Actu Matos, FR

Dans la spirale : Mini Vortex 150, 180 et XM+ Frsky


Dans la salle blanche et immaculée des locaux de Immersion RC, les hommes en blouses sont regroupés autour d’une table de travail. On ne voit pas ce qui accapare leur attention ainsi mais au bout d’un instant, on entend un hurlement strident. Les visages des chercheurs s’illuminent, une larme coule sur leurs joues. Il a poussé son premier cri et fait ses premiers tours d’hélices, le Mini vortex 150 est né ! Vite, un XM+ Frsky ! Non ! Deux ! Il y a un autre bébé ! 

un papa important

Le papa, le Vortex 250 est une machine qui a eu un rôle prépondérant dans l’histoire du FPV Racing et notamment de sa démocratisation. Si le Vortex 250 été considérée comme lourd par beaucoup, c’était oublier bien vite le poids des premiers de nos racers en 1806 qui pesaient plus de 600 grammes avec les lipos. Et que le Vortex Pro avait une puissance fort respectable, un OSD bien pensé et un kit d’allègement. Sans parler de son accessibilité et des EZESC dont on pouvait inverser le sens de rotation avec une simple manipulation à base de doigts. 

Ayant pratiqué le Vortex pendant une belle période dans sa config d’origine puis avec des moteurs plus musclés, je n’avais rien trouvé de rédhibitoire à lui reprocher. Son atout majeur : l’accessibilité aux débutants grâce à sa rapidité de mise en route. L’esprit de famille est respecté avec le Vortex 150 qui jouit des mêmes fonctions. Ainsi que de nouveautés bien senties. 

une tradition familiale

Les produits Immersion RC sont bons. Le récepteur Long Range EZuhf  est depuis longtemps plébiscité par les aéromodélistes, la télémétrie étant un atout majeur pour le vol longue distance. Et qui niera que le VTX 25 mW premier modèle n’était pas pratique à l’époque où les VTX étaient tous à souder ?

Que le Tramp HV n’a pas grandement facilité les compétitions de FPV Racing ? 

Ou que le bâton magique ( le Wand ) n’a pas fluidifié les courses et leurs déroulements ? 

vrai faux complot

Résultat de recherche d'images pour "complot"J’entends souvent dire que les fédérations et IRC se sont entendus pour une espèce de partenariat commercial visant à favoriser la visibilité du Tramp. Je crois plutôt que ce VTX a été choisi pour ses qualités et sa praticité. C’est le système TNR ( Touch N Race ) qui est le plus pratique pour les organisateurs. 

Mais revenons sur la famille Immersion RC et :

le dernier né : le Vortex 150

Il m’a été fourni pour un test complet par IRC, autant que vous le sachiez. De toutes façons, je l’aurai acheté. C’est le genre de machines que j’apprécie particulièrement car j’ai un faible pour les racers dont l’électronique est protégée. Et ce 155 est plutôt joli à regarder ! On dirait un chti bébé ! Un Vortexounet ! Attendez, je crois qu’il pleure ! Il veut voler…

nouvelle génération, nouvelles options

Les couleurs sont identiques à celle du Vortex 250  le papa et du 280, le grand père. Mais si la majeure partie des caractéristiques sont communes, des nouveautés ont été implémentées : 

  • 7 processeurs ARM 32 bit ( Carte de vol, Gestion des Leds, OSD, ESC x 4 ) ! 
  • Gestion des fréquences par raccourci radio : le mode PITSTICK
PitStick transmitter channel positions

choix des fréquences

Ce mode présente un triple avantage. Le principal est le démarrage avec le VTX éteint, ce que est bien mieux pour car cela protège des pics de tensions engendrés par la mise en route. C’est d’ailleurs pour éviter ces ennuis qu’IRC suggère de souder une résistance sur les Tramp HV. La prochaine série de Vtx en Février 2017 sera probablement munie d’un tel composant. Nous reviendrons en détails sur le rôle des résistances et des condensateurs sur l’électronique des racers dans un prochain article. Les deux autres avantages sont un système supplémentaire de gestion de la vidéo et l’affranchissement du Wand que tout le monde ne possède pas. 

  • carte de vol : une F3 avec Tramp intégré, la Fusion 2.

  • Contrôle de la puissance du VTX après crash : 

Le VTX passe en puissance mini après un choc pour économiser la batterie

  • compatibilité radios Spektrum. 
Spektrum DSMX Transmitter vTx Setup menu

Contrôle des fréquences via une radio Spektrum

  • EzESC, plus de calibrage nécessaire Antony et Erick expliquent : 

The FC is controlled by a quartz, always, so that is a precise reference. Cheap ESCs use internal oscillators, which are not at all precise, to do their timing
They change from device to device, and also with temperature

La carte de vol est contrôlée par un quartz fin d’obtenir une référence temporelle précise. Mais les ESC de moindre qualité utilisent des oscillateurs qui manquent de précision pour obtenir cette référence. Or, ces derniers ne sont pas précis et sont sensibles aux variations de températures.  

J’en ai que 4 moi !

  • Un OSD revu. Lui aussi géré par un ARM 32 Bit, il vous avertira en cas de batterie faible par exemple. Et l’horizon artificiel, c’est cooool ! Tout le monde n’aime pas ça mais moi z’aime bien. 

un ami imaginaire : le 150 virtuel

Afficher l'image d'origine

Liftoff et Immersion RC s’entendent bien. On trouvait déjà le Vortex 250, le 150 est disponible depuis un petit moment déjà. Je l’ai essayé physiquement et virtuellement. Mais d’ici à dire que les comportements sont identiques… On peut cependant jouer sur les PID et les Rates dans le simulateur. 

Un grand frère caché ! 

Et oui. Il suffit d’allonger les bras et de changer les moteurs et on obtient un 180. Si les quatre pouces sont un peu oubliés en ce moment, c’est bien dommage. Car chaque format a ses avantages. Voici une photo du Vortex 180 qui va sortir, la motorisation est toujours à l’étude : 

Ce me semble que ce sont des 1407 que je m’aperçois ici ! Avec des hélices 4 pouces, c’est bon ! 

Mention très bien pour le mode d’emploi 

Vortex-150-Mini-Guide-de-démarrage-French (1)

La caméra et son bonnet

C’est la RaceCam 600 et son capteur CCD qui sont fournis avec le Mini. Je l’ai essayée en conditions de luminosité moyenne, à la tombée de la nuit. L’image est nette et peu bruitée. Il faudra voir lors des journées ensoleillées, c’est pas pour demain. En revanche, le capuchon est pas super sexy. Noir, il eut été plus discret et distingué. 

LE XM+ 

La portée est très bonne, le prix est doux et c’est du SBUS. Le format est mini et le Afficher l'image d'originepoids aussi. Il se peut que ce RX devienne un standard, bien qu’il ne propose pas la télémétrie. Il est en revanche de type diversity et les antennes se changent facilement. Une gaine thermo est fournie ainsi que des broches pour ceux qui le désirent. C’est un 1 gramme de bonheur ! 

Des conseils sur les C de la lipo, son format et le nombre de cellules. Des recommandations, un assistant qui reconnaît votre RX… Tout est fait pour accompagner le débutant. C’est assez rare pour être signalé. Alors, sommes nous en présence d’une : 

 famille parfaite ? 

Afficher l'image d'origineBien sur que non. J’ai remarqué quelques problème sur les deux Vortex :

  • Il est plutôt difficile d’entrer dans l’OSD pour commander les réglages. Avec ma Tango TBS et ma Taranis, le symptôme est le même. C’est du à la sensibilité des Endpoints, nous explique Immersion RC. Il faut que les valeurs soient supérieures à 1000 lors du Wizard. Sans quoi l’ordre envoyé par la radio peut-être de 998 et donc ne pas être pris en compte. Il est possible de passer par les Subtrims mais cela aura un impact sur vos voies de pilotage. Et sur la Tango, point de subtrims. 
  • En ce qui concerne la motorisation, les pilotes expérimentés préféreront plus de puissance. Ceci dit, seront ils un jour satisfaits à ce niveau ? Je trouve que le 250 comme le 150 sont très bien comme ils sont. Mais j’avoue que je vais muscler un peu le petit comme je l’ai fait avec le 250 et ses 2206 2350 kv Lumenier
  • On aurait aimé un accès direct à l’OSD comme sur la Betaflight F3, via le logiciel Betaflight justement. Ce n’est pas le cas. 
  • L’inclinaison de la caméra est un peu juste pour les plus rapides d’entres vous. Creuser un peu l’ouverture et modifier le capuchon et hop. À vérifier tout de même si ça passe niveau bas de la caméra.

En vol

La météo n’aidant pas, j’ai encore peu volé avec le 150. Mais suffisamment pour observer les réactions du bébé. J’ai remarqué les choses suivantes : 

  1. Il est très bien réglé. Maintenir son altitude est aisé. En sortie de virage, il reprend peu d’altitude. Je ne pense pas que cela soit du à une puissance insuffisante car les accélérations sont franches. J’ai eu plus de facilité à garder une altitude basse et constante qu’avec certaines autres machines, 130 inclus. 
  2. Les RC Rates d’origine sont déjà bien réactifs. J’ai monté de 10 points le RC Rate et j’ai laissé les Rates en l’état. 
  3. Il est très maniable, très souple mais nerveux quand il le faut. Trop tôt pour dire quelles hélices sont les plus adaptées. 

MAJ : je suis retourné volé et les 630 mAh 75 C ne conviennent pas. La tension s’écroule, le temps de vol est inadapté. Je vais tester les 920 mAh 75C 4S. Je vous en reparlerai car je compte bien tester le 155 à fond ! 

conclusion et vidéo de présentation

Les EzESC pourront vous permettre d’inverser le sens des hélices par exemple. vous pourrez violzer sans que votre caméra ne reçoive de brins d’herbes sur l’objectif mais cela n’apporte rien d’autre. Il suffit de tourner le moteur dans le sens de rotation désiré deux fois jusqu’au bip de confirmation et c’est enregistré. N’oubliez pas de l’indiquer dans Betaflight ! Sans quoi vous aurez des surprises ! 

La compatibilité du Tramp intégré avec le Wand est un plus mais le bouton accessible suffit largement à contrôler la vidéo sans parler de l’OSD qui est là pour ça. 

Infos utiles 

  • 262 grammes avec une 4S 630 mAh
  •  289 avec une ePS 900 mAh 4S 60 C
  • 292 avec une 850 mAh 4S LIHV Paragon UAV 80 C

le lien vers le mini 150 : 329.90 Euros chez Studiosport

 

 


4 comments on “Dans la spirale : Mini Vortex 150, 180 et XM+ Frsky

  1. Pingback: Le Vortex 180 inaugure un nouveau couple moteurs / hélices. - FPV PASSION

  2. Aurelien

    Bonjour
    J ai connecté mon vortex 150 à mon pc avec cleanflight.
    Le buzzer ne fonctionne plus alors qu il fonctionnait avec la configuration de base avec l osd par l inter i (bind). j ai affecté un auxiliaire qui fonctionne sur le beeper.
    Je sauvegarde, je debranche tout et je teste le buzzer et rien du tout …
    Remarque l inter i ne repond pas dans cleanflight.
    J ai pas flashé le firmware, juste branché en usb puis connecté a cleanflight.
    Vous avez eu le meme soucis ?
    Merci

Laisser un commentaire