Test, FR

Snapper 7, le test, les mods indispensables et un p’ti comparatif


Ce nano brushless type Tiny Whoop est très sympa mais la première série a un défaut sur certains modèles. Il est fort possible, si vous avez acheté ce produit, que vous en soyez victime. En effet, la liaison FPV est très mauvaise sur certains exemplaires. Après un petit diagnostic, j’ai trouvé l’origine de la panne et comment la réparer. Profitons-en pour tester cette machine alimentée en 3.7 v et voir si elle mérite son surnom de Ferrari des Tiny. Une comparaison avec ce que je pense être la référence du genre s’impose : le BAT 100. Le Snapper 7 est il mieux ? Ou comparer les deux machines est il inutile tant elles sont prévues pour des usages différents ? Verdict grâce à la boutique Hobbygaga qui nous a envoyé ce Snapper 1S 0703 19000 kv vendu à un prix très attractif :

Snapper 7, modification primordiale numéro 1

L’exemplaire fourni par Hobbygaga présentait le même défaut que celui envoyé chez Droneez ( une salle de vol dont nous reparlerons bientôt). Le FPV ne fonctionne plus dès qu’on bouge la machine. J’ai d’abord cru à un faux contact mais après vérification des soudures, le problème ne venait pas de là. En posant simplement mes doigts sur l’antenne, je perdais l’image et un écran plein de neige apparaissait. Voici pourquoi : le câble coaxial touchait à peine la soudure. Illustration :

Câble coaxial correctement soudé :

Câble coaxial du Snapper 7 sur la mauvaise série :

Le câble frôlait à peine la soudure et à la moindre pression le contact était rompu

Il suffisait de toucher l’antenne et le contact ne se faisait plus tellement la soudure était faible. Une simple pression désaxait le câble et le contact ne se faisait plus. Inutile de dire qu’en mettant les gaz, le résultat était le même. J’ai ressoudé et tout marche parfaitement. On peut désormais secouer le Snapper dans tous les sens, la liaison reste bonne.

Modification numéro 2 : compenser le manque de puissance

D’origine, les machines 1S manquent de puissance dans le sens où il faudra toujours anticiper si vous êtes trop proche du sol. Il n’y a pas assez de reprise pour récupérer après un retournement s’il est fait à 1 ou 2 m du sol. Comme avec le Bat 100 , il existe une solution simple et efficace : modifier la courbe des gaz. Personnellement, c’est une chose que je n’aime pas faire car je préfère garder une courbe totalement linéaire. Ici, il faut vraiment changer les valeur de façon à ne plus avoir ce problème de manque de reprise. C’est très simple, voici les valeurs à modifier dans l’onglet PID :

Résultat après modif de la courbe des gaz

On a l’impression de voler sur une machine totalement différente. Plus besoin de pousser le stick des gaz jusqu’à 50% pour décoller, ça démarre bien plus tôt. Après une figure renversée, il est plus aisé de récupérer de la puissance. Mais prenez garde dans ce cas à voler à 4 m du sol au moins. Tentez aussi les rase mottes, c’est le plus drôle !

Le Bat 100 : mieux à l’extérieur du dehors

Les vols en extérieur ne lui font pas peur. Et en ajoutant des protections d’hélices, il s’adapte au vol indoor. Ses moteurs 0705 et ses hélices de type Hubsan, largement répandues dans le commerce, sont un autre atout.

Le Snapper 7 : adapté à l’intérieur du dedans

3 grammes de moins à vide que le BAT 100, ses moteurs sont un peu moins puissants. C’est une autre stratégie utilisée ici : des moteurs plus coupleux et une hélice plus longue avec un kv proche de celui du Snapper. Hélas en indoor le BAT100 est moins à l’aise sans ses protections d’hélice mais on peut lui en ajouter. De même qu’on peut tout à fait retirer celles du Snapper 7 qui sera alors plus fragile.

Motorisation 0703 19000 kv VS 0705 15000 kv

Bipales contre tripales, 0703 contre 0705 et 4000 kv de différence. C’est surtout la taille des hélices qui change complétement le feeling lors des vols. Le BAT100 est plus axé freestyle alors que le Snapper est plus précis. Encore une fois, deux écoles totalement complémentaires.

Résistance du cadre en alu

AVANT redressage

Il tord mais ne rompt pas, chaque protection d’hélice se change individuellement via trois vis. Il se redresse facilement mais se tord également assez vite malgré le poids plume de l’engin.

APRÈS redressage

Les trois vis à retirer pour changer le propguard

Conclusion

Si le Snapper 7 est une Ferrari, le BAT100 est un formule GT. Le premier est un Tiny Whoop survitaminé ( toutes proportions gardées, ça reste du 3,7 v ) et le second est nano racer davantage issu du FPV Racing que du vol indoor, lui aussi en 1S. Sans aucun doute votre choix se portera

Lien vers le snapper 7 Hobbygaga

La vidéo la plus représentative du Snapper 7

La vidéo la plus fidèle des sensations en BAT 100

Test du Bat 100 :

Le Bat 100, test, mods et petit tour au jardin du Lxxxx.


Laisser un commentaire