Actu FPV, FR

Tricks et astuces avec Val


Le PowerTouch de Val vous a bien plu. Je le sais, je le sens. Et cela fait un certain temps que j’envisage de publier une série de courtes vidéos illustrant des figures de freestyle. Val étant en perpétuelle recherche de nouveaux tricks, il est le bienvenu dans cette série. Aujourd’hui, c’est le Freespin qui est à l’honneur. Il s’exécute avec l’Airmode activé puisque les gaz sont coupés pendant cet enchaînement et qu’il faut conserver le contrôle de la machine. Mais le pilote qui a exécuté cette figure, ou plutôt cette série de figures, vous l’expliquera mieux que moi :

Le Free Spin

Le concept d’un trick en ”free-Spinning” s’apparente aux tricks de ski, Snowboard, BMX, Motocross etc… C’est à dire que le trick se décompose en trois phases :

  • le lancement
  • le free-Flight
  • la réception.

C’est un trick qui se base sur l’élan, l’inertie et la gravité. Le lancement est une grosse accélération, c’est là que l’on choisit dans quelle direction on veut aller avec la gestion de la vitesse et de la gravité. Et qu’on décide si on veut une trajectoire plus ou moins courbée durant le freeflight ( moment durant lequel les gaz sont coupés, air mode activé ). On profite de l’inertie créée lors de la prise d’élan pour exercer des rotations en tous genres. Ça pourrait s’apparenter au moment où un skieur est en plein vol juste après un saut.

La réception du trick, c’ est la fin de sa ou de ses rotations. Elle doit s’effectuer au bon moment, ni trop tôt ni trop tard. Et elle doit se situer à la même altitude que celle du lancement.

Le bon équilibre

Qu’est qu’un trick en free-spinning bien exécuté ? C’est un trick équilibré :

  1. La vitesse doit être assez similaire durant le lancement et la réception.
  2. L’ensemble doit être homogène : chaque phase prend le temps nécessaire et n’est pas trop longue par rapport aux autres. Si l’une d’elles est bâclée, c’est le tout qui en pâtit. Par exemple avec une réception plein gaz qui ne serait pas aussi stylée qu’une réception bien amortie dont les changements de vitesse ne se voient pas.
  3. La phase de ”free flight” doit avoir une trajectoire courbe et la vitesse doit être celle provoquée par l’inertie du quad lors de la prise d’élan ( full throttle ou grosse accélération ).
  4. Les phases de lancement et de réception doivent débuter et s’achever à la même altitude, c’est à dire que si l’on commence son lancement à 3 mètres du sol, la fin de la réception doit être environ à 3 mètres du sol. C’est ça qui donne l’impression de ”rider” le spot.

A noter qu’on n’est pas obliger de regarder devant soit lors du lancement et de la réception.

Quant aux figures que vous ferez entre le début et la fin, libre à vous de les enchaîner en improvisant ou de répéter une séquence préparée. C’est bien ça qui est beau, le freestyle c’est autant d’entraînement que d’improvisation !

La démo


4 comments on “Tricks et astuces avec Val

  1. Autant le power touch, je trouvais ça franchement marrant et gonflé, autant là… Bah, j’ai envie de dire qu’il n’y a absolument rien de neuf. L’airmode a été conçu dans cette optique, et c’est comme ça que tout le monde l’utilise depuis des lustres…

Laisser un commentaire