News

Un terrain de FPV permanent avec le French Multi Racing Club


Beaucoup d’entre vous ont déjà vu l’info sur FB et ont été intéressés, tout comme moi. Je vais vous parler de ce projet initié par le French Multi Racing Club et qui consiste à créer un terrain dédié au FPV Racing. Mais avant, il est de bon ton de vous présenter la FMR originale, avec laquelle j’ai passé quelques temps. Nous parlerons ensuite de leur projet de terrain permanent. Il ne s’agit ni plus ni moins que du premier club de FPV Racing disposant d’une piste permanente officielle et affiliée FFAM, à ma connaissance. Sur laquelle les multirotors et les équipes de pilotes sont les bienvenus et ça, c’est vraiment une bonne nouvelle. Vous allez comprendre pourquoi.

Découvrons l’équipe et leur projet d’accueil. En bas de page, vous apprendrez comment rejoindre un club ou en créer un.

La FMR est sur la liste des portraits des équipes françaises qui sont sur notre annuaire des teams. Comme toutes celles qui le désirent, elle fait l’objet d’un article de présentation.

La French Multi Racing Team

J’ai contacté la FMR il y déjà un certain temps. Elle fait partie des quatre équipes ayant reçu le Firebolt 210.  Adrien vole parfois en 6S avec le sien ( nous reviendrons sur la possibilité de voler en 6S avec un moteur prévu pour du 4S dans un article dédié ).

Cette équipe était à la recherche d’un terrain. Ses membres sont tous licenciés FFAM et tout le monde vole sur multirotors. Il était donc logique de trouver un endroit pour pratiquer le FPV Racing, c’était la première difficulté.

Mais avant tout, il fallait une équipe.

La naissance de la FMR

12983969_1739317449637027_3923062365354792629_o

Erick, un pilier pour le club mais aussi une équerre.

Tout a commencé avec Erick et Adrien. Ils se sont rencontrés au club d’aéromodélisme de Vemars. Adrien découvrait les multirotors alors qu‘Eric volait déjà sur plusieurs autres machines à voilure fixe. Détenteur du brevet de pilote privé, il utilisait ses connaissances pour améliorer ses machines.
Erick a participé au beta programme du Club Racer et a aussi préparé un châssis dans une matière différente du carbone, mais je ne vous en dis pas plus. Ce sera l’objet d’un autre papier.
Adrien quant à lui se concentre sur le pilotage, il sera au Planet et volera certainement sur un châssis Zigogne.
C’est lui que vous voyez à l’écran dans le générique d’Ultimate Drone.
D’un très bon niveau, il continue à s’entraîner jour après jour… A deux, ils ont construit ensemble leurs premiers racers à base de 1806. La course de Cabourg est vite arrivée et un prototype d’émetteur HD a été utilisé pour retransmettre l’événement. Puis Chartres a aidé à rencontrer les premiers membres qui ont grossi l’équipe. Dont Olivier, Nicolas et Pascal.

Nicolas a monté des 2208 2300 kv RC Timer sur un 250 ! Nourris par une 2200 mAh, il vole quelques minutes et c’est :

Olivier, 

DSCF1328

Olivier, sauvaaage ?

: Je m’appelle Olivier j’ai 36 ans, j’ai découvert les multicoptères grâce à des amis, il y a quelques mois seulement et depuis je ne peux plus m’en passer. C’est comme une drogue, une fois qu’on y goûte il est difficile de s’en passer. Je suis fier d’être également co-fondateur de l’association FMR et ainsi de pouvoir faire découvrir ce domaine en vogue à d’autres personnes.

Bien sûr, d’autres membres sont venu se greffer à l’aventure, sous l’égide du président Erick. C’est une équipe complète qui existe aujourd’hui. Je vous présente ses autres pilotes :

Serge

unspecified

il sourit là ?

Il fait super peur. Le regard vilain, la moue terrifiante, il est adepte du nouvel art martial : le Multirotors Fight. Ce sport de combat se pratique avec un quadri dans chaque main. Les postures agressives ont leur noms : le cobra assassin, l’hélice tueuse… Serge s’apprête ici à planter son Kylin 250 dans un arbre. Shuriken style !

DSCF1323

Samuel

Le petit grand frère, Samuel

Plus calme et plus posé, il aime bien faire des blagues. Grosse réserve de boutades en stock. Assez souriant, il aimerait beaucoup avoir des multis gratuits. En même temps, qui ne le souhaite pas ?

Je n’ai pas croisé tous les membres de la FMR originale. Aujourd’hui, elle est devenue le French Multi Racing Club. Il y a cependant encore des personnes qui jouent un rôle dans ce collectif :

DSCF1330

Jipix

Jipix le vénérable

Très serviable. J’ai égaré un émetteur en volant avec cette joyeuse bande. Il a cherché longtemps et j’ai trouvé ça très gentil de sa part.

Cette équipe compte aussi des pilotes comme: Romain, le fondateur de la page, “rencontre Fpv 95, 75 et 78 ” qui envoie du très lourd malgré le fait qu’il vole en 3S ” comme le dit Erick.
Il cite également : ” Benoît, cameraman de talent et très bon monteur vidéo “. 

qdwf

Romain sur la photo la moins embarrassante que j’ai trouvée…

qert

Benoît et son caillou

Tous ces pilotes sont investis dans le projet. Ils ne regardent jamais la météo, hiver comme été, ils viennent voler. Luc le frère du président, Nico, Pascal et Simon ont beaucoup de travail  mais ils se rendent disponibles et  ce sont les meilleurs conseillers en communication de l’équipe ! “. C’est ce que pense d’eux

Erick, mister président

DSCF1313

Erick

Je l’ai interviewé sur plusieurs sujets. J’ai appris des choses sur le carbone et les pièces de renfort utilisées en aéronautique. Je sais maintenant que les bras plats doivent être comprimés pour gagner en solidité. Et que les bras tubulaires sont plus solides car isotropes.

Isotrope : Se dit d’un milieu dont les propriétés (macroscopiques) en un point ne dépendent pas de la direction. ( Dans la plupart des liquides, des gaz et des solides amorphes [verres, résines…], les propriétés physiques sont les mêmes dans toutes les directions. Un tube est isotrope si j’ai bien compris.

Les connaissances d’Erick s’appliquent en aéromodelisme. Il est à l’origine, avec ses compagnons de vol, de la création du Club FMR.

Adrien. Spécialiste de la captation sonore et vidéo.

Les ondes sont inaudibles pour les zumains, m’a t’il expliqué. Qu’elles véhiculent du son ou qu’elles

Belle photo...

Belle photo…

transmettent des images, leur nature est la même : elles sont sonores. Encore un exemple d’application du champs professionnel dans notre loisir.

DSCF1319

Props Fighting !

Voler en paix

Toutes ces bonnes volontés ont désiré trouver un endroit pour s’entraîner  dans la légalité. Afin d’être en règle aux yeux de la loi et de la DGAC, ils ont mis leurs ressources en commun. FPV Passion les a soutenus moralement et nous tenions à être les premiers à parler de ce terrain permanent. Pourquoi ? Tout d’abord car il s’agit d’une équipe sympathique et que leur démarche sera imitée, nous l’espérons.

Dans d’autres régions comme celle de Cabourg ( où Mickael prépare un terrain multi activités RC, dont une piste de FPV Racing ) et de la région PACA, des circuits de FPV Racing naissent. Ce sont les premiers, ils sont donc exemplaires en ce sens.

La valeur de l’exemple

En France, d’autres clubs ont eu la même idée. Peu importe qui fut le premier car ce qui compte réellement, c’est que l’initiative soit renouvelée.
Car il n’est pas facile de trouver un terrain. C’est encore plus dur de s’affilier à un club déjà existant si on pratique le FPV. Les amateurs d’avion et d’hélico ne voient pas toujours du meilleur œil les multirotors et leurs pilotes avec leurs étranges lunettes vidéo. On est loin du vol à vue traditionnel, c’est certain. Mais bien des aéromodélistes se sont convertis ! Ils ne sont pas tous réfractaires.

C’est pourtant essentiel de s’intégrer ou d’avoir un terrain à soi si on veut voler en immersion l’esprit serein. Sans parler des lois, du matériel comme les gates, les assurances, les filets de protection… Et de l’expérience des autres pilotes. Rien ne vaut une mutualisation des moyens.

Pourquoi un club ? Et comment pratiquer le FPV officiellement ?

La FMR à tout d’abord fait comme tout le monde. Elle a cherché un terrain d’aéromodelisme pour s’y inscrire via l’affiliation FFAM déléguée aux clubs. En théorie, c’est simple. En pratique, c’est diffèrent. Le FPV n’est pas très bien vu par les moustachus. J’entends par cette expression qui n’a rien de péjoratif que certains pratiquants d’avion ou d’hélicoptère ne désirent pas de multirotors dans leurs rangs. Ou plutôt, ils n’apprécient pas le vol en immersion comme nous.

Peu à peu, les choses changent et devant la popularité grandissante de notre discipline, les mentalités devraient évoluer. Bien qu’on ne puisse pas faire grand chose à ce niveau.

Tout ceci pour vous dire que trouver un terrain ou créer une association sont les seules choses imparables. A moins d’intégrer un club existant. C’est ce que propose

Le French Multi Racing Club

Cette association à pour but d’accueillir aussi bien :

  • les pratiquants affiliés à la FFAM. Et certainement les pilotes itinérants qui viendront au terrain s’initier au FPV.
  • Les équipes de FPV Racing. 

En effet, si vous êtes une équipe ou un pilote désirant s’affilier , le FMR Club vous propose de voler sur leur terrain. Il vous en coûtera le prix de la cotisation qui varie selon que vous volez en multi ou en voilure fixe. Le but de cette cotisation, qui est la procédure normale, est de faire face aux frais du club. Elle complète la licence FFAM qui vous procurera une assurance ainsi que la possibilité de participer aux compétitions nationales ( et internationales en vous fédérant à la FAI ).

Vous n’aurez qu’à remplir ce document ci dessous. En cliquant sur l’image vous arriverez sur le formuel et sur le site officiel. Vous pourrez aussi les joindre en envoyant un message à : contact@frenchmultiracing.fr .FMR Club - French Multi Racing Club Entrainez vous près de Paris - Mozilla Fir_2016-04-19_09-53-31

L’équipe originale de la FMR continue d’exister mais se concentre désormais sur la compétition. Vous trouverez les renseignements utiles sur leur site. Le terrain se trouve ici

cliquez pour voir la carte

cliquez pour voir la carte

DSCF1311

la vidéo de présentation de la FMR en cliquant sur la photo

.

Volez comme vous voulez

Si vous n’êtes pas dans la région parisienne, comment faire pour voler tranquillement, rencontrer d’autres pilotes et vous entraîner ? deux solutions s’offrent à vous :

  1. rejoindre un club d’aéromodelisme, cherchez le plus proche de chez vous 
  2. créez le votre, voir lien ci dessous.

Que ce soit pour vous inscrire à un club existant ou créer le votre, vous trouverez tout ici ( démarches, tarifs, documents… )

 

Le terrain en photos

4 7 12923234_10207192976357432_2605282963907203806_n 12928355_10154211061974208_186820605091623946_n


7 comments on “Un terrain de FPV permanent avec le French Multi Racing Club

  1. genial ca fred ,c’est toujours bien d’avoir un terrain “officiel”.le notre est en cour de construction au club de la gau
    de dans les alpes maritimes ,je te tiendrais au jus quand a son evolution.

Laisser un commentaire