Test, FR

Un mini racer pour débuter le FPV RACING ou pour s’entraîner : le Dart 98 


Fini le temps où je devais suivre les copains pour qu’ils m’amènent voler avec eux ! J’ai d’ailleurs toujours trouvé ça ennuyant d’être dépendant des pilotes ayant le permis de conduire pour dénicher un spot de vol sympa et légal.

J’ai donc décidé de m’équiper de petites machines et de batteries à gogo. Si j’ai d’abord craint de ne pas retrouver les sensations d’un 5 pouces, j’ai immédiatement changé d’avis après le premier vol de mon Dart 98 et de mes autres mini racers. Enfin, je pouvais voler à l’envi. De rarement à… tous les jours  ! Et avec une bonne réserve de puissance sous les manches.

Avant de sortir un test de machine ou de matériel, je vole longtemps avec. Je pratique le Dart 98 tous les soirs depuis deux mois. Je le connais donc très bien. Et je l’ai comparé à deux compétiteurs avec lesquels je vole également quotidiennement :

  • Un 96 mm en 1104 6500 kv 2S / 3S et 2435
  • Un 110 mm en 1106 6000 kv 3S et 3020

Une motorisation dédiée aux moins de 130 mm

Un petit bébé va bientôt arriver et sera en 1304 4000 kv 3 / 4S. Mais voyons déjà le Dart et sa motorisation en détails, car elle a été spécialement conçue par Emax pour les petits châssis :

  • Des 1104 en 5250 kv
  • Des hélices propriétaires 2345 avec une large surface de pâle, impossible de choisir d’autres hélices à moins de bricoler un peu.

L’électronique choisie par Drone FPV Racer est comme toujours constituée du fin du fin :

  • FC micro Lumenier 3s max
  • Esc 10 A 4 en 1 3s max
  • RX furious lr1000

Châssis et impression 3D

  • Bras baguettes
  • Impression avec inclinaison modifiable de la caméra 

Le châssis est une simple croix épurée. D’un poids minimum, les bras baguette sont résistants mais j’avoue que j’en ai déjà cassé un. Le tarif d’un châssis de remplacement est de 14.90 E. Il existe également un kit avec les impressions 3D, le châssis et la partie FPV à alimenter en 5 v. Très pratique.

Fpv

  • Combo caméra / vtx puissance réglable
  • Osd betaflight possible
  • Antenne 5.8 ghz filaire

La conception de la partie FPV est fort bien pensée 💭, le choix de l’angle permet de s’adresser à tous les pilotes et la marge de progression est proportionnelle à l’inclinaison que vous choisirez ainsi qu’au spot de vol. On voit finalement assez rarement des impressions 3d combinées à des vis et écrous permettant un mouvement mécanique.

Il suffira donc d’une clé pour régler l’angle. Simple et efficace. Mais j’aimerais faire un point sur tous les mini RX que j’ai testé car il y a des choses à dire.

Les mini récepteurs 8 voies, que choisir ?

Sur une si petite machine, on pense immédiatement à monter un récepteur de toute petite taille. Mais il se trouve que je vole dans un endroit totalement pourri d’ondes de toutes sortes. Et j’ai opté pour ce récepteur ( à l’image ) qui équipe les machines brushed. Dans les premiers temps, il a très bien fonctionné. Mais au bout de quelques jours, les failsafes  ( coupures radio ) ont commencé. Impossible de voler au delà de 30 mètres. Je l’ai donc changé pour un neuf du même modèle : Pareil.

Sur une autre machine, j’ai installé un mini récepteur 8 voies quelconque différent et de type Park flyer ( 300 m de portée max ). Pareil, coupures après quelques dizaine de mètres de distance. J’ai aussi tenté le LR 1000 de Furious FPV, bien mieux mais pas aussi bien que le XM+.

Finalement, sur toutes mes machines j’ai monté des XM+ qui sont de la même taille que les mini RX et depuis : plus aucun problèmes. CECI DIT, je soupçonne mon module xjt Frsky de fatiguer un peu. Mais je remarque que les xm sont plus efficaces, même dans le cas d’une mauvaise réception.

Ajouter un osd sur un combo caméra vtx

C’est très facile à faire mais il faut identifier la broche qui envoie le signal vidéo de la caméra au vtx. Il ne faut pas se tromper car le 5v passe aussi par une broche. Or il faut couper celle qui transmet le signal vidéo. Il ne reste alors qu’à souder le vidéo in et out soit en enlevant la broche et en y connectant des fils, soit en coupant puis en ôtant le plastique au fer à souder pour laisser de quoi souder les câbles V in et V out.

Les motorisations que j’ai testées

En plus de la motorisation d’origine, j’ai essayé

  • des 1104 6500 kv
  • des EMAX 1104 5250 kv et leurs 2345 propriétaires
  • et des 1106 6000 kv.

Idem pour les hélices, j’ai testé :

Les plus adaptées : les 2435 Racerstar, Furious fpv

Les alternatives : les 1935 à large surface de pâle

  • Les Gemfan 4 x 1935 : pas mal du tout !!

    Gemfan 2035

  • Les tripales 2030 Iflight , je m’attendais à pas bon et c’est plutôt bien finalement.
  • Les mêmes en version dys , idem

Verdict : si les 2435 sont les meilleures, il faut éviter les Furious qui cassent là où les Racerstar plient mais sont repositionnables. Elles sont identiques.

Pas mal mais propwash maximum !

J’avoue aussi que les DYS sont bien mieux que je l’imaginais en voyant que c’était des 2035 et pas des 2435. Les pentapales Racerstar 2035, quant à elles, n’apportent pas grand chose je trouve. 

Verdict hélices

Tant que vous avez assez de place, il faut absolument privilégier la longueur à la surface de pales. 1 mm de plus en longueur apporte beaucoup plus de gain que des pales plus courtes mais plus larges. Les petites hélices consomment plus et si vous avez la possibilité de passer des 24xx au lieu de 20xx, il faut le faire. Cela se ressentira au niveau du pilotage qui sera plus fluide.

J’ai aussi tenté les 2535 RotorX en version quadripales, c’était pas mal du tout mais très fragile et assez cher.

Mais c’est quoi le propwash ??

Lors d’une remise de gaz violente ou d’une descente verticale rapide, les hélices stagnent un moment dans les turbulences qu’elles engendrent elles mêmes. Cela provoque des secousses et le multirotor est un peu remué sur les axes du roulis et du tangage.

Absolument toutes ses petites hélices engendrent du propwash. Si les pid du Dart sont parfaits, j’ai toujours du propwash. Avec toutes les hélices essayées !! Alors oui, on peut vivre avec du propwash mais je pense qu’il est possible de s’en débarrasser. Ce sera l’objectif de mes prochaines recherches car ce symptôme semble beaucoup toucher les machines au format 96 / 110.

Les 2345, spécialement conçues pour les Emax 1104 5250 kv

Ce couple moteur / hélices, vous ne pourrez pas lui échapper si vous achetez un Dart 98 ou un Babyhawk ou encore un ensemble Femto, 1104 et hélices. Les perçages de ces moteurs sont propriétaires et ne permettent pas de monter d’autres hélices. A moins qu’elles aient un trou assez étroit pour tenir sans vis. C’est d’ailleurs ainsi que j’ai pu testé les 2035. Mais l’avantage de ce couple Emax est que le résultat est très bon.

Verdict motorisation

Sur ce format poids / dimensions / hélices et moteurs, les différences sont assez peu sensibles finalement entre les configurations suivantes. Je laisse le format 1106 6000 kv et 3020 à part car il nécessite un châssis 110. Mais les 1104 et les 500 kv de différence entre les 6500 et 2435 et les 5250 et 2345 ne se sentent pas énormément. Je peux vous l’assurer car ce sont de longues heures de vol que j’ai accumulées. Il faudra d’ailleurs revenir plus tard sur le sujet.

En conclusion : entre des 1104 5250 kv / 2345 et des 1104 6500 kv / 2435, la différence est sensible au niveau des hélices surtout, c’est à dire que les sensations sont pl. En revanche, la puissance est quasiment similaire. Je ne saurai pas reconnaître à l’aveugle les deux setup. 

Notation détaillée

Cette fois, j’ai décidé de noter chaque partie du dart. Le FPV, la motorisation et surtout le plaisir… Ce sera beaucoup plus clair pour tous.
Voici donc ma notation :

  1. LA PARTIE FPV. Réglable de 25 à 200 mW et bien que cette dernière puissance soit illégale, je donne une note en rapport avec la récente sortie de la

    note du FPV

    micro Runcam. Le seul défaut étant le très grand angle du combo caméra / VTX. Perso je m’y suis forcément habitué après autant d’heures de vol. Mais je me suis également déshabitué des angles de vue classiques. Notez bien qu’un VTX03 et qu’une micro Runcam vous permettront de voler comme avec un 5 pouces !! Mais il faudra trouver une place pour l’émetteur vidéo. Bonne surprise 😲, ce dernier est réglable de 25 mW à 200 mW sur le Dart 98.

  2. note de la motorisation

    LA MOTORISATION : j’ai volé et revolé avec des 1104 6500 kv et des 2435 puis les Emax 1104 5250 et les 2345. Je donnerai un petit plus ➕ aux hélices plus longues mais côté puissance ces sont les Emax qui l’emportent. Impossible d’obtenir le meilleur des deux en montant les 2435 sur les Emax puisque les moteurs et hélices ont des perçages propriétaires. PAS COOL !! On aurait eu le truc ultime.

  3. LE PLAISIR ET LE FUN / Rien à dire, ça se pilote très facilement. Top moumoute !! Mais attention, ça file vite !!!

note plaisir de pilotage

2S ou 3S, quelles lipos pour un 98 ?

La encore, j’ai testé pas mal de batteries :

  • Les Optipower 500 mAh 3S
  • Les Eps 2 et 3S 75 C
  • Des bangood 3S 550 mAh
  • Des Dynogy 75 C
  • Des LIHV 3S Paragon UAV 80 C

Les meilleures sont les Dynogy et les EPS. Les Paragon sont autant des 80 C que moi je suis la reine d’Angleterre. Mais la tension ⚡ légèrement supérieure est appréciable. Elles chauffent cependant autant que les Optipower qui sont des 30 C et c’est illogique.

Il est parfaitement possible de voler en 2S avec le Dart. On conserve une bonne marge de puissance commune avec le 3S mais il faut monter plus haut dans les gaz. Pour de l’indoor c’est juste parfait.

Conclusion sur le Dart 98

Ho Hisse !

Cette petite machine ne vous décevra en aucun cas. Je vous recommande de l’acheter montée pour 269.90 euros si vous êtes débutant ou si vous redoutez les montages. Mais le niveau de difficulté de ce dernier n’est pas hors de portée. Si vous décidez d’acquérir le kit fpv / châssis, vous serez libre de monter des 1104 6500 kv et des 2435 qui sont un chouilla meilleurs à mon goût.

Bref, le Dart 98 est une vraie réussite et son inclinaison de camera réglable est un atout indéniable. Sa disponibilité rapide également. Si vous avez des soucis de PID, contactez moi je vous enverrai mon dump. Pour acheter ce nano racer au top, cliquez sur la photo ci dessous.

Version nationale !


10 comments on “Un mini racer pour débuter le FPV RACING ou pour s’entraîner : le Dart 98 

  1. ElVincent

    dans l’article tu précises que tu as utilisé Les Eps 2 et 3S 75 C. mais quelle ampérage ? vu qu’il est préconisé 200 à 500mah …et que j’ai en stock des EPS 2 et 3S 75C mais de 610mah…je m’interroge si je dois racheter des lipo et si oui lesquelles… merci à toi 🙂

  2. Philippe

    Bonjour, merci pour cet article qui m’a convaincu d’acheter le kit !!! Je vais le monter avec des DYS 1104 6500KV et des hélices en 2435. Pourriez-vous m’envoyer un screenshot de vos PIDS pour ce drone ? (j’ai toujours du mal avec ces réglages …) D’avance merci . Philippe

  3. Indy

    Très sympa cet article qui contient plein d’infos intéressantes…
    Perso je préfère les configurations 110mm qui permettent de faire passer des props 3020, comme tu l’expliques fort bien, le rendement est meilleurs en favorisant la longueur plutôt que la surface.
    C’est lesquels de 1106 6000kv?

Laisser un commentaire