News, FR

RS 200 : Carbone et alu : dogme ou sacrilège ? 


Quand les châssis ne rétrécissent pas, ils maigrissent. De plus de 100 grammes au départ, les 5 pouces nus pèsent désormais moins d’une centaine de grammes. Une limite symbolique a été allègrement franchie. Affinage des bras, composants tout en un, carbone de meilleure qualité… Et je peux vous dire que le mariage des matériaux à de beaux jours devant lui. Quoiqu’il en soit, pour faire avancer les choses il faut prendre des risques. Le but visé dans l’avenir ? Moins de 40 grammes. Les châssis seront alors consommables. Mais nous n’en sommes pas encore là.  Alexandre et Philou, le boss et le concepteur, ont simplement voulu alléger leur modèle au maximum. 

Le RS 200 est le nouveau racer Zigogne spécialement dédié à la course. Sa visserie titane et ses bras hyper fins sont loin d’être ses atouts principaux. Zigogne a innové et a osé détrôner le sacro saint carbone. En le mariant avec de l’aluminium usiné ! Alors, dogme ou sacrilège ? 

Du support caméra à l’arceau cage

capture

Phase 1

Phase 2

Le fameux support camera en alu avait beaucoup fait parler à sa sortie. RMRC en avait conçu un presque semblable, à la même époque. Il n’est pas rare que plusieurs personnes aient la même idée. Mais cette fois, personne n’a pensé à ça : prolonger le support caméra jusqu’à reprendre l’arrière du châssis. En créant un arceau composite bipoint ( genre ! Arceau composite bipoint monodirectionnel isotrope… je commence à me la péter moi aussi ! ).

Belle idée, c’est certain. Armattan y a également pensé sur leur nouveau chameleon mais ils n’ont pas poussé le concept aussi loin. 

La camera n’est plus seulement soutenue par le support. C’est le support qui devient la platine supérieure du châssis. Une plaque de carbone vient s’intercaler entre les deux barres.

Armattan a également fait fort de son coté. Sur le proto du Chameleon, on trouve de l’alu à l’avant et à l’arrière du châssis. Derrière, il sarmattan-chameleon-prototype-youtube-mozilla-firefox_2016-11-22_14-51-33ert à remplacer les entretoises et à maintenir le VTX par l’antenne. Devant, il protège la camera et fonctionarmattan-chameleon-prototype-youtube-mozilla-firefox_2016-11-22_14-50-07ne comme une mâchoire. Si j’ai bien compris, on peut régler l’inclinaison de la gopro session en parallèle de celle de la caméra FPV. Bien vu, c’est le cas de le dire.

 Vous l’aurez compris, le point commun entre ces châssis c’est l’alliance du carbone et de l’aluminium. Je vous rassure tout de suite, c’est le seul. L’utilisation des matériaux est complétement différente.  Aucun des deux ne s’est inspiré de l’autre et le RS 200 est dans les tuyaux depuis quelques mois.

catégorie super léger

395 grammes avec une lipo 1300 mAh 60 C. Sans PDB, avec une kombini et des esc zigogne 4 en 1. J’ai pesé ce matin. Avec hélices tripales 5 pouces. 

On est vraiment dans du super léger. C’est d’ailleurs la dernière tendance. Cela permet de monter dans les kv puisque les machines légères sont à privilégier lorsqu’on choisit par exemple des 2750 kv. Voici justement le matériel que j’ai choisi :

configuration pour machine très légère

  • SE 2205 2750 kv
    Zigogne ESC 20A BLHELI S BB2 4in1

    4 en 1 Zigogne

  • bipales 5045
  • ESC 4 en 1 Zigogne
  • Kombini
  • Camera Foxeer
  • VTX

J’ai hésité entre ces moteurs et les F40 mais j’espère avec cette config conserver une bonne allonge et un couple important. Les bipales sont les meilleures hélices pour exploiter les hauts kv. Et personne ne me convaincra du contraire ! Mais peu importe, chacun à son opinion.

avec les F40

avec les F40

Trop fragile ?

20161122_074936J’avoue qu’en recevant le RS 200, j’ai eu peur. L’habitude des bras épais et larges et des châssis plus massifs sans doute. Mais plusieurs team pilot volent avec cette machine et pour le moment seuls deux bras ont été cassés. Ils se changent rapidement et ne seront pas trop chers.

 En fait je suis certain que la cage en alu est très solide, il existe une vidéo dans laquelle le monsieur d’armattan frappe au marteau sur les barres. Pas trop de dégâts. 

En revanche, les bras m’inquiètent plus mais ils sont en 3 mm tout de même. J’ai prévu des protections en flex pour les moteurs. Les quatre bras se changent vite de toute façon. Une dernière chose à ce propos, il est difficile de se faire un avis sans avoir la bête entre les mains. Et maintenant que je l’ai, je suis passé de l’inquiétude à l’assurance. Reste le baptême du feu qui sera le véritable verdict. Jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas été déçu par les Zigogne. J’ai cependant hâte de voler avec et je parie que les pilotes pros ne resteront pas indifférents à l’argument ultime : le poids du châssis, 70 grammes nu.

Esthétisme 

On retrouve un peu moins la patte de Philou sur le RS que sur un Racebolt. Mais on reconnaît le design malgré tout. C’est le style racing avant tout. C’est surtout une conception prévue pour la course et la performance.

Il y a fort à parier que ce châssis va plaire et va marquer les esprits. En tout cas, il ne laissera personne indifférent. Je vais l’essayer dès que possible mais ça commence à être chaud pour voler. Tous les soirs, il fait nuit !! Et ça dure depuis des années. Je vais me débrouiller, croyez moi.

photos

20161122_073452 sryeituh 20161122_074814 20161122_074550 20161122_073500


12 comments on “RS 200 : Carbone et alu : dogme ou sacrilège ? 

  1. Un QAV-X pèse 72g nu. On est donc dans le même ordre de grandeur. Mais sur le RS200, les bras font un peu peur. D’autant plus que leur largeur est variable, ce qui risque d’induire des points de fragilisation…

    L’esthétique est très réussie par contre, l’alu apporte une touche sympa.

  2. Vous vous rappelez ce que j’ai dis il y qq jours ??
    “” Pour la performance,le seul débat reste le poids, pour notre portefeuille c’est le coût, pour la pratique c’est la solidité.. Ce triangle ne peut pas être comprimé à l’infini et c’est vers le bon compromis qu’il faut tendre.
    Perso je pense que nos machines sont encore trop lourdes car trop costauds..le pilotage gagnant en assurance…Les machines peuvent s’ alléger !

    J’ai pas vérifié cela : “” Et bien sûr si plus léger, donc moins de matière, le prix sera plus light lui aussi
    Condition sine qua none ….”” Et ici cela semble être le cas dans la lignée Zigogne

    Donc Alex et son équipe m’ont entendu … Le concept d’arceau est top, simplifier le nombre de pièces et un progrès . Pour changer les bras, j’ai ma petite idée, je recherche des connecteurs 3points de puissance ce qui permettrait de laisser toute l’électronique au centre de la machine et d’avoir des bras en spare avec juste dessus le moteur et sa connectique 3points vers les ESC.. le tout échangeable en course si casse il devait y avoir 🙁
    Un petit blindage à la masse des 3 fils moteurs ajouterai une protection contre les parasites .. A suivre ..

    PS : Alex tu nous applique le concept de cage alu sur ton nouveau ZIGOGNE – FUTURA 130 ??? Merci 🙂 🙂

Laisser un commentaire