Actu Matos, FR

Quels sont les meilleurs bras pour un racer. Découverte du Moka Jadina et du Stryk’X.


Nous sommes très probablement les premiers à avoir reçu des images du Moka Jadina. Mais la véritable info ici, ce n’est pas la primeur de l’exclusivité. Mais plutôt la nouvelle tendance du moment : les bras verticaux sur des châssis de racers. Je vous entends d’ici, chers compatriotes ! Mais c’est pas nouveau ! On a déjà vu des bras similaires ! Vous me direz peut être aussi : Après les bras plats puis les bras ronds, ce sera quoi ? Les bras en triangle ? En losange ? On veut de la vraie nouveauté ! Du jamais vu. Alors les bras verticaux du Moka Jadina et le châssis super ultra light de Made4race, le Stryk’X, devraient vous interpeller. 

Programme présidentiel

Les châssis de racers, c’est un peu comme la politique. On a déjà tout essayé. Vraiment ? Dans ce cas, il est temps de faire un mini résumé de ce que nous avons déjà testé, nous les pilotes. Durant mes multiples essais de différents châssis ces deux dernières années, j’ai tenté : 

  • Les bras ronds.  La meilleure solution aérodynamiquement parlant. Pas d’influence sur aucun des axes. Ni sur le Yaw, le pitch ou le Roll. Ils n’engendrent pas de reprise d’altitude lors des remises à plat. Mais ils posent un problème : celui des fixations. Avec des bras ronds, ce sont les mâchoires qui sont généralement choisies. Et on a constaté que les moteurs glissent ou finissent par fendre les tubes sur lesquels ils sont fixés. Cela peut malgré tout être un avantage si on veut incliner les moteurs. Personne n’a pensé à découper une partie du tube pour y fixer les supports à plat à ma connaissance. Est ce seulement la bonne solution ?

  • Les bras plats. C’est la solution la plus simple, la plus efficace en termes de résistance et la plus facile à mettre en œuvre. Du châssis monocorps aux bras démontables, 95 % de la production en est dotée. D’un point de vue aérodynamique, c’est hélas loin de la perfection. Très loin même. Mais c’est comme tout, il y a les avantages et les défauts. 

  • Les bras fins. Ni plats ni verticaux, c’est une idée intéressante lorsqu’ils sont assez épais. Plus cohérents au niveau de la traînée, presque aussi solides que des bras plats. Ils peuvent être découpés dans une plaque j’imagine, si on veut un monocorps. Mais au prix de grosses pertes de matériaux si on s’y prend mal. On peut aussi les couper à part. C’est un très bon compromis entre le plat et le rond. Cela permet d’atteindre des poids très légers. le record du T190 est battu de 4 grammes ! Car il se trouve que Made4Race a choisi la même motorisation que moi : nous avons tous les deux opté pour des 2500 kv et des bipales. Je vous présente le : 

 Stryk’X de made4race

Grace à de tels bras, on obtient une traînée réduite. Le poids est vraiment bas et le montage bien propre. Les bras sont interchangeables et ne conduisent pas autant les vibrations qu’un châssis monocorps duquel les pièces sont solidaires. Si le pilotage du Stryk’X est similaire à celui du T190, et il y a toutes les chances qu’il le soit puisque les motorisation, la forme et le poids sont identiques, alors je peux vous dire qu’il y a très peu d’inertie. Et Nicolas de M4R semble d’accord avec moi : 

Ouai, tu te barres pas 50 mètres derrière le flag quand tu passes un 180°  ^^

On pourrait même se demander si un poids si faible n’engendre pas d’effets secondaires. On a une sensation d’apesanteur évidente. La machine retombe bien moins vite qu’un racer de 350 grammes. Et elle monte bien plus fort. Mais une 1800 mAh peut arranger ça ! 

  • Les bras verticaux. J’ai pas mal volé avec mon Flyxcopter 150. C’est un peu vieux pour que je m’en souvienne mais il me semble que dans sa version 1306 3100 kv et 4045, ce 155 m’avait épaté par sa puissance en 3S. Depuis, je l’ai monté en 1806 2400 kv mais des 2800 kv seraient plus sympas à mon avis. FlyXcopter m’a fourni un 210 dans le même esprit mais il est resté dans le Sud de la France. Il revient par chez nous actuellement, postalement parlant. A noter que les doubles bras verticaux permettent de monter les ESC bien à l’abri. 

20160418_074725

Toutes ces solutions ont été tentées, effectivement. On ne voit plus de bras tubulaires, ce qui est bien dommage. On constate cependant que la largeur des bras plats diminue en même temps que l’épaisseur augmente. Il reste cependant des solutions plus exotiques, plus difficiles à fabriquer ou plus travaillées dans leurs concepts : 

les autres solutions 

  • les bras moulés. Bien plus ardues et plus chères à créer, les châssis entièrement moulés sont arrivés sur le marché. Nous avons testé le FU RC, pensé pour le gain de vitesse et de puissance grâce à sa forme fluide et ronde. Une faiblesse au niveau des fixations moteurs est à signaler. Une nouvelle version verra probablement le jour. Sinon, une offre spéciale pour les pilotes ayant cassé sera mise en place. 

Ce petit trois pouces, je connais des gars prêts à tout pour l’avoir. Et j’en fais partie. J’ai un doute cependant sur la solidité des bras. D’un autre côté, il doit être très léger et donc moins craindre les chocs. Quoiqu’il en soit, il est magnifiiiique ! Sublime et insupportablement pas en ma possession !  Raaa ! 

  • Les bras avec surface portante. C’est le Saint Graal ! Celui qui arrivera à conserver le comportement d’un racer multirotor mais qui arrivera à placer une surface portante aura tout gagné. Voici une tentative sur une très grosse machine. Pas de vidéo en vol à ma connaissance, dommage ! 

Quelle influence sur le yaw ? Les surfaces portantes sont elles mobiles ? Pourquoi j’en ai pas un dans mon garage ? Autant de questions auxquelles nous n’aurons pas de réponses rapidement. On trouve cette machine chez FCRacing. Elle est de classe 600 au grand minimum ! 

le Moka Jadina

  • Les bras verticaux en X. C’est la dernière innovation de chez Moka. Un exemplaire ira chez Christophe notre nouveau rédacteur. Et moi ? Rien ! Nous sommes pourtant en présence d’une innovation puisqu’on a jamais vu de bras verticaux combinés à une forme en X. Sans parler de l’inclinaison de la platine principale et des supports moteurs : 

Y a de l’idée ! C’est le moins qu’on puisse dire. Difficile de dire sans avoir au moins le châssis en main mais les supports moteurs semblent plutôt solides. Il est évident que Moka a pensé à la solidité. D’autant plus que le concepteur est designer de métier. Voici ce qu’on peut découvrir sur ces photos que nous avons reçu parmi les premiers : 

  1. Les bras verticaux sont épais. Du 3 ou du 4 mm. 
  2. La platine supérieure est inclinée. Entre 15 et 25 degrés peut-être… 
  3. La caméra FPV reste protégée. 
  4. Il y a des parties en métal, surement de l’aluminium. 
  5. Le poids doit être optimisé, assez léger je pense. 

Encore une belle innovation du fabricant nordien. Ça fait pas un pli, je vais me le prendre ! Et tout ceux qui ne jurent que par les bras plats ne pourront pas dire grand chose puisque ce sont bel et bien des bras plats ! Mais dans l’autre sens ! 


16 comments on “Quels sont les meilleurs bras pour un racer. Découverte du Moka Jadina et du Stryk’X.

  1. Adrienne !

    Petite amélioration à apporter à l’appli : les smileys, j’en avais mis mais ils apparaissent pas ; en tout cas c’était pour dire que c’était sur le ton de la plaisanterie, je précise parcequ’à l’écrit ça peut vite être mal interprété. Je t’en voudrais pas mon Fredo mais te connaissant tu l’as compris comme il faut : à la dérision 😉
    Sinon pour les 95C dès que EPS en sors je saute dessus c’est clair, je ne vole qu’avec leurs accus et je pense que leurs 75C doivent bien valoir les rares 95C d’autres marques sur le marché.
    Un 150 ? c’est quoi ça ? xD

  2. Adrien

    Pour les moteurs je suis en 2306-2345kv (Steele), la prochaine fois j’essaierai de me brutaliser pour prendre une 1600 et imagine ça me plaît, je fais quoi de mes 1300 ? tu me les rachète ? parcequ’au final ça sera de ta faute

  3. LaLoke

    J’en profite pour poser une question de petit bras. Je cherche une frame avec des bras fin comme le sav ulx ou la frame raxekraft, est ce que quelqu’un a des noms de frame? J’ai envie de tenté un montage modes range en 5 ou 6 pouces.

  4. Ca cause pas beaucoup sur FPV-passion, est ce parce qu’il fait beau dehors 🙁
    Les articles sont pourtant intéressants, surtout ceux qui partagent les techniques des uns et des autres, dommage, connaitre ce que certains ont testé ou mis en pratique et souvent très instructif ……..
    Sinon joyeuses Pâques 🙂

  5. Adrien

    Bon j’écris trop, y’avait plus de place pour que je finisse mon commentaire, du coup voici la deuxième partie ^^”
    Le Jadina est très joli aussi mais en photo j’ai un doute sur la résistance des supports moteurs, et des bras au niveau des fixations au châssis ; la cam a l’air protégée et j’aime bien que la top plate soit plus longue derrière pour mettre le VTX. Vivement que tu le testes, hâte de voir ce que ça donne. Pour le moment, à mon sens le châssis miracle n’est pas encore là !

    • FPV_67

      Là aussi je m’accorde pour avoir le même avis que toi !
      Je vois dans le Jadina plutôt un effet de mode, mais c’est tout à leur honneur d’avoir essayé d’innover 🙂

  6. Adrien

    Je suis le premier à penser que la légèreté est la clé pour plus de temps de vol, de réactivité, etc… Récemment j’ai racheté des Lipo 1300 mah, j’ai regardé les 1600 mais c’est plus fort que moi : je peux pas rajouter autant de poids, c’est psychologique ^^ je connaissais pas le châssis de M4R et je le trouve vraiment sexy ! Mais quand je vois comment est exposée la cam fpv oO je pense qu’il faut avoir un stock de rechange… et il y a pas mal d’autres châssis qui font ce sacrifice. Ce n’est que mon avis mais même si je gagne 100g je suis pas prêt à risquer les éléments de mon quad de cette façon quelques soient les gains à l’arrivée. Depuis que j’ai commencé le FPV je vole avec mon QAV210, châssis “Old School” si on veut, et les seuls éléments que j’ai changé sont les moteurs car après des centaines de crash les arbres ont du se déformer et ça créait des interférences dans la vidéo, mais ils fonctionnaient quand même ! En fait je n’ai jamais cassé quoi que ce soit, pas même un objectif de cam fpv, le tout est bien protégé dans le châssis et ce n’est pas un sandwich d’électronique, ça respire ! Y’a de la place !
    La légèreté je suis pour à 100% mais pas au détriment de la durabilité du châssis ou de ses composants.

  7. Perso, un peu comme toi Fred je préfère les bras ronds pour y loger les ESC et garder un aérodynamisme qqsoit la position.
    Les bras plats, lorsque tu es incliné en avant et que tu voles vite, créent une poussée vers le bas et s’opposent à l’avancement ce que tu compenses par plus de poussée => consommation.
    Dans le cas de bras “verticaux” ceux-ci inclinés en avant créent une poussée plutôt vers le haut, soit même de la portance, est-ce que c’est là un but recherché ? Pourquoi pas, la seule chose qui me dérange ce sont les moteurs montés en parte à faux 🙁 là mécaniquement c’est un peu lourd et complexe à mon sens; non ?

Laisser un commentaire