de ce qu’on connaît, Jean Pierre Pernaud serait au chômage. Les cartes que j’ai essayées sont marquées par un *

Les bonnes idées

Voici les meilleures idées que vous trouverez sur les cartes de la liste :

  • BEC 5 v 1 A intégré
  • Pads de soudure renforcés, plaqués or
  • Connexions moteurs plus pratiques
    , aux quatre coins.
  • Tension plus large acceptée, jusqu’à 6S
  • SPI au lieu du 12C
  • Inverseur Sbus inclus
  • Écran OLED en option ( depuis longtemps )
  • Flashage des ESC via la carte ( sauf tornado F3 et Kiss )
  • Récepteur radio intégré ( 433 Mhz ) sur la Sparky 2.0 ou le GR 18 Graupner
  • Compatibilité Raceflight, le logiciel qui exploite les F4
  • bouton de boot

 

le classement

Une des cartes avec qui tout à commencer :

la KK*

KK20layoutIntéressant de voir comme les technos évoluent… Et reviennent parfois à leurs origines. Sur la SP Racing, vous pourrez ajouter un écran OLED. Sur la KK, il était présent en natif. Et c’était bien pratique ! On pouvait même configurer la machine entièrement et attribuer les voies de la radio, me semble t-il. C’était le bon temps ! Ben nan. C’est plus mieux aujourd’hui ! Mais c’était une bonne carte de vol. Distribuée par Carrefour Heu ! Hobbyking pardon ( Mais c’est pareil ).
Nous allons voir qu’on peut ajouter un écran OLED sur une carte de vol. Avec la SP Racing notamment.

Alors la KK, c’est KK ?  Et bim ! Une première vanne de qualité !

A propos de l’écran OLED, nous verrons que c’est une alternative pratique pour les réglages à la volée.

La CC3D*

qfgvh bVous la connaissez par cœur, on passe vite dessus. Pour ceux qui découvrent, c’est une bonne carte mais très axée sur les UAV. Les machines de prises de vue. Le logiciel est un peu trop compliqué mais possède un atout : le wizard. Calibrer les esc et sa radio est aisé en suivant le pas à pas. On peut très bien avoir une CC3D sur une racer. Mais cette carte à peu évolué et son logiciel original, Open Pilot, est à l’abandon. Remplacé par Libre Pilot qui profite du Wiki de la communauté CC3D.
En revanche, on trouve des mini CC3D et des nano CC3D. Attention…  Deuxième boutade qui déchire : La CC3D, elle est pas encore cessée !

la naze 32*

En parlant de carte qui a peu évolué, la Naze 32 a connu bien des révisions jusqu’à la version 6. Mais pas de changement dePARIS_AIR_32_4085__46818.1414915216.1280.1280 hardware notable, en dehors de la connectique. Exception faite de l’inverseur Sbus intégré. En revanche, la mini naze Paris Sirius air Hero 32 n’a pas qu’un nom à coucher dehors : elle a évolué en même temps que son ainée et est vendue dans une protection qui l’isole des vibrations. Elle est plus chère cependant.

On monte encore d’un cran dans l’humour de luxe : La mini naze, c’est pas nase !

La tornado F3

La Tornado F3, est une Naze like. Elle ressemble à ce que la Naze serait devenue si elle s’était laisser pousser les jambes. Comme sa grande sœur, la Tornado est bon marché. rien de particulier à dire hormis que vous pourrez y souder un Polulu ( régulateur 5 v ).

Moto-moto-2

Son rapport qualité prix est excellent pour une F3 :

  • UARTs indépendants de l’USB pour éviter les conflits quand vous avez des accessoires connectés et que vous branchez la carte au PC.
    Afficher l'image d'origine

    Polulu 5 v 600 mAh. cliquez pour la gamme entière

  • Connexion LED dédiée
  • Vbat filtrée
  • accepte 4 à 6S et un BEC fournit du 5 v 600 mAH en option ( Polulu )
  • circuit intégré multicouche

La SP Racing*

Une connectique sur-développée sur cette carte avec des Molex de partout. Au dessus, en dessous, sur les cotés… Je crois savoir que le créateur de la SP faisait partie de l’équipe qui travaillait sur la Naze. Une mésentente ou un départ volontaire due à la concurrence baseflight / cleanflight ont motivé le concepteur qui créa la SPRacing.
Cette carte fut une des premières F3 et elle existe déjà en version mini. Un peu trop chère sous cette forme puisqu’elle frôle les 50 Zeuros.

L’écran OLED

FLFLF

cliquez pour la demo

qrgSur le diagramme, vous voyez qu’il est facile d’ajouter un écran. Il aura le même rôle que celui de la KK. Plus besoin de PC, de bluetooth, de cordon OTG ou d’OSD.

J’ai rarement vu ce dispositif sur un terrain, sans doute car il ajoute du poids. Mais vous pouvez le brancher et le débrancher en fabricant une rallonge. Cette vidéo vous dévoile les avantages de l’écran OLED, en situation. Cliquez sur l’image pour la vidéo.

sp_racing_pro_f3_anschluss

La SP Racing, elle swingue. Une bonne blague de plus !

20151217162942-1758

la Neuron F4*

De fabrication française, cette carte a des atouts. Je l’avais testée ici et j’avoue qu’elle est simplissime à configurer. Son F4 fut l’un des premiers sur le marché. Les fonctions Gabaritsuivantes sont sympathiques : 

        • Capteur de dernière génération 9 axes (MPU-9250)
        • Processeur de dernière génération STM32F4 avec virgule flottante
        • Câble USB déporté
        • Connexion bluetooth simplifiée
        • gestion du GPS
        • Connexion d’un deuxième satellite via un adaptateur
        • Ne nécessite pas de prise Bind ni de PC pour connecter le satellite

La kiss

Flyduino propose de très bons produits. J’ignore d’où vient la mauvaise réputation des ESC kiss 18 A qui crameraient à tout bout de champs mais c’est à la Kiss FC que nous allons nous intéresser aujourd’hui.
Différente. C’est le moindre des qualificatifs pour décrire l’approche particulière de flyduino et de sa carte de vol. Elle tourne sur un logiciel propriétaire qui n’est pas Open source. Je l’ai sur mon PC et il semble résolument tourné vers les PID. Vous pourrez choisir le profil d’un pilote et l’appliquer à votre machine. Vous profiterez donc de l’expérience des autres pilotes plus aguerris et vous verrez que les PID jouent un très grand rôle dans qzrle pilotage. Une machine finement réglée vous procurera de meilleures sensations et de meilleurs résultats.
Non pas qu’un logiciel propriétaire soit condamnable mais Cleanflight est l’interface la plus connue desAfficher l'image d'origine utilisateurs. En ce sens, la Kiss peut décourager. Pourtant, le logiciel est très simple d’accès comme vous le voyez à droite sur l’image. C’est bien normal puisqu’il est Keep It Super Simple. Notez la présence d’un mode 3D, du One shot 125 et 42

Le One shot 42

Développé par et pour Flyduino, c’est un protocole que l’on peut situer entre le One Shot 125 et le Multi Shot en termes de rapidité. Nous reviendrons sur ces protocoles en détail dans un prochain article.*

Un logiciel simple et efficace ?

Seules les fonctions essentielles sont implémentées dans le logiciel kissFC. Le choix des PID parmi ceux de la communauté est une façon tout sauf super simple de voir les choses et c’est anti pédagogique au possible ! Cela peut-être hasardeux, Je dirais même que ça sert à rien si vous ne tombez pas sur un gars qui ea xactement la même config que la votre, les mêmes lipos etc… Cela peut malgré tout fonctionner.

Pas de flashage des ESc via la FC et pour flasher la carte, vous devrez passer par le boot. Super simple ? Super relou, oui ! Il n’empêche que cette carte est adorée ou détestée mais a un beau succès.

Kiss FC plus ESC 24 A = Télémetrie totale

Je vous parlais ici des meilleurs systèmes d’ESC pour conserver un montage propre. Kiss a conçu une carte dans laquelle enficher les ESC. Ici à droite. en connectant les 24 A, vous obtiendrez :

qdtgfh

  • Les RPM
  • La température des ESC , un par un ( pratique )
  • La consommation

Avec la Kiss, dans l’air tu glisses ! 

F4 ! La sparky 2.0

Une puce F4 pour gérer un maximum de fonctionnalités comme le RTH mais aussi compatible avec les racers. Créée pour l’environnement Taulabs, voici le maiden du pilote testeur qui a effectué ce vol après une séance d’autotune. Il s’agit de la fonction d’aide au réglage des PID.

Récepteur 433 Mhz intégré

sparky2-2_1-600x451_0_0

Cliquez pour découvrir le vol test de l’autotune

Voila qui explique en partie le prix élevé de cette carte ( entre 75 et 85 euros ) mais qui vous permettra de gagner de la place si vous possédez un module 433 Mhz. De ce genre là, à gauche.52392

Compatibilité Raceflight

Cette carte est très polyvalente et pilotera un UAV comme un racer puisque vous pourrez la flasher avec Raceflight. Voici un article sur ce nouveau configurateur dédié aux F4 et qui n’a que peu d’intérêt pour les F3 et encore moins les F1. MAJ 10/2016 : ça évolue de ce côté la !

La Lux*

lumenier-lux-angle

Le mode d’emploi est en lien si vous cliquez sur l’image

Je viens de la mettre à la place de la Naze sur mon 122 et ce pour deux raisons : pour la tester avec des PID de fou et aussi car je me bricole un hexaracer de folie. Et que la Lux ne possède que 4 emplacements pour les ESC. Impossible de la monter sur autre chose qu’un X4 ou un H4. Pas cool. Mais il est vrai que cette carte est très orientée vers les performances pures.

Dotée d’un BEC 5 v 1 A, elle a aussi été conçue pour supprimer les conflits entre le port USB et l’utilisation d’un autre port série. Vous connecterez en USB une Lux avec un OSD sans problème. Appréciable.

Une carte en or

Connectique plaquée or, vous pourrez récupérer les cartes cramées par ceux qui ne sont assez précis dans leurs soudures pour acheter une bague à votre moitié qui râle car vous dépensez tous vos sous dans le FPV. Il faut effectivement un assez bon niveau de soudeur car certains pads de soudure sont très proches. Mon conseil : avec un 60 W maximum, préchauffez le pad un court instant puis approchez le fil. S’il est assez liquide et que vous n’avez pas été trop généreux en quantité d’étain, la tension superficielle empêchera celui ci de déborder. Attention à ne pas trop chauffer la carte ! Tout l’intérêt d’un fer puissant est qu’il chauffe vite et donc moins longtemps les composants.

Protection contre les erreurs de polarité

Carte de vol et récepteur en même temps.

C’est appréciable car cela évite de cramer sa carte par inadvertance. Certains constructeurs proposent d’office cette protection, comme Graupner. Un GR 18 V2 est en préparation à ce propos :

Conclusion

Je pense que la Lux est la meilleure carte parmi celles ci. Elle se pilote via le configurateur Cleanflight qui est le plus adapté aux réglages fins. La Tornado F3 est très bien aussi , tout comme la SP Racing. La Kiss jouit d’un environnement repensé mais un peu trop peut-être. En revanche, elle se connectera facilement à un minimum OSD.

Depuis cet article, la tendance est aux cartes avec PDB et les F3 se généralisent largement.

 


14 comments on “Les meilleures cartes de vol F3 et F4

  1. Steph

    Nickel! Petite correction pour la partie “les bonnes idées” : c’est I2C et non 12C (face au SPI). Une petit sondage serait marrant (bon je sais des sondages y en a déjà plein). Pour ma part c’est “Naze addict” surtout depuis la sortie de Betaflight (mode Homer Simpson devant un donut). Ils pourraient juste faire un truc plus intuitif pour gérer les LED strip.

  2. Steph

    Nickel. Petite correction dans la partie “les bonnes idées” tu parles de bus SPI et 12C : c’est I2C en fait. Sinon un petit sondage serait marrant (oui je sais y en a déjà plein). Perso moi c’est “Naze addict”, surtout depuis Betaflight (mode Homer Simpson devant un donut…)

Laisser un commentaire