Test, FR

Momo Racer présente : Le EACHINE UK65 1s, du fun dans le salon !


En complément de cette vidéo découverte, voici un test afin d’en savoir un peu plus sur ce tiny racer 1s brushless : le UK 65. Je précise que c’est mon deuxième whoop, le premier étant le BEEBEE 66 LITE. Si j’ai décidé de revenir à la charge, c’est car je ne fus pas conquis par les racers Tiny Whoop brushless 1S. Lors de ma tentative de février 2018, je n’étais pas prêt. Étant un fan ultime de racer 3 pouces ultra light, je fus surpris du manque de peps en bas régime des nanos. J’avais beaucoup de difficultés pour maintenir la bête dans l’axe dans les courbes sinueuses d’une maison par exemple. J’aurais du faire la modification de la courbe des gaz préconisée par Fred ! Heureusement, j’ai depuis testé un autre modèle et j’ai apprécié la motorisation 1S pour ce qu’elle propose à la base : voler vite dans le salon.

Second try

Tenace et curieux, j’ai donc tenté ma chance à nouveau avec cet UK65 à moins de 70 € ( si on possède déjà l’équipement attenant comme les lipos, chargeurs et autres ). Tout comme son prix, ce UK65 est riquiqui. Et il ne dénote pas au milieu de mon matos rouge et noir.

Une fois le bind avec ma Taranis X-LITE effectué, j’ai pu faire mes premiers vols avec ce petit joujou. Si j’ai eu un peu de mal au départ avec le côté poussif au démarrage, je me suis vite pris au jeu. À noter que la config tourne sous beta flight 3.4 d’origine, en 8k / 2k. Une prochaine mise à jour du firmware permettra de monter la boucle des pids selon la documentation fournie.

Le tournevis fourni, un petit cruciforme, permet de démonter la canopy et d’accéder au bouton bind

J’ai donc rapidement pris du plaisir avec ce petit bolide d’intérieur sans avoir à toucher ni aux réglages, ni aux pids, ni aux rates. Bien que modifier la course des gaz ferait gagner en précision, avec une course plus exploitable, j’ai essayé de maîtriser l’engin en volant toujours au moins à 1/3 de la course du stick. C’est ce qu’il faut pour arracher le UK65 à la gravité et il ne faut jamais descendre sous cette valeur. C’est un coup à prendre. J’ai préféré m’y habituer pendant l’espace d’une petite dizaine de jours afin de m’amuser à la maison avec cette petite machine au grand capital sympathie. Au final, ce whoop ne manque de charme ! Perso, je suis conquis par le look digne d’une Mini cooper.

Une version aux couleurs françaises existe mais je préfère ce modèle Royaume Uni, qui sied à merveille sur ce petit châssis. C’est très subjectif, j’en conviens.

22g ! On est vraiment dans le super light avec cet UK65

Lipo LIHV recommandée

La lipo 1s LIHV préconisée par la marque pèse 6.70 g et propose un taux de décharge honorable pour la catégorie, soit 40 / 80 C. Le poids total est de 28.46 g. Pas de quoi renverser l’étagère du salon.

Un châssis en plastique, mieux que celui du Snapper 7 en alu ?

Pas très solide, j’ai du le renforcer. Il a aussi fallu réparer la lipo dont un fil s’est dessoudé. Si je devais choisir une matière entre les deux, j’opterais pour… le carbone ! Le plastique casse mais se recolle, l’alu se tord mais se replie mais le carbone ne casse presque jamais sur les nanos racers ultra légers. Il est cependant plus difficile à réparer.

Motorisation et combo FPV


Les moteurs SE0603 19000K font partie de la mise à jour du modèle cousin : l’UrUAV UR65, de conception très proche. C’est pratique, ils se branchent directement sur la Racerstar Crazybee F3, une carte tout en un avec ESC et récepteur radio. Ces moteurs conviennent très bien pour cette configuration 1S et hélices tripales de 31mm. Le combo AIO VTX / caméra fait lui aussi le job, de jour comme de nuit, mais sans égaler la EOS2 de CADDX.

Deux leds rouges et blanches directement sur la fc, c’est sympa.

Une pointe de colle chaude permet de mieux caler la lipo, particulièrement en cas de de crash.

Crash Test

Un gros crash et c’est probablement un ou plusieurs morceaux du châssis qui s’arracher ont. Tout se répare assez rapidement avec de la colle chaude sans trop de répercussion sur le poids global. Ça ne fera pas de mal en tout cas d’ajouter une goutte par ci par là. Les protections d’hélice sont utiles mais attention de ne pas faire frotter les hélices très proches du plastique.

Le pistolet à colle chaude fait partie du matériel à avoir à portée de main. Avec l’assurance, on pousse l’UK65 toujours un peu plus loin. Alors autant se préparer à réparer sur le terrain.

Indoor et Outdoor ?

Voler en extérieur est possible, sans vent bien entendu, mais c’est dans un environnement confiné que le UK65 sera le plus agréable à piloter. Le voici à côté du KAIDJU, l’ultralight 3 pouces de 139mm. Les deux philosophies sont différentes et complémentaires. Entre les deux formats, on trouve des intermédiaires : le deux pouces light ou le woop 2s, le nouveau nano en vogue. Je prépare d’ailleurs l’essai du Mobula 7, une bonne surprise. Je n’en dirais pas plus ici, rendez-vous sur à la fin du mois d’octobre pour l’article complet.

Conclusion : 1S ou 2S, il faut choisir

Je suis très content de ce petit UK65 qui permet de piloter en accro dans un espace confiné sans réglage spécifique. Je me suis habitué au fait de maintenir le throttle à un certain niveau pour ne pas s’écraser au sol. ( Modifier la courbe des gaz est une autre solution ). Une fois cette notion acquise, le comportement en vol est plutôt sympa et on se plait à peaufiner ses trajectoires comme sur un “vrai” racer. Au moins, on a pas peur pour le vase sur la table du salon, le UK65 rebondirait dessus sans causer de dégât.

La difficulté consiste à passer ensuite sur un racer plus réactif. Que ce soit un deux pouces ou un trois pouces comme le Kaidju. Les repères habituels sont un peu faussés avec le UK65, qui demande un pilotage particulier.

Pas de freestyle avec cet UK65, il n’est pas fait pour ça. Il est capable de réaliser un power loop mais attention, il faudra sérieusement anticiper la reprise. Peu adapté à ce type de vol, il se prête très bien à de la petite arsouille technique en intérieur.

C’est donc un format intéressant mais qui risque de souffrir de l’arrivée de la nouvelle génération de woop 2S comme le BETA 65X ou encore du dernier Happymodel qui sera bientôt en test ici.

ESSAI VIDEO du UK65 par MOMO RACER

 

 

Liens

Eachine groupe

Eachine page officielle

UK65 Banggood

Eachine boutique

 

 

 


8 comments on “Momo Racer présente : Le EACHINE UK65 1s, du fun dans le salon !

  1. FPV 67

    Attention, il semblerait à lire différents sites qu’il y ait de grosses disparités de qualité lors de la livraison de ces machines via BG. Et que le support clients n’est pas assuré. Conseil, payez via Paypal pour limiter la casse au cas où.
    Pour ma part, 2mn de vol c’est Bof ⛔

  2. CriTof

    Suite et fin:
    J’ai rajouté (pads dispos sur FC) un buzzer. Trop précieux dans le jardin ou planqué derrière un meuble :-))
    Mais attention, travail d’horloger chirurgien ! Parkinson et fer de couvreur zingueur proscris !

  3. CriTof

    Merci pour ce test/ retour de vols.
    Je te rejoint sur la prise en main pas facile de la gestion des gaz et dans l’ensemble, sur le temps de vol de 2mn. C’est…court….
    Mais son point faible c’est sa frame !! Et là on peu facilement incriminer l’adjonction des colorants/peintures qui rendent cette frame “cassante”. J’ai du donc moi aussi investir en remplacement, par celle du URUAV 65 basique (shop BG) et c’est carrément plus probant sur sa souplesse, donc de robustesse !
    Bon vol.

  4. Salut les gars, le chassis est fragile en effet, comme le MOBULA 7, pour moi, ça se vaut, par contre, c’est pas du tout la même poussée 🙂 je les ai “reparé” tous les 2 à la colle chaude plus scotcher de type gaffer, après, il y a mieux que la colle chaude, mais ça l’avantage de prendre tout de suite et je n’ai pas noté de surplus de poids, tout en améliorant la solidité (jusqu’à un certain point). 2min d’autonomie environ sur le mien également.

  5. onclefly

    C’est le plus jolie de mes Tony whoop 65 et je l’adore, dommage que la frame soit fragile. Mais en 1S et 65mm il va être dur à battre, vu les performances.

  6. Saow

    Ouais il est sympa ce Tiny ! Tu voles combien de temps ? Souvent autour de 2 minutes de mon côté, je ne sais pas si c’est à cause des températures hivernales. Pour quelques euros plus besoin de réparer le châssis : je l’ai remplacé par un châssis de Beta 65 Pro, bcp plus solide !

Laisser un commentaire