FR

Focus sur les cages tournantes : Test des moteurs F40 II Pro 2600 kv


S’il est des moteurs qui ont une bonne réputation, ce sont bien les T Motors ! Et plus particulièrement les F40 II Pro  qui sont appréciés par les pilotes. Si les F40 III sont d’ores et déjà annoncés, il est encore largement temps de faire un test de la version 2600 kv de ces brushless au bobinage argenté. Arturo FPV les a testé pour nous puisque la boutique Hobbygaga nous a envoyé cinq moteurs ( oui, j’en ai gratté un de plus ! ). Profitons en pour découvrir pourquoi il ne faut pas monter une trop grosse hélice sur un moteur, techniquement parlant. Voyons également les histoires de désynchronisation et une sélection des meilleures vidéo sur ces moteurs très coupleux.

Pourquoi utilise t’on des brushless outrunners ( à cage tournante ) en multirotor ?

Tout simplement car leur rotor est autour du stator ce qui permet de placer plus d’aimants. De plus, cette géométrie engendre un pied de levier plus important que sur un diamètre inférieur de type inrunner. Et le nombre de bobines est lui aussi plus grand que sur un moteur de diamètre moindre.

Si la vitesse de rotation d’un outrunner est moins grande qu’un inrunner, son couple est bien plus élevé. Et l’utilisation de réducteurs n’est pas nécessaire.

C’est quoi une désynchronisation ?

sources : Moteur Industrie

Avant de répondre à cette question, un petit rappel s’impose. Dans un brushless, on trouve des aimants permanents. La circulation du courant dans le bobinage crée un champs magnétique. Ce champs induit des pôles Nord et Sud. Or, un aimant cherchera physiquement à s’orienter vers un de ces pôles. En faisant varier la position des pôles dans le moteur, on oblige les aimants à se déplacer en permanence. Et comme les stators et les rotors ne sont pas solidaires l’un de l’autre et qu’ils sont montés sur roulements, cela engendre un mouvement circulaire.

Les brushless sont des moteurs synchrones, c’est à dire qu’il y a une relation entre la tension électrique et la vitesse de rotation ( kv ). Si on applique un effort supérieur au couple proposé par le moteur sans que la tension soit ajustée, la synchronisation entre le champs magnétique et les aimants situés sur le rotor se perd : c’est une désynchro.

Tant que le couple moteur est supérieur à la charge à entraîner, la rotation du rotor est synchronisée avec le champ magnétique. Si le couple résistant devient supérieur au couple moteur, et que la tension d’alimentation n’est pas ajustée en conséquence, il y a un risque de décrochage, c’est-à-dire que le rotor risque de ne plus suivre le champ magnétique. A partir de ce moment là, le rotor va se mettre à osciller, sans pouvoir se resynchroniser avec le champ magnétique, ce qui peut provoquer sa destruction. Pour éviter cela, le système d’asservissement doit être en mesure de réagir si le couple résistant augmente, et ajuster la tension d’alimentation en conséquence.

Peut on en déduire que les problèmes de désynchronisation sont plus liés aux ESC qu’aux moteurs eux mêmes ? Monter des trop grosses hélices semble amener à un résultat identique dans tous les cas, en plus des moteurs de surchauffe. Faire un full throtle sur un moteur avec des hélices genre quadripales peut éventuellement causer ce genre de soucis. Mais je n’irai pas m’aventurer à affirmer que les deadrolls sont uniquement explicables par des efforts trop importants demandés aux moteurs. 

Les F40 Pro 2600 kv par Arturo FPV, pilote underground

Arturo FPV et les f40 II Pro

Ces 2305 en 2600 kv sont de parfaits candidats pour des bipales comme les 5038 que nous avons testées. J’ai vu de mes yeux le résultat et c’était impressionnant, terrifiant, affreusement puissant. Plein de mots en “ant”, quoi. Je reste persuadé qu’au delà de 2500 kv, les bipales sont les meilleures. La vitesse de pointe est optimisée et la consommation réduite préserve les batteries. C’est un avis tout personnel cependant.

Perso, je n’ai pas essayé les F40 II Pro mais j’ai testé les F30 et les F60. Sans parler des Antigravity sur mon Phantom. J’ai toujours été satisfait par les T Motor.

Mais avant de lire l’avis éclairé d’Arturo qui est très exigent dans le choix de ses setup, lisons quelques chiffres glanés sur l’excellent Mini Quad Bench.

cliquez pour les résultats précis et complets

Moteurs surpuissants, il est difficile de se rendre compte du couple en 2600kv mais les F40 II Pro sont au dessus des Xnova Hypersonic 2600 kv niveau poussée. Et la conso est elle aussi bien plus élevée. C’est avec des Racekraft bipales 5038 que j’ai eu les meilleurs résultats : poussée et conso raisonnables, vol sain. En revanche, avec des V1s HQ, ça commence a être plus puissant. La courbe des gaz est super réactive et la lipo bien chaude après le run (1500 mAh). En quadripales, je n’en parle même pas, je tiens à mes batteries !

Les vidéos intéressantes sur les F40 2600 kv

Volo Acro 6S, 1000 mAh ( WTF ! 1000 mAH ?? Nimp !)

FPV test dans le vrai monde

le mec content de ses F40 II Pro

 Ou trouver les f40 Pro ?


One comment on “Focus sur les cages tournantes : Test des moteurs F40 II Pro 2600 kv

  1. Là : j’ai bien ri, je te cite : “”cette géométrie engendre un pied de levier plus important “”

    Que tu prennes ton PIED avec des moteurs qui coûtent un BRAS = OK 🙂
    Mais on parle de BRAS de levier et pas de PIED de levier …

    Bon c’est vrai que tu peux utiliser ton BRAS pour prendre ton PIED, mais là c’est TRES personnel 🙂

    Bon je sors 🙂
    Bon WE 🙂

Laisser un commentaire