Test, FR

Le Vortex 180 inaugure un nouveau couple moteurs / hélices.


Même certains amateurs de machines DIY craquent pour les Vortex. À juste titre d’ailleurs car ce sont les racers ARF les plus proches possibles de ce que pourrait monter un pilote aujourd’hui. Le 250 a eu une belle carrière, le 150 est davantage destiné aux pilotes qui veulent commencer à piloter dignement mais le 180 est un engin vraiment puissant. Et je peux vous le garantir car j’ai volé avec une bonne cinquantaine de lipos. Je l’ai également fait essayer à d’autres pilotes, bien meilleurs que moi.

Surprenant ! il a mis une longueur à un 5 pouces

Ce n’est pas tout, le Vortex 180 est innovant à plus d’un niveau. Le contrôle de l‘OSD de la caméra proposé bien avant Betaflight est la première chose

à noter. Mais les autres aspects intéressants, ce sont lesquels ?

  • Une nouvelle motorisation ?
  • un OSD plus poussé ?
  • La garantie de gagner une course ??

À l’heure où j’écris ces lignes, vous avez probablement entendu parler du couple 1407 3500 kv et 4045 NON Bullnose. Mais il y a quatre mois, lorsque j’ai transformé le Vortex 150 en 180 grâce au kit aimablement fourni par Immersion RC, c’était assez nouveau.

Plus puissant que certains 5 pouces ?

Dis comme ça, ça ne veut pas dire grand-chose. Mais il est vrai que ce 180 quatre pouces a une sacré patate ! Les 3500 kv sont vraiment bien adaptés à ce format et à ce pas d’hélices. Mais tout n’est pas rose car les tripales sont proscrites avec ce kv. Avec des 1407 3200 kv et les mêmes hélices en tripales, ça devrait le faire ( les 3 x 4045 Dal, pas les T 4045 ).

Si vous montez des 4045 Bullnose sur des 1407 4000 kv, vous allez perdre un moteur, c’est certain. Cela a déjà été tenté.

Le comportement du Vortex 180

Quel changement après le Vortex 150 ! J’ai vraiment poussé la machine en version 180 à fond. Bien que la base soit commune, c’est le jour et la nuit. J’ai essayé plein de lipos entre 630 mAh et 920 mAh. Les Eps et les Tattus sont bonnes ( 630, 920 et 850 mAh ). Les V Canz LIHV 800 mAh sont pas mal.

Je défie quiconque de trouver des différences entre une machine DIY et le Vortex au niveau du pilotage. En dehors de l’électronique dédié à la machine, nous sommes bien en présence de Betaflight et de tous ses réglages spécifiques. On retrouve vraiment la sensation d’un racer maison. L’alliance Xnova /, Immersion RC fonctionne très bien. Les 4045 sont parfaitement parfaites pour ces moteurs et ce kv. Bien mieux qu’avec des tripales 3 pouces.

Parfait pour la course

Le 180 est très maniable, son poids contenu limite l’inertie. Autour de 260 g avec lipo 4S si je me rappelle bien. Les ESC communs, comme le reste de la bête sont identiques au 150 ) et au 180 et encaissent sans broncher les full throttle des 1407.

Niveau freestyle, c’est top aussi. Toutes les figures passent, on est très loin du 150 qui manquait de ressources mais était destiné aux débutants. Disons aux pilotes confirmés. De plus un accessoire sympa est sorti pour filmer vos exploits .

Le meilleur du FPV

Franchement rien à redire. Et ce qui ne gâche rien c’est la partie FPV, très réussie. A plusieurs occasions on m’a fait remarquer que l’image était de bonne qualité, sans que je demande rien. Le Tramp fait son boulot et de nombreux raccourcis permettent de piloter les fréquences. Il est également aisé de basculer les puissances. Pas besoin d’enfiler un 25 mW avant une course. Le pitmode est au rendez-vous qui plus est.

Le timer intégré dans les ESC permet de s’affranchir de la calibration. Et le système Rotorsense évite de passer par la case BLHELI pour le chargement de sens de rotation des moteurs. Il suffit de tourner deux fois les hélices dans le sens désiré et les contrôleurs le mémorisent.

Transformation, les choses à savoir

Si vous passez votre 150 en 180, pensez bien à ressouder les ESC EXACTEMENT comme ils étaient. Sans quoi vous aurez des soucis avec le Rotorsense.

Un osd toujours au top

8 fréquences

PID, rates, vtx et maintenant osd de la caméra, tout est réglable via la radio. On peut assigner des fréquences à des positions précises d’un manche de la radio. Mais je ne me suis jamais servi de cette option. Vous trouverez le détail de ces possibilités ici, sur le test du Vortex 150. Hélas, ma pré-version ne disposait pas du contrôle de la caméra mais une mise à jour aurait pu ajouter la fonctionnalité.

Des petits défauts quand même

  • La fixation de l’antenne est peu robuste. Elle a vite cassé. Je l’ai remplacée par une connexion SMA /UFL classique. J’ai aussi eu des petits soucis avec les LEDs qui ne voulaient pas rester allumées malgré le bon réglage.
  • Le vrai problème de cette machine, c’est aussi son point fort. Tout d’abord les 4045 sont les meilleures hélices pour ces moteurs. Mais ce sont également les seules qui conviennent ! Et les hélices quatre pouces ne courent pas les rues. On en trouve chez Dal ( maison mère ) et Studiosport.
  • C’est quand même embêtant de ne pas pouvoir monter d’autres modèles de bipales ou tripales. En revanche, j’ai essayé les 3 x 4045 en 3S et ça marche très bien. À éviter en 4S. Si un kit de transformation sans les moteurs sort, tentez les 1407 3200 kv et les tripales en 4S. Ça devrait le faire.

Une vidéo de demo ?

J’en aurais bien fait une si j’avais toujours mon Vortex 180… Hélas, un champs de maïs démoniaque à avalé mon petit racer. Malgré l’aide de plusieurs personnes et deux après-midi de battue, rien. La seule fois où je monte pas le dronekeeper, évidemment je perds la machine. .. Je suis dégoûté. Ça fait plus d’un mois que je l’ai perdue et j’ai encore les bowls.

J’hésite carrément à en acheter un, j’aime beaucoup les quatre pouces. Heureusement, les Brothers Drones Race préparent un truc et je vais m’inspirer de la motorisation choisie par Immersion Rc. Sauf que je vais monter des 1606 3500 kv. Et des 3 x 4045. La taille supérieure des aimants devrait permettre d’ajouter une troisième pale.

Conclusion : une bombe !

Réglé par un expert qui n’est autre que Chad Nowak lui même, ce quad est prêt pour la course. C’est l’inverse d”un racer pour débutant. Rapide et nerveux, il dominera des courses disputées par des pilotes talentueux aux commandes.

C’est juste un croquis.

Un 4 pouces qui défie les 5 pouces, c’est le ponpon !

Tous ceux qui ont essayé cette machine ont été étonnés par sa vivacité. Je regrette bien de ne plus l’avoir car c’était un racer fiable. Il est resté 3 minutes avec 3 ESC sur quatre qui tournaient alors que l’hélice du dernier était bloquée par un obstacle. La sécurité incluse dans BLHeli a stoppé l’esc et il a fonctionné à nouveau. Mais ce qui me manque vraiment, c’est sa patate. Et c’est clairement la meilleure machine ARF du marché.

Vous savez maintenant que je ne suis qu’un pilote comme un autre. Je n’ai pas d’intérêt particulier à plébisciter telle ou telle machine. Mais les Vortex sont bien, très bien même. C’est aussi simple que ça. Et le duo 1407 / 4 pouces est original, prometteur même. cela laisse présager de futures configurations surtout depuis que 3 ou 4 modèles d’ESC 4 en 1 en 20 x 20 mm sont sortis. Voici un châssis, le BDR4 Ripple sur lequel travaille Brother Drones Race, découpé par CNCDrone dont nous reparlerons très bientôt. Il sortira en version 2204 / 1806 ou 1606. Je reçois le mien aujourd’hui.

Vortex 180 en tête


8 comments on “Le Vortex 180 inaugure un nouveau couple moteurs / hélices.

  1. CREPIN

    Le 4″ revient en force, plus facile qu’un 5″ sur des pistes ou terrains non connus et maitrisés, possibilité de parking, parc….Etc….c’est un super complément qui n’a pas les inconvénients du 3″, ça pompe pas, les reprises sont bonnes…. Je viens de me faire un 4″ en prenant le set up de mon 3″, 1407 3600, c’est clairement sympa pour 180grs tout compris hors lipo. Petit Dvr lors de la première lipo avec ce set up. Je prépare un 4″ actuellement sur la chassis de fred dauch avec des hyperlite 2204 3022kv, ça va envoyer sévère.

    https://youtu.be/uqxkWajVKis

Laisser un commentaire